Coronavirus et personnes âgées : reprise des visites en Ehpad, quelles conditions ?

En France, 9 personnes décédées sur 10 du Covid-19 ont plus de 65 ans et 45% des EHPAD déclarent encore au moins un cas de Covid-19. Reprise des visites dans ces établissements, famille, petits-enfants, gestes barrières pour les sorties... Conseils de protection pour les séniors.

Coronavirus et personnes âgées : reprise des visites en Ehpad, quelles conditions ?
©  pabkov-123RF

|Mise à jour le mercredi 3 juin 2020 à 09h50] Les personnes âgées sont plus vulnérables aux formes graves du coronavirus. D'où une extrême prudence à observer malgré le déconfinement. Dans un communiqué du 20 mai, le ministère de la Santé rappelle que "plus de 9 personnes décédées du COVID-19 sur 10 sont âgées de plus de 65 ans" et souligne que "même si vous êtes en bonne santé, il est recommandé de rester très vigilant". Particulièrement pour celles qui habitent dans les régions toujours sous tension c'est-à-dire l'Ile-de-France, Mayotte et la Guyane. Le 1er juin, il annonce la reprise des visites dans les Ehpad sous certaines conditions.

Sorties : quelles précautions ?

Les sorties sont autorisées pour les personnes âgées de plus de 65 ans, sans besoin de présenter un justificatif comme c'était le cas lors du confinement mais elles doivent être limitées au maximum et effectuées en respectant les gestes barrières afin de réduire l'exposition au virus. "N'hésitez pas à porter un masque pour toutes vos sortiesGarder la distanciation physique est indispensable et n'hésitez pas à contacter votre médecin traitant" indiquait Olivier Veran le 7 mai. 

En cas de sorties :

  • Portez systématiquement un masque " grand public " à l'extérieur,
  • Favorisez les heures de faible affluence pour réaliser vos courses (ex : créneaux réservés aux populations à risques si disponibles),
  • Préférez avoir recours à la livraison de vos courses / repas à domicile, si cela est possible,
  • Dans la mesure du possible, faites-vous aider par un proche / un voisin pouvant réaliser les courses à votre place et vous les déposer au domicile.
  • Éviter absolument les endroits très fréquentés / les rassemblements, et maintenez systématiquement la distanciation sociale.

→ Les personnes de plus de 65 ans doivent éviter au maximum les transports en commun.

Quels gestes barrières pour les personnes âgées ? 

Les personnes âgées de plus de 65 ans (au début de l'épidémie, l'âge était fixé à 70 ans) comptent parmi les plus à risque de formes graves du coronavirus, rappelle le Haut conseil de la santé publique (HCSP) dans un Avis du 20 avril 2020. Les mesures barrières au virus sont plus qu'essentielles chez cette population. A savoir, selon le HCSP :

• Le port d'un masque grand public ne sera pas obligatoire après le 11 mai mais il reste recommandé à domicile en présence de visiteurs et lorsqu'ils sont amenés à sortir de chez eux pour des raisons personnelles ou professionnelles. Lors de consultations médicales en cabinet libéral ou en milieu hospitalier, les personnes âgées doivent porter un masque chirurgical. Les masques doivent être portés sans les toucher. Chaque manipulation doit être suivie d'une hygiène des mains.

En plus de la distance sociale lors des sorties, le port systématique d'un masque grand public est recommandé pour les personnes âgées.

• L'hygiène des mains doit être systématique lors de tout geste ou situation à risque de transmission du SARS-CoV-2 : après toute manipulation d'un masque (tout type de masque), avant de préparer les repas, de les servir et de les consommer et avant de sortir de chez soi, après s'être mouché, avoir toussé ou éternué, avoir rendu visite à une personne, chaque sortie à l'extérieur, avoir pris les transports en commun, être allé aux toilettes. Il est recommandé de se laver les mains à l'eau et au savon pendant 30 secondes puis de les sécher avec une serviette propre ou à l'air libre.

Les mesures de distanciation sociale : Les personnes à risque de formes graves doivent éviter au maximum le contact avec des personnes susceptibles de les contaminer. En cas de sortie en dehors du domicile, le HCSP recommande de respecter une distance physique d'au moins 1 mètre entre deux personnes en milieux extérieur et intérieur (ex. pour faire des courses dans un magasin, etc.). La protection des personnes à risque de forme grave de Covid-19 par cette distance doit être renforcée par le port systématique d'un masque grand public.

Visite à domicile

Les personnes de plus de 65 ans peuvent recevoir de la visite mais en étant prudent : 

  • Si je reçois un visiteur, je porte systématiquement un masque et je renforce les gestes barrières :
  • Je demande à mon visiteur de porter un masque, de se laver les mains en arrivant et je fais en sorte qu'il évite de toucher les objets alentours.
  • Je n'ai pas de contact physique avec lui et j'évite les embrassades.
  • Je respecte systématiquement la distance d'un mètre.
  • Je me lave très régulièrement les mains : avant et après avoir mis mon masque, avant de préparer les repas, de les servir et de les consommer, après avoir toussé ou éternué, ou après avoir manipulé des objets utilisés par mon visiteur.
  • Si votre visiteur est accompagné d'enfants, limitez tout contact avec eux et pratiquez les gestes barrières avec une attention particulière.
  • J'aère mon logement une fois mon visiteur parti.

 Il n'est pas conseillé de recevoir ses petits-enfants à domicile. Pourquoi ? Parce que lorsqu'ils sont atteints du COVID, les enfants sont souvent des " porteurs asymptomatiques ". Ils ne présentent pas de symptômes mais sont contagieux et peuvent donc vous contaminer. De plus, les gestes barrières sont difficiles à respecter avec des enfants.

Comment faire pour les consultations chez le médecin ?

De nombreuses personnes âgées sont inquiètes depuis le déconfinement à l'idée de sortir chez elles, notamment pour se rendre chez leur médecin traitant. Mais tous les médecins insistent sur le fait qu'elles ne doivent pas interrompre leur suivi médical. Pour consulter son médecin en toute sécurité :

  • Privilégier la consultation à distance avec le praticien (téléconsultation) ;
  • Si vous devez sortir, évitez de prendre rendez-vous aux heures de pointe pour limiter les contacts dans les transports et dans la salle d'attente ;
  • Portez un masque lors de rendez-vous médicaux, et appliquez les mesures barrières.
  • N'hésitez pas à contacter votre médecin pour qu'il vous conseille au mieux.
  • Pour les renouvellements d'ordonnance, vous pouvez demander à votre pharmacien : un arrêté paru au Journal officiel du 15 mars 2020 autorise les pharmaciens d'officine à étendre le renouvellement d'une ordonnance expirée dans le cadre d'un traitement chronique.

Consultation gratuite : Les personnes vulnérables au coronavirus et les plus de 65 ans pourront prétendre à une consultation gratuite avec leur médecin traitant dans le cadre du déconfinement, a annoncé le ministère de la Santé dans un communiqué publié le 29 mai. La création de cette consultation dite "complexe" et baptisée "bilan et vigilance" s'adresse à "ceux qui n'ont pas consulté leur médecin pendant la période de confinement et qui doivent impérativement le faire, de façon à vérifier que leur état de santé ne doit pas faire l'objet d'une surveillance particulière ou de mesures ou de traitement particulier", a précisé le premier ministre jeudi 28 mai lors de son discours sur la phase 2 du déconfinement. Proposée par le médecin traitant aux patients à risques, cette consultation sera facturée 46 euros mais "intégralement prise en charge par l'Assurance-maladie", précise le ministère dans son communiqué.

 Près de 45% des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) déclarent encore au moins un cas de Covid-19. 

Des conditions assouplies dans les Ehpad

Après des semaines de confinement très strict dans les Ehpad, le ministère de la Santé annonce le 1er juin dans un communiqué un assouplissement des recommandations relatives aux visites des proches dans ces établissements. Le lavage des mains, la distanciation physique et le port du masque chirurgical restent obligatoires pour tous les visiteurs.

Sont désormais autorisées à partir du 5 juin :

  • les visites de plus de deux personnes à la fois, lorsque la visite n'est pas faite en chambre ;
  • les visites en chambre de deux personnes à la fois maximum, lorsque les conditions de sécurité le permettent ;
  • les visites de mineurs, à la condition que ces derniers puissent porter un masque.

Il est aussi mis fin à la condition de présence continue d'un professionnel aux côtés des proches. Les visites médicales et paramédicales et les activités collectives peuvent reprendre "en tout petits groupes" ainsi que l'intervention de bénévoles formés et encadrés. En particulier, lorsque l'établissement est doté d'un jardin ou d'une cour, des activités extérieures peuvent être organisées (promenades, animations en tout petits groupes).

Gestion de l'épidémie