Non, le vagin n'a pas besoin de vapeur d'eau chaude pour aller mieux !

Une Canadienne a eu le vagin brûlé au deuxième degré après avoir testé la technique du "vaginal steaming", très en vogue aux Etats-Unis... mais totalement déconseillée par les médecins.

Non, le vagin n'a pas besoin de vapeur d'eau chaude pour aller mieux !
© Chalermphon Kumchai-123RF

Toutes plus farfelues les unes que les autres. Après l'ail, le persil, le yaourt et les paillettes dans le vagin, voici la vapeur d'eau chaude ! Dans sa dernière édition, le Journal canadien d'obstétrique et de gynécologie rapporte le cas d'une femme de 62 ans qui a testé la vaporisation vaginale (vaginal steaming ou v-steaming) pour réduire le prolapsus vaginal dont elle souffrait et éviter une opération.  Conseillée par un médecin traditionnel chinois, elle a mélangé des plantes médicinales dans une casserole d'eau bouillante avant de s'asseoir juste au-dessus pendant 20 minutes. Au bout de 2 jours de "traitement", elle a consulté un service d'Urgence. C'est là que les médecins lui ont dit qu'elle était brûlée au deuxième degré au niveau du vagin. En plus d'être douloureuses, ces brûlures sont particulièrement délicates à soigner. 

Une méthode pour raffermir et rajeunir le vagin...

La vaporisation vaginale -qui consiste donc à exposer son vagin à de la vapeur d'eau très chaude- "est une méthode de plus en plus populaire que les femmes utilisent pour raffermir et rajeunir leur vagin" indique le Dr Magali Robert dans le journal. Défendue par l'actrice Gwyneth Paltrow, elle est proposée dans certains Spa aux Etats-Unis et "est utilisée depuis longtemps dans certaines cultures asiatiques et africaines" poursuit le Dr Robert. Sur les réseaux sociaux, on trouve des sites proposant la vente d'herbes vaginales qui "procurent détente et rajeunissement" et des femmes qui partagent leurs techniques. Certaines, par exemple, versent l'eau bouillante directement dans les toilettes avant de s'asseoir dessus.

Une méthode responsable de vaginose

Plusieurs médecins ont réagi à cette nouvelle "tendance" dangereuse sur les réseaux sociaux. Le Dr Vanessa Mackay, porte-parole du Collège Royal des Obstétriciens et Gynécologues anglais a rappelé que le vagin était auto-nettoyant et qu'il ne nécessitait aucun traitement supplémentaire. "Le vagin contient de bonnes bactéries, qui sont là pour le protéger. La vapeur dans le vagin pourrait affecter cet équilibre sain de bactéries et le pH et provoquer une irritation, une infection -telle qu'une vaginose bactérienne- et une inflammation."

Non, le vagin n'a pas besoin de vapeur d'eau chaude pour aller mieux !
Non, le vagin n'a pas besoin de vapeur d'eau chaude pour aller mieux !

Toutes plus farfelues les unes que les autres. Après l'ail , le persil , le yaourt et les paillettes dans le vagin , voici la vapeur d'eau chaude ! Dans sa dernière édition, le Journal canadien d'obstétrique et de gynécologie rapporte le...