Circoncision : comment se passe l'opération ?

La circoncision (ou posthectomie) consiste à retirer le tout ou une partie du prépuce. Cet acte permet de découvrir le gland du pénis. La circoncision est souvent pratiquée pour des raisons religieuses, notamment chez les juifs et les musulmans. Elle peut aussi être pratiquée pour des raisons médicales en cas de phimosis par exemple.

Circoncision : comment se passe l'opération ?
© viewstock - 123RF

Définition : qu'est-ce que la circoncision ?

La circoncision consiste en l'ablation partielle ou totale du prépuce, le repli mobile de peau qui couvre et protège le gland du pénis. Elle représente l'opération chirurgicale la plus courante dans le monde. La circoncision est pratiquée pour trois motifs essentiels, culturels (croyance religieuse), médicaux (affections du prépuce) et prophylactiques (prévention). Dans certains pays anglo-saxons (ex : Etats-Unis), la circoncision est ainsi encouragée pour des motifs hygiénistes et prophylactiques, même si cette pratique tend à diminuer.

Indications médicales de la circoncision chez l'adulte

Phimosis

Le phimosis correspond au rétrécissement de l'orifice du prépuce qui gêne ou empêche la rétraction du prépuce en arrière du gland. Le décalottage devient alors difficile voire impossible. Le phimosis est physiologique chez le nourrisson et l'enfant jusqu'à 4 ans chez qui il faut éviter le décalottage forcé. Il est pathologique lorsqu'il persiste, en particulier à l'âge adulte, soit à cause d'une anomalie congénitale (1% des cas) ou, le plus souvent, par une insuffisance de décalottage. La circoncision est nécessaire lorsque le phimosis devient symptomatique : en cas de gêne, d'infection ou de douleurs.

Paraphimosis

Le paraphimosis correspond à un rétrécissement du prépuce qui reste coincé derrière la couronne du gland. Le gland est donc décalotté et le recalottage est impossible. Il se forme rapidement un œdème du prépuce et du gland par gêne au retour veineux. En raison du risque de nécrose du gland, cette affection représente une urgence médicale. Le paraphimosis résulte généralement d'un traumatisme (décalottage forcé ou oubli de recalottage après un rapport sexuel).

Circoncision chez l'enfant

Chez l'enfant, le phimosis est physiologique jusqu'à l'âge de 4 ans à cause des adhérences préputiales qui collent le prépuce sur le gland. Les sécrétions préputiales blanchâtres (smegma), souvent vues en transparence, vont du bas vers le sommet du gland et permettent dans 80% des cas de libérer spontanément les adhérences à partir de l'âge de 5 ans. Si le phimosis persiste au-delà, une circoncision peut être proposée.

Circoncision chez le bébé

Chez le bébé, le prépuce est naturellement adhérent, la peau du prépuce est longue avec un orifice parfois étroit. Ce phimosis physiologique n'est pas systématiquement traité ni opéré. Si une circoncision est nécessaire, elle est possible après l'âge d'un an, sauf complication.

Prise en charge médicale nécessaire

L'ablation du prépuce n'est pas anodine : elle peut entraîner des séquelles irréversibles lorsqu'elle est pratiquée dans des conditions précaires sans asepsie avec des instruments non appropriés. Une prise en charge médicale est donc indispensable.

Déroulement de l'opération

Le geste chirurgical est réalisé en ambulatoire chez l'enfant (anesthésie générale et locale) et l'adulte (anesthésie locale). Comme pour toute intervention chirurgicale, une consultation d'anesthésie préopératoire est nécessaire quelques jours avant l'opération. L'intervention dure entre 15 et 30 minutes et consiste en une ablation du prépuce, ce qui laisse découvert le gland, plus ou moins complètement. Des points de suture résorbables sont mis en place. Le plus souvent le frein du prépuce est sectionné et suturé pendant l'intervention.

Suivi post-opératoire

La douleur au niveau de la zone opérée est habituellement minime et temporaire et est calmée par des antalgiques dans les jours qui suivent l'intervention. Une gêne du gland peut persister pendant plusieurs jours. Le chirurgien précise combien de temps éviter les bains et la date autorisée pour la reprise des activités. Généralement, il est nécessaire d'attendre 3 semaines à un mois avant la reprise d'une activité sexuelle.

Combien de temps pour cicatriser ?

La cicatrisation complète nécessite 2 à 4 semaines avec des soins locaux pendant quelques jours. Les fils de suture tombent spontanément en principe dans un délai moyen de 2 à 3 semaines.

Complications

Dans la majorité des cas, l'intervention se déroule sans complication. Cependant, tout acte chirurgical comporte un certain nombre de risques et complications liées à l'état général et à l'anesthésie. Les douleurs au niveau du gland sont les complications les plus fréquentes. Plus rarement peuvent apparaître un hématome et/ou une infection au niveau de la cicatrice, et à plus long terme une diminution de la sensibilité du gland lors des rapports sexuels.

Quels effets sur la sexualité ?

La circoncision peut avoir un impact sur la sensibilité du gland du fait de son exposition à l'air et aux frottement. Par conséquent, le gland d'un pénis circoncis est parfois moins sensible que celui d'un pénis intact avec une aggravation possible avec le temps.

Les conseils du médecin

Le risque de complications est plus faible chez les nouveau-nés que chez les enfants plus âgés. Pour réduire les risques au minimum, l'intervention doit être effectuée par un praticien formé et expérimenté, au moyen d'une technique stérile. Une surveillance doit être effectuée dans les jours suivant l'intervention pour s'assurer de l'absence de saignements ou de fièvre.

Circoncision : comment se passe l'opération ?
Circoncision : comment se passe l'opération ?

Sommaire Définition Adulte : indications médicales • Phimosis • Paraphimosis Enfant : indications médicales Circoncision chez le bébé Prise en charge Opération Suivi post-opératoire Temps de cicatrisation ...