Bypass : en quoi consiste l'opération ?

Parmi les techniques chirurgicales contre l'obésité : le bypass. En 2017, 55 000 actes de chirurgie bariatrique ont été réalisés en France dont 13 000 avec le bypass. En quoi ça consiste ? Combien de kilos perdus ? Quelle préparation avant et suivi après ? Les détails avec notre chirurgien.

La chirurgie de l'obésité concerne les adultes souffrant d'obésité sévère avec un IMC supérieur à 40 kg/m² ou un IMC situé entre 35 et 40 associé à au moins une complication que la chirurgie peut améliorer. 

Définition du Bypass

Le bypass gastrique est une technique chirurgicale qui consiste à court-circuiter une grande partie de l'estomac et à le réduire en une petite poche gastrique, pour diminuer la quantité d'aliments ingérés et leur assimilation par l'organisme. Les aliments vont directement dans la partie moyenne de l'intestin grêle. Le mini bypass est une technique proche du bypass dont la réalisation technique est plus facile et dont la durée est moins longue, d'une durée de moins de 1 heure. Le Bypass est une modification anatomique définitive même si elle peut être réversible dans certains cas.

Bypass et perte de poids

La perte moyenne d'excès de poids attendue est d'environ 65 % à 5 ans, ce qui correspond à environ une diminution d'environ 35 à 40 kg. La perte de poids est importante dès les 3 premiers mois et entraîne une fatigue importante. Le patient ne perd pas seulement du gras mais aussi du muscle, d'où la nécessité de reprendre une activité physique régulière rapidement. Le Bypass est pratiqué depuis des décennies et a fait ses preuves en termes de perte de poids chez les personnes atteintes d'obésité cliniquement sévère.

Le choix de la technique chirurgicale est décidé par une équipe pluridisciplinaire en accord avec la personne concernée. De nombreux critères sont pris en compte, parmi lesquels : l'expérience et l'environnement technique du chirurgien et de l'équipe d'anesthésie, l'importance de l'obésité, l'IMC, l'âge, les antécédents médicaux et chirurgicaux, les pathologies digestives associées, la présence d'un diabète de type 2, les traitements en cours et les troubles du comportement alimentaire. 

Pour qui ?

La réalisation d'un Bypass concerne les adolescents et les adultes. La personne concernée doit souffrir d'obésité cliniquement sévère pour laquelle les autres traitements n'ont pas fonctionné. Son IMC doit être supérieur 40 ou "se situer entre 35 et 40 s'il est associé à des complications liées à l'obésité" précise le Dr Vincent Frering. Une complication de type diabète, hypertension artérielle, apnée du sommeil sévère, arthrose de hanche ou de genou, maladies métaboliques. Par ailleurs, le patient doit accepter l'idée d'une préparation et d'un suivi à vie avec une modification profonde de ses habitudes alimentaires.

Se préparer à l'intervention

Comme le souligne le Dr Frering, chirurgien bariatrique à Lyon "la préparation est capitale dans la chirurgie de l'obésité. Elle donne de meilleurs résultats. On ne peut pas faire de chirurgie de l'obésité s'il n'y a pas un bon encadrement autour". Pour l'adulte, le suivi préopératoire est d'au minimum 6 mois, il comprend des consultations diététiques pour mettre en place un nouveau régime alimentaire qui devra être conservé, la reprise d'une activité physique, une aide psychologique si le patient en ressent le besoin. "Si la préparation n'est pas optimale, on augmente le risque de reflux, de reprise de poids" met en garde le professionnel.

bypass gastrique
© bearsky23-123RF

Durée de l'intervention et de l'hospitalisation

La durée de l'intervention dure entre 1h30 et 3 heures et se fait sous anesthésie générale, généralement sous coelioscopie. L'hospitalisation varie selon les individus, les établissements, elle se situe entre 2 et 8 jours. La reprise du travail pour les personnes sédentaires peut se faire au bout de 2 semaines généralement.

