Acupuncture

L'acupuncture : une aiguille dans une botte de soins ?

Paradoxalement, de plus en plus de médecins, pourtant formés dans les facultés de médecine françaises, retournent sur les bancs de l'école pour apprendre les principes de l'acupuncture, dont les vertus, notamment dans le cadre de la prise en charge de la douleur, ont été démontrées par la pratique. Phénomène de mode ou nouvelle conception de la médecine ?

Les principes de l'acupuncture

L'acupuncture, dont les premières références remontent au 6e siècle avant Jésus-Christ, repose sur une représentation énergétique de notre organisme. Selon la médecine traditionnelle chinoise, des méridiens sillonnent notre corps en respectant des cheminements précis. Ils permettent la circulation du Qi (prononcé "tchi"), une énergie vitale qui régule nos fonctions physiologiques, organiques et psychiques. Notre corps est traversé par douze méridiens majeurs, qui se ramifient en "systèmes-méridiens" reliant les organes de notre corps avec les points d'acupuncture à la surface de l'épiderme. Selon les médecins traditionnels chinois, la maladie serait donc due à des blocages de l'énergie vitale, et tout l'enjeu de l'acupuncture est donc de réguler le Qi en implantant de très fines aiguilles en ces points précis de l'anatomie.

Que soigne l'acupuncture ?

Les médecins occidentaux ont constaté, au fil de leur pratique, que l'acupuncture pouvait venir en complément de traitements médicamenteux et notamment soulager durablement et efficacement la douleur. Il n'est plus rare, dans le cadre d'une chimiothérapie, de se voir proposer un accompagnement par un acupuncteur, pour atténuer les effets secondaires du traitement. Elle est aussi prescrite pour les femmes enceintes souffrant de douleurs au niveau des lombaires ou pour les personnes ayant subi l'amputation d'un membre. Dans un registre plus quotidien, elle soulage les personnes souffrant d'arthrose cervicale, de broncho-pneumopathie, de dermatoses, de problèmes gastriques ou intestinaux, d'angoisse, de sinusite, de migraine, ou de névralgie. Certains acupuncteurs ne se servent pas (seulement) d'aiguilles, mais aussi de ventouses ou de laser, tandis que d'autres privilégient l'électrostimulation, pour un résultat plus rapide. À vous de vous faire votre opinion !