Scanner du dos : pourquoi, comment ça se passe ?

Une douleur au dos ne nécessite pas toujours la réalisation d'un scanner lombaire. Cet examen est recommandé pour les douleurs chroniques ou rebelles aux traitements. Explications avec le Dr Jacques Amselem, médecin généraliste.

Scanner du dos : pourquoi, comment ça se passe ?
© Sean Prior-123RF

Définition : c'est quoi un scanner du dos ?

Le scanner du dos est une méthode d'imagerie qui fournit des coupes horizontales et permet donc d'étudier une zone localisée du dos. Il permet de visualiser notamment les vertèbres, les espaces inter vertébraux et les autres structures de la zone. "Le scanner utilise des rayons X. Cet examen irradiant ne peut donc pas être pratiqué chez une femme enceinte pendant les 6 premiers mois de la grossesse, et ne doit pas être réitéré sans tenir compte de l'irradiation", recommande le Dr Jacques Amselem, médecin généraliste en Seine-et-Marne.

Pourquoi faire un scanner du dos ?

La nécessité de faire un scanner du rachis est laissée à la libre appréciation du médecin et n'est pas systématique. Cet examen ne s'impose pas dès qu'un mal de dos apparaît. "Généralement, le scanner du dos est recommandé devant des douleurs chroniques ou rebelles aux traitements, afin de visualiser une hernie discale qui comprimerait la moelle épinière, une fracture vertébrale ou une tumeur", détaille le médecin. Cet examen peut également être réalisé face à une douleur inflammatoire ou suite à un traumatisme.

Scanner du dos et sciatique

En cas de sciatique, une douleur apparaît dans le bas du dos ou dans la fesse. Elle irradie ensuite dans le membre inférieur et peut se faire sentir jusque dans les pieds. Dans le corps humain, les nerfs sciatiques débutent au niveau des dernières lombaires et se prolongent derrière la jambe. La vive douleur est provoquée par la compression de ce nerf. La principale cause d'une sciatique est la hernie discale. Généralement, le scanner du rachis est prescrit en cas de persistance de la douleur quand les traitements antalgiques ne font pas effet. Ce n'est pas un examen indiqué en première intention.

Scanner du dos et grossesse

Sauf avis contraire du médecin, le scanner ne peut pas être pratiqué chez une femme enceinte pendant les 6 premiers mois de la grossesse car il utilise des rayons X,

Comment ça se passe ?

Tous les objets métalliques doivent être retirés (bijoux, ceinture, etc). L'examen dure entre dix et quinze minutes. Pendant le scanner, l'équipe médicale est installée derrière une vitre et parle par l'intermédiaire d'un micro. En cas de nécessité, elle peut évidemment intervenir à tout moment. L'équipe médicale demande ensuite au patient de bloquer sa respiration quelques secondes et de rester immobile afin que le cliché soit de qualité. Pendant l'examen, le patient est allongé sur le dos sur la table d'examen qui se déplace. Selon la zone étudiée, les bras sont allongés le long du corps ou placés derrière la tête.

Scanner du dos avec ou sans injection ?

Le médecin peut demander que le scanner soit réalisé avec l'injection d'un produit de contraste iodé. Cette technique permet de mieux visualiser certaines anomalies. Généralement bien supporté, ce produit peut déclencher certaines allergiques chez certains patients. Il est important de prévenir son médecin si vous souffrez d'urticaire, d'asthme ou d'eczéma. Sauf indication contraire de son médecin, il est recommandé de boire deux litres d'eau dans les heures qui suivent l'examen afin d'éliminer rapidement le produit. Parfois le scanner doit être complété par une IRM.

Prix et remboursement

Le prix d'un scanner lombaire dépend des tarifs fixés par le centre qui réalise l'examen. Dans un centre conventionné, le tarif peut aller de 27 à 70 euros environ. La base de remboursement d'une radiologie par la Sécurité sociale est de 70 %. Le reste du montant peut être pris en charge par la mutuelle.

Merci au Dr Jacques Amselem, médecin généraliste en Seine-et-Marne.

Autour du même sujet

Examens radiologiques