Complications

Les complications de Bypass sont rares, mais doivent être connues. Le risque de mortalité est d'environ 0,5%. "Les complications les plus courantes sont les fistules dans 2 à 4 % des opérations, et les hémorragies dans 1 % des cas, explique le Dr Frering. Auxquelles s'ajoutent des risques d'ulcère, de reflux, de dénutrition et de carences en vitamines" types B1, B12, B6, mais également en fer, calcium et zinc. L'ulcère, le rétrécissement au niveau de la jonction entre l'estomac et l'intestin, une occlusion de l'intestin font également partie des complications qui peuvent survenir tout comme des épisodes d'hypoglycémie ou de dumping syndrome (sensation de malaise accompagnée de palpitations, maux de tête, nausées, ... ) après les repas. Des épisodes de constipation peuvent également apparaître.

Suivi après l'opération

Quelle que soit la technique utilisée, une opération bariatrique impose ensuite, et à vie :

  • de conserver ses nouvelles habitudes alimentaires et pratiquer une activité physique régulière et adaptée à votre cas
  • d'être suivi(e) régulièrement par l'équipe pluridisciplinaire qui a réalisé l'intervention, en liaison avec votre médecin traitant (au moins 4 consultations la première année).

Quelle alimentation après un Bypass ?

L'alimentation après la réalisation d'un Bypass est la même que pour les autres techniques à savoir : "Manger liquide pendant une semaine, puis introduire des aliments tendres et mixés pendant 15 jours et réintégrer le reste des aliments de façon progressive, éclaire le Dr Frering. Il faut juste éviter les boissons gazeuses qui dilatent les poches."

Bypass et grossesse

La réalisation de Bypass ne se fait jamais pendant la grossesse. Une recherche de grossesse doit toujours être effectuée avant toute éventuelle opération. Toutefois, "le Bypass est compatible avec la grossesse, assure le Dr Frering. C'est plutôt l'obésité qui n'est pas vraiment compatible. Pour beaucoup de femmes la stérilité peut être due à l'obésité. Et une fois qu'elles ont perdu du poids, elles redeviennent fertiles". Dans le cas d'une grossesse après Bypass une supplémentation en fer, folates, vitamine B12, vitamine D et calcium sera prescrite.

Prix et remboursement

Le coût de l'opération est assez élevé auquel s'ajoute les différentes consultations avec l'équipe médicale. L'Assurance maladie rembourse à hauteur de 70 % l'intervention chirurgicale et l'hospitalisation si la demande d'entente préalable a bien été remplie et acceptée par le médecin conseil. L'intervention doit se faire dans l'un des 37 Centres Spécialisés Obésité pour être prise en charge par l'assurance maladie.

centre obésité france
© Ministère des affaires sociales et de la Santé

A noter, certains actes et produits de santé ne sont pas remboursés par l'Assurance Maladie. C'est le cas notamment des suppléments vitaminiques et la plupart des suppléments protidiques ; les consultations d'un psychologue ou d'un diététicien en dehors de l'équipe multidisciplinaire, certains actes de biologie (dosage de la vitamine B1), les dépassements d'honoraires des médecins (selon le contrat de la mutuelle). 

Pour éviter les déconvenues, toujours prendre l'avis de l'équipe pluridisciplinaire, de la caisse d'assurance maladie ou de la mutuelle. 

Echecs

Des échecs peuvent survenir, ils sont principalement liés à une mauvaise surveillance et à un mauvais respect des recommandations post opératoires comme la nécessité de modifier son comportement alimentaire et la reprise d'une activité physique régulière. 

Merci au Dr Vincent Frering, Chirurgien bariatrique à Lyon.

Lire aussi : 

Bypass : en quoi consiste l'opération ?
Bypass : en quoi consiste l'opération ?

Sommaire Définition Perte de poids Pour qui ? Préparation à l'opération Durée de l'opération Complications Suivi Alimentation après Grossesse Prix, remboursement Echec La chirurgie de l'obésité...