Chevilles gonflées : causes et traitements

Si l'entorse de la cheville est le premier des traumatismes (1 pour 12 000 habitants par jour en France), elle n'est pas la seule cause d'enflement soudain de cette articulation. Chaleur, grossesