Col de l'utérus avant, pendant les règles : comment est-il ? 

Le col de l'utérus s'ouvre avant les règles et reste ouvert pendant la durée de celles-ci pour permettre au sang de s'écouler. Il peut sembler douloureux mais cette douleur provient de l'utérus. Explications avec le Dr Joëlle Robion, gynécologue médicale. 

Col de l'utérus avant, pendant les règles : comment est-il ? 
© Shao-Chun Wang-123RF

Le col de l'utérus change-t-il au moment des règles ?

Quelques jours avant les règles, le col de l'utérus s'ouvre pour laisser passer le sang. Cela n'est pas perceptible par toutes les femmes et "l'auto-examen du col de l'utérus pendant le cycle a un intérêt limité" souligne le Dr Joëlle Robion, gynécologue médicale et membre du SYNGOF (Syndicat national des gynécologues obstétriciens de France. 

Comment est le col de l'utérus avant les règles ?

Le col de l'utérus est sec après la phase ovulatoire car la phase fertile est terminée. Il s'ouvre légèrement juste quelques jours avant les règles pour laisser s'écouler le sang.

Pendant les règles ?

Pendant les règles, le col de l'utérus est ouvert pour laisser passer le sang des menstruations. "C'est pour cela que nous posons des stérilets pendant les règles" informe la gynécologue médicale. A la fin des règles, le col de l'utérus se "referme".

Pourquoi peut-il être gonflé ?

Vous avez la sensation que votre col de l'utérus est gonflé avant les règles ? "Cette sensation de gonflement qui concerne tout l'utérus est subjective. L'utérus n'est pas plus gros pendant la période des règles : la muqueuse utérine est plus épaisse mais cela ne modifie ni la forme ni la taille de l'utérus " informe le Dr Joëlle Robion.

Peut-on ressentir une douleur du col de l'utérus avant les règles ?

Des femmes décrivent une douleur au niveau du col de l'utérus avant les règles et pendant. "Ce n'est pas le col de l'utérus qui est douloureux pendant les règles, c'est l'ensemble de l'utérus qui peut être plus sensible à la mobilisation, pendant un rapport sexuel ou lors d'un examen gynécologique. Cela est lié à des phénomènes hormonaux cycliques, l'utérus étant le principal récepteur des hormones " explique le Dr Robion. 

Merci au Dr Joëlle Robion, gynécologue médicale à Saint-Fargeau-Ponthierry (77) et membre du SYNGOF (Syndicat national des gynécologues obstétriciens de France. 

Questions gynécologiques