Coronavirus et personnes âgées : à partir de quel âge est-on fragile ?

Les personnes âgées sont plus à risque de formes graves du coronavirus. Alors que l'épidémie repart en France, les nouvelles contaminations sont plus importantes chez les plus de 75 ans. A parti de quel âge est-on plus fragile ? Quels risques ? Comment se protéger ?

Coronavirus et personnes âgées : à partir de quel âge est-on fragile ?
© Roman Samborskyi -123RF

|Mise à jour le vendredi 18 septembre à 11h36] L'épidémie de coronavirus repart en France. Le nombre d'épisodes signalés de COVID-19 par les établissements médico-sociaux (incluant les Ehpad) est en augmentation ces dernières semaines et plus particulièrement dans trois régions Auvergne-Rhône-Alpes, Ile-de-France et Provence-Alpes-Côte d'Azur. Sur la première semaine de septembre, cette augmentation est plus rapide chez les résidents que chez le personnel. Par ailleurs, le nombre hebdomadaire de clusters en Ehpad signalés est également en augmentation. "Je vous demande de vous protéger encore davantage" leur a conseillé le ministre de la Santé Olivier Véran le 17 septembre lors de sa conférence de presse. Il faut réduire encore "le nombre de personnes que vous voyez chaque jour". A partir de quel âge est-on vraiment à risque de complications ? Comment les éviter ? Sorties, port du masque... Consignes pour vous protéger que vous ayez eu le Covid-19 ou non.

A partir de quel âge est-on considéré comme une personne fragile ?

Les personnes les plus gravement touchées par l'épidémie de coronavirus en France sont les personnes âgées de plus de 65 ans ainsi que celles présentant des comorbidités. Dans un Avis du 23 juillet, le Haut Conseil de la Santé Publique confirme que l'âge est un facteur de risque de forme grave de Covid-19 à partir de 65 ans et particulièrement après 70 ans. Au moins 92% des cas de Covid-19 décédés en France sont âgés de 65 ans ou plus. L'âge médian du décès est de 84 ans. Après 65 ans, les personnes qui ont un diabète associé à une obésité ou des complications micro ou macrovasculaires sont reconnues comme "vulnérables" au Covid-19, selon les critères de vulnérabilité mis jour le 31 août dernier par le gouvernement et peuvent par exemple bénéficier de 10 masques par semaine en pharmacie, à la condition qu'ils soient prescrits par un médecin.

les trois comorbidités les plus à risque en France de formes graves du Covid-19 sont l'HTA, les pathologies cardiaques et le diabète.

Sorties : quelles précautions ?

Les sorties sont autorisées pour les personnes âgées de plus de 65 ans, sans besoin de présenter un justificatif comme c'était le cas lors du confinement mais elles doivent être limitées au maximum et effectuées en respectant les gestes barrières afin de réduire l'exposition au virus. "N'hésitez pas à porter un masque pour toutes vos sortiesGarder la distanciation physique est indispensable et n'hésitez pas à contacter votre médecin traitant" conseillait le ministre de la Santé Olivier Veran le 7 mai. 

En cas de sorties :

  • Portez systématiquement un masque " grand public " à l'extérieur,
  • Favorisez les heures de faible affluence pour réaliser vos courses (ex : créneaux réservés aux populations à risques si disponibles),
  • Préférez avoir recours à la livraison de vos courses / repas à domicile, si cela est possible,
  • Dans la mesure du possible, faites-vous aider par un proche / un voisin pouvant réaliser les courses à votre place et vous les déposer au domicile.
  • Éviter absolument les endroits très fréquentés / les rassemblements, et maintenez systématiquement la distanciation sociale.

→ Les personnes de plus de 65 ans doivent éviter au maximum les transports en commun.

Le masque chirurgical est recommandé pour les personnes à risque de développer une forme grave de COVID19 et pour leurs visiteurs.

Quels gestes barrières pour les personnes de plus de 65 ans ? 

Les personnes âgées de plus de 65 ans (au début de l'épidémie, l'âge était fixé à 70 ans) comptent parmi les plus à risque de formes graves du coronavirus, rappelle le Haut conseil de la santé publique (HCSP) dans un Avis du 20 avril 2020. Les mesures barrières au virus sont plus qu'essentielles chez cette population.

• Le port d'un masque

Le port du masque est obligatoire si vous vous rendez dans des espaces clos et recommandé dans les endroits mal ventilés, ou si lors de vos sorties la distance d'au moins 1 mètre risque de ne pas être respectée ( parc fréquenté, réunion de famille...) ; à domicile en présence de visiteurs. Le masque chirurgical est recommandé pour les personnes à risque de développer une forme grave de COVID19 et pour leurs visiteurs.

En plus de la distance sociale lors des sorties, le port systématique d'un masque grand public est recommandé pour les personnes âgées.

Le lavage des mains

Il doit être systématique lors de tout geste ou situation à risque de transmission du SARS-CoV-2 : après toute manipulation d'un masque (tout type de masque), avant de préparer les repas, de les servir et de les consommer et avant de sortir de chez soi, après s'être mouché, avoir toussé ou éternué, avoir rendu visite à une personne, chaque sortie à l'extérieur, avoir pris les transports en commun, être allé aux toilettes. Il est recommandé de se laver les mains à l'eau et au savon pendant 30 secondes puis de les sécher avec une serviette propre ou à l'air libre.

Les mesures de distanciation sociale

Les personnes à risque de formes graves doivent éviter au maximum le contact avec des personnes susceptibles de les contaminer. 

  • Limiter au maximum les déplacements dans des zones de forte densité de population ;
  • Privilégier le télétravail ;
  • En cas de déplacement sur lieu de travail, les lieux (bureaux, salles de réunions, etc) doivent être organisés pour permettre de respecter cette distance ;
  • En cas de visite à domicile : il est recommandé de limiter les visites à celles strictement essentielles en n'autorisant qu'un seul visiteur par visite et d'éviter celles de personnes malades ou d'enfants, la pièce sera ventilée par ouverture de la fenêtre pendant 10 à 15 minutes après la visite en s'assurant de fermer la porte,
  • En cas de soins à domicile : aération avant et après la venue d'un professionnel de santé (10 à 15 minutes).
  • Respecter une distance d'au moins 1 mètre de tout autre individu, sauf situation particulière où cette distance doit être supérieure (pratique d'activité sportive individuelle extérieure : ex. 5 mètres pour une marche rapide, 10 mètres pour la pratique du vélo ou footing, etc.).

Visite à domicile : pas d'enfant et avec un masque

Les personnes de plus de 65 ans peuvent recevoir de la visite mais en étant prudent. La Haute Autorité de Santé rappelle en juin que ces personnes doivent continuer de limiter les visites à celles strictement essentielles en n'autorisant qu'un seul visiteur par visite et d'éviter celles de personnes malades ou d'enfants : 

  • Si je reçois un visiteur, je porte systématiquement un masque et je renforce les gestes barrières :
  • Je demande à mon visiteur de porter un masque, de se laver les mains en arrivant et je fais en sorte qu'il évite de toucher les objets alentours.
  • Je n'ai pas de contact physique avec lui et j'évite les embrassades.
  • Je respecte systématiquement la distance d'un mètre.
  • Je me lave très régulièrement les mains : avant et après avoir mis mon masque, avant de préparer les repas, de les servir et de les consommer, après avoir toussé ou éternué, ou après avoir manipulé des objets utilisés par mon visiteur.
  • Si votre visiteur est accompagné d'enfants, limitez tout contact avec eux et pratiquez les gestes barrières avec une attention particulière.
  • J'aère mon logement une fois mon visiteur parti pendant 10 à 15 minutes après avoir fermé la porte.

 Il n'est pas conseillé de recevoir ses petits-enfants à domicile. Pourquoi ? Parce que lorsqu'ils sont atteints du COVID, les enfants sont souvent des " porteurs asymptomatiques ". Ils ne présentent pas de symptômes mais sont contagieux et peuvent donc vous contaminer. De plus, les gestes barrières sont difficiles à respecter avec des enfants.

Visites en Ehpad : comment ça se passe ?

Les visites en Ehpad ont été assouplies le 5 juin. Depuis cette date sont possibles : 

  • les visites de plus de deux personnes à la fois, lorsqu'elles se déroulent à l'extérieur ;
  • les visites de deux personnes à la fois maximum, lorsqu'elles se déroulent en chambre et que les conditions de sécurité le permettent ;
  • les visites de mineurs, à la condition que ces derniers portent un masque.

Le lavage des mains, la distanciation physique et le port du masque chirurgical restent obligatoires pour tous les visiteurs. Néanmoins, les conditions de visite peuvent être à nouveau restreintes si la situation épidémiologique se dégrade. C'est le cas par exemple dans le Nord-Pas-De-Calais où mi-septembre, les Ehpad ont décidé d'interdire les visites en chambres et rendre obligatoire la prise de rendez-vous avant de pouvoir venir rendre visite à un pensionnaire.

Sources : 

Fiche conseil post-confinement, HAS, juin 2020.

Covid-19