Coronavirus et personnes âgées (+ 65 ans) : conseils post-confinement

Port du masque, sortie, visite des proches... Si vous avez plus de 65 ans, vous êtes plus à risque d'une forme grave du Covid-19. Voici les nouvelles recommandations de la Haute Autorité de Santé pour continuer de vous protéger depuis la sortie du confinement.

Coronavirus et personnes âgées (+ 65 ans) : conseils post-confinement
© Roman Samborskyi -123RF

|Mise à jour le vendredi 19 juin 2020 à 10h01] Si vous avez plus de 65 ans et que si vous êtes contaminé par le virus responsable du Covid-19, vous avez possiblement un risque plus élevé que le reste de la population de développer une forme grave, rappelle d'emblée la Haute Autorité de Santé (HAS) dans une fiche conseil post-confinement publiée au mois de juin. Effectivement, en France, 9 personnes décédées du Covid-19 sur 10 ont plus de 65 ans. Sorties, port du masque... Consignes pour vous protéger que vous ayez eu le Covid-19 ou non.

Première chose : reprendre contact avec votre médecin traitant

De nombreuses personnes âgées sont inquiètes depuis le déconfinement à l'idée de sortir chez elles, notamment pour se rendre chez leur médecin traitant. Or, une consultation avec votre médecin sera l'occasion de dialoguer avec lui sur votre état de santé, votre vécu du confinement, de vous informer sur les dernières connaissances scientifiques du COVID-19, d'échanger sur les risques dans votre situation et de recevoir des explications et des conseils ; d'exprimer vos préoccupations, vos doutes et vos souhaits, de poser vos questions ; de clarifier les décisions à prendre et d'exprimer le choix qui vous convient le mieux.

Une consultation dédiée prise en charge à 100 % peut vous être proposée dans certaines conditions, comme l'a annoncé le ministère de la Santé dans un communiqué le 29 mai. La création de cette consultation dite "complexe" et baptisée "bilan et vigilance" s'adresse à "ceux qui n'ont pas consulté leur médecin pendant la période de confinement et qui doivent impérativement le faire, de façon à vérifier que leur état de santé ne doit pas faire l'objet d'une surveillance particulière ou de mesures ou de traitement particulier", a précisé le Premier ministre jeudi 28 mai lors de son discours sur la phase 2 du déconfinement. Proposée par le médecin traitant aux patients à risques, cette consultation sera facturée 46 euros mais "intégralement prise en charge par l'Assurance-maladie", précise le ministère dans son communiqué.

Pour consulter son médecin en toute sécurité :

  • Privilégier la consultation à distance avec le praticien (téléconsultation) ou les heures creuses de consultation ;
  • Si vous devez sortir, évitez de prendre rendez-vous aux heures de pointe pour limiter les contacts dans les transports et dans la salle d'attente ;
  • Portez un masque lors de rendez-vous médicaux, et appliquez les mesures barrières.
  • Pour les renouvellements d'ordonnance, vous pouvez demander à votre pharmacien : un arrêté paru au Journal officiel du 15 mars 2020 autorise les pharmaciens d'officine à étendre le renouvellement d'une ordonnance expirée dans le cadre d'un traitement chronique.

Sorties : quelles précautions ?

Les sorties sont autorisées pour les personnes âgées de plus de 65 ans, sans besoin de présenter un justificatif comme c'était le cas lors du confinement mais elles doivent être limitées au maximum et effectuées en respectant les gestes barrières afin de réduire l'exposition au virus. "N'hésitez pas à porter un masque pour toutes vos sortiesGarder la distanciation physique est indispensable et n'hésitez pas à contacter votre médecin traitant" indiquait Olivier Veran le 7 mai. 

En cas de sorties :

  • Portez systématiquement un masque " grand public " à l'extérieur,
  • Favorisez les heures de faible affluence pour réaliser vos courses (ex : créneaux réservés aux populations à risques si disponibles),
  • Préférez avoir recours à la livraison de vos courses / repas à domicile, si cela est possible,
  • Dans la mesure du possible, faites-vous aider par un proche / un voisin pouvant réaliser les courses à votre place et vous les déposer au domicile.
  • Éviter absolument les endroits très fréquentés / les rassemblements, et maintenez systématiquement la distanciation sociale.

→ Les personnes de plus de 65 ans doivent éviter au maximum les transports en commun.

Le masque chirurgical est recommandé pour les personnes à risque de développer une forme grave de COVID19 et pour leurs visiteurs.

Quels gestes barrières pour les personnes âgées ? 

Les personnes âgées de plus de 65 ans (au début de l'épidémie, l'âge était fixé à 70 ans) comptent parmi les plus à risque de formes graves du coronavirus, rappelle le Haut conseil de la santé publique (HCSP) dans un Avis du 20 avril 2020. Les mesures barrières au virus sont plus qu'essentielles chez cette population.

• Le port d'un masque

Le port du masque est recommandé si vous vous rendez dans des espaces clos ou mal ventilés, ou si lors de vos sorties la distance d'au moins 1 mètre risque de ne pas être respectée (magasins, grandes surfaces, transports en commun, lieux de travail, parc fréquenté, etc.) ; à domicile en présence de visiteurs. Le masque chirurgical est recommandé pour les personnes à risque de développer une forme grave de COVID19 et pour leurs visiteurs.

En plus de la distance sociale lors des sorties, le port systématique d'un masque grand public est recommandé pour les personnes âgées.

Le lavage des mains

Il doit être systématique lors de tout geste ou situation à risque de transmission du SARS-CoV-2 : après toute manipulation d'un masque (tout type de masque), avant de préparer les repas, de les servir et de les consommer et avant de sortir de chez soi, après s'être mouché, avoir toussé ou éternué, avoir rendu visite à une personne, chaque sortie à l'extérieur, avoir pris les transports en commun, être allé aux toilettes. Il est recommandé de se laver les mains à l'eau et au savon pendant 30 secondes puis de les sécher avec une serviette propre ou à l'air libre.

Les mesures de distanciation sociale

Les personnes à risque de formes graves doivent éviter au maximum le contact avec des personnes susceptibles de les contaminer. 

  • Limiter au maximum les déplacements dans des zones de forte densité de population ;
  • Privilégier le télétravail ;
  • En cas de déplacement sur lieu de travail, les lieux (bureaux, salles de réunions, etc) doivent être organisés pour permettre de respecter cette distance ;
  • En cas de visite à domicile : il est recommandé de limiter les visites à celles strictement essentielles en n'autorisant qu'un seul visiteur par visite et d'éviter celles de personnes malades ou d'enfants, la pièce sera ventilée par ouverture de la fenêtre pendant 10 à 15 minutes après la visite en s'assurant de fermer la porte,
  • En cas de soins à domicile : aération avant et après la venue d'un professionnel de santé (10 à 15 minutes).
  • Respecter une distance d'au moins 1 mètre de tout autre individu, sauf situation particulière où cette distance doit être supérieure (pratique d'activité sportive individuelle extérieure : ex. 5 mètres pour une marche rapide, 10 mètres pour la pratique du vélo ou footing, etc.).

Visite à domicile : pas d'enfant et avec un masque

Les personnes de plus de 65 ans peuvent recevoir de la visite mais en étant prudent. La Haute Autorité de Santé rappelle en juin, alors que la France est déconfinée, que ces personnes doivent continuer de limiter les visites à celles strictement essentielles en n'autorisant qu'un seul visiteur par visite et d'éviter celles de personnes malades ou d'enfants : 

  • Si je reçois un visiteur, je porte systématiquement un masque et je renforce les gestes barrières :
  • Je demande à mon visiteur de porter un masque, de se laver les mains en arrivant et je fais en sorte qu'il évite de toucher les objets alentours.
  • Je n'ai pas de contact physique avec lui et j'évite les embrassades.
  • Je respecte systématiquement la distance d'un mètre.
  • Je me lave très régulièrement les mains : avant et après avoir mis mon masque, avant de préparer les repas, de les servir et de les consommer, après avoir toussé ou éternué, ou après avoir manipulé des objets utilisés par mon visiteur.
  • Si votre visiteur est accompagné d'enfants, limitez tout contact avec eux et pratiquez les gestes barrières avec une attention particulière.
  • J'aère mon logement une fois mon visiteur parti pendant 10 à 15 minutes après avoir fermé la porte.

 Il n'est pas conseillé de recevoir ses petits-enfants à domicile. Pourquoi ? Parce que lorsqu'ils sont atteints du COVID, les enfants sont souvent des " porteurs asymptomatiques ". Ils ne présentent pas de symptômes mais sont contagieux et peuvent donc vous contaminer. De plus, les gestes barrières sont difficiles à respecter avec des enfants.

Les visites des proches de nouveau autorisées dans les Ehpad

Dans un communiqué du 16 juin, le ministère de la Santé confirme la reprise des visites des proches sans rendez-vous dans les Ehpad ne déclarant plus de cas possible ou confirmé de Covid-19 et de façon progressive :
-  la reprise des sorties individuelles et collectives et de la vie sociale au sein de l'établissement ;
-  la fin du confinement en chambre ;
-  la reprise de l'ensemble des interventions paramédicales ;
-  la reprise des admissions en hébergement permanent et en accueil de jour.Après des semaines de confinement très strict dans "Ces évolutions devront s'accompagner d'une vigilance continue, à travers l'application systématique des gestes barrières et la mise en place de réponses immédiates en cas de suspicion de nouveau cas de Covid-19 au sein de l'établissement (dépistages élargis et systématisés selon la doctrine en vigueur depuis le 7 avril 2020)" rappelle le ministère.

Gestion de l'épidémie