Oxymètre de pouls : définition, quand, comment l'utiliser ?

L'oxymètre de pouls est un petit appareil conçu pour mesurer le taux d'oxygène dans le sang en temps réel. Dans quels cas est-il utilisé ? Quelles sont les valeurs normales ? Prix moyen ? Le point avec le Dr Patrick Aubé, médecin généraliste.

Oxymètre de pouls : définition, quand, comment l'utiliser ?
© Olga Yastremska, New Africa, Africa Studio

Définition : qu'est-ce qu'un oxymètre de pouls ?

L'oxymètre de pouls est un petit appareil qui permet de mesurer de façon instantanée la quantité d'oxygène présente dans le sang. "C'est un test indolore, très simple d'utilisation et qui permet notamment de surveiller l'état des patients présentant des troubles respiratoires et cardiaques", précise le Dr Patrick Aubé.

Quelles sont les indications ?

Le test oxymétrique peut être utilisé dans différents cas de figure : à l'hôpital pour les personnes sous anesthésie, après une intervention, dans les services d'urgence, dans les cabinets de cardiologie, de pneumologie, de médecine générale ou au domicile du patient. "Il peut également être utilisé en médecine du sport, pour analyser les conséquences des apnées du sommeil ou pour surveiller l'efficacité d'un traitement à visée respiratoire. Il est particulièrement indiqué pour la surveillance des personnes souffrant de pathologies qui ont une incidence sur le taux d'oxygène dans le sang telles que : asthme, anémie, insuffisance cardiaque, pneumonie ou encore maladie pulmonaire obstructive chronique", ajoute le médecin généraliste. 

Comment l'utiliser correctement ?

Cette mesure, appelée oxymétrie, est généralement effectuée à l'extrémité des doigts. "Mais si l'oxymètre de pouls est disponible sans ordonnance, il ne faut pas oublier que cela reste un appareillage d'utilisation médicale quoi ne doit être utilisé que chez les personnes nécessitant une surveillance régulière", prévient le Dr Patrick Aubé. 

Quelle est la valeur normale ?

Le taux de saturation en oxygène dans le sang est considéré comme normal lorsqu'il est supérieur à 95%. Mais il reste convenable entre 90 et 93%. En dessous de 90%, il est insuffisant, on parle alors de désaturation. "C'est souvent le cas dans les atteintes cardiaques et respiratoires", commente le médecin généraliste. 

Pouls trop bas : causes, que faire ?

Lorsque le pouls est trop bas (en dessous de 60 bpm), on parle de bradycardie. Les causes peuvent être multiples : l'âge, l'hypothyroïdie, une maladie auto-immune, génétique, la prise de certains médicaments ou encore un problème de conduction cardiaque. Cependant, chez les sportifs, il peut être inférieur à 50bmp sans que cela ne soit pathologique. Il est nécessaire de consulter un cardiologue qui va effectuer un électrocardiogramme (ECG) pour préciser le diagnostic. Le traitement sera celui de la cause. 

Pouls trop élevé : pourquoi, que faire ?

Lorsque le cœur bat trop vite (au-delà de 100bpm), il est question de tachycardie. Elle peut avoir de nombreuses causes et survenir quel que soit l'âge. Cela peut être le signe d'une pathologie cardiaque comme un trouble du rythme, de l'hypertension, une mauvaise irrigation du cœur. Mais souvent, la tachycardie survient après un effort physique, après la prise de substances excitantes telles que la caféine ou encore en cas de stress. 

Quel est le prix d'un oxymètre de pouls et où l'acheter ?

Le capteur – doigtier est disponible en pharmacie et chez les fournisseurs d'appareillage médical à partir de 40€. 

Merci au Dr Patrick Aubé, auteur du livre 20 plantes médicinales pour se soigner tous les jours et Les tisanes qui soignent aux éditions Leduc.S.

Autres examens