Acupuncture pour le stress : points, déroulé d'une séance

L'acupuncture permet de lutter contre le stress, qu'il soit de courte durée, comme le passage d'un examen, ou long et ancré, pouvant aboutir au burn out. Comment agit l'acupuncture sur le stress ? Combien faut-il de séances ? Quelle est son efficacité ? Explications.

Acupuncture pour le stress : points, déroulé d'une séance
© Olga Yastremska-123RF

Qu'est-ce que l'acupuncture ?

L'acupuncture est une technique de la médecine chinoise basée sur le rééquilibrage des énergies grâce à la stimulation de "points d'acupuncture" sur divers endroit du corps. De fines aiguilles sont introduites plus ou moins profondément sur des points précis dans les tissus ou dans les organes, situés le long de douze voies de circulation de l'énergie, appelées "méridiens", ou "canaux" qui circulent en surface et en profondeur. Dans la gestion du stress, la pose des aiguilles à des points précis permet de détendre, d'être moins stressé. En cas de stress profond, permanent, un travail de rééquilibrage est nécessaire.

Quels sont les points d'acupuncture pour le stress ?

"Le stress est connu en médecine chinoise sous le terme du trouble du Shen qui désigne les pathologies psychiques, de l'esprit" décrit Christophe Cadène, praticien en médecine chinoise. Un Shen puissant et paisible permet de bien dormir, d'avoir des idées claires, un sens aigu des objectifs à atteindre dans l'existence. Sa faiblesse entraine "des pathologies d'émotions, des difficultés d'adaptation de la personne en fonction des contraintes, lesquelles impacts le corps physique : les tissus (tendons, ligaments...), et les organes internes". Ensuite, il faut comprendre "l'étymologie latine du stress qui signifie "se raidir", "se tendre", "se comprimer", impliquant une notion de tension de contraction" dans lequel se trouve physiquement et psychologiquement la personne stressée. Pour la médecine chinoise, le stress dépend du foie. "Le système-Foie-Vésicule Biliaire est le grand gestionnaire des émotions. Le foie joue le rôle de "fusible" du cœur-empereur lorsqu'il y a trop de stress", précise le praticien. L'acupuncture va alors traiter l'énergie du Foie en différents points d'acupuncture le long de son canal (improprement appelé méridien) sur le corps. "Il existe 14 points le long du canal du Foie en fonction de comment se manifeste le stress chez la personne (en colère, en frustration, en contrariété...), et en fonction de son intensité. On peut très bien piquer (placer une aiguille) sur un point précis situé sur le gros orteil pour réguler le foie, détaille le praticien. En piquant un point sur le canal du foie, on agit sur l'organe". Le praticien peut poser "une dizaine d'aiguilles, parfois une ou deux suffisent".

Une fatigue peut être ressentie après "car la séance détend, relaxe".

Comment se déroule une séance ?

La consultation commence par un interrogatoire où le praticien pose des questions sur l'état du sommeil, s'il existe des troubles digestifs, pulmonaires (hyperventilation), cardiaques... Puis il "prend le pouls, observe la langue, palpe, regarde le teint" avant de poser les aiguilles. Le patient est allongé. Généralement, pour les sujets stressés, les aiguilles sont placées à la base du crâne, à l'intérieur des poignets et sur le sternum. Mais il n'existe pas de traitement unique. La séance dure de 30 à 40 minutes. Une fatigue peut être ressentie après "car la séance détend, relaxe" précise le praticien.

Combien de séances faire ?

"Plus une situation de stress est ancrée depuis de longs mois ou années, plus il y aura besoin de séances et de temps", indique Christophe Cadène. Dans le cas d'un "burn out, il peut falloir plusieurs mois de travail à raison d'une séance par semaine". Le nombre de séances dépend de la personne, de la nature du trouble, de sa durée, et d'autres facteurs. En cas de "stress lié à la gestion d'un examen, 1 ou 2 séances peuvent suffire". Le nombre de séance est déterminé après la première séance "d'harmonisation" qui permet d'évaluer le besoin.

Quelle efficacité sur le stress ?

L'acupuncture a pour objectif "de traiter pour guérir". "Ce que la personne vit dans sa tête (ses préoccupations, son stress) s'inscrit dans son corps" explique le praticien. La gestion du stress et des émotions étant grandement dépendante de l'état énergétique du Foie en médecine chinoise, le praticien "travaille sur cet organe pour traiter l'esprit par les points d'acupuncture. Si un travail de fond est nécessaire (en cas de stress ancré depuis des années ou de burn out), le praticien prend le temps d'expliquer à la personne les autres outils et techniques pour comprendre comment fonctionne l'esprit pour se débarrasser de ce stress. Il permet d'acquérir les clés, de devenir conscient des erreurs à ne pas faire et des voies à suivre. Le stress nous amène à vivre dans notre tête, et pas au moment présent. Il faut en prendre conscience. Mais, même si la personne est réfractaire au travail sur soi, la séance d'acupuncture aura un effet positif ".

Où se déroule la séance ?

La séance se pratique au cabinet médical du médecin acupuncteur.

Quels sont les risques ?

Les risques d'effets indésirables graves sont extrêmement limités dans le contexte d'un exercice bien contrôlé, pratiqué par des membres des professions médicales formés, avec utilisation d'aiguilles stériles à usage unique. En dehors du risque infectieux qui reste rare, il existe des risques d'une légère douleur locale au moment de l'insertion de l'aiguille, d'un léger saignement ou de formation d'une ecchymose.

Quelles sont les contre-indications ?

Il n'existe pas de contre-indications absolues en acupuncture.

Quel est le tarif d'une séance et est-ce remboursé ?

Le tarif minimum est celui d'un médecin généraliste avec une majoration de spécialiste, soit 25 euros. Mais la plupart des acupuncteurs se trouvent en secteur 2, non conventionné, et les tarifs oscillent autour de 60 euros la séance, en fonction des protocoles. Le remboursement est alors total ou partiel, complété ou non par un remboursement de la mutuelle. L'acte d'acupuncture est considéré par la jurisprudence comme un acte médical. En conséquence, seuls les membres des professions médicales peuvent le pratiquer et prétendre à une prise en charge par l'Assurance Maladie (Sécurité Sociale). A ce jour, les actes de médecine chinoise pratiqués par des non-médecins ne bénéficient d'aucune prise en charge et ne peuvent pas prétendre à remboursement par cet organisme.

Merci à Christophe Cadène, praticien en médecine chinoise, acupuncteur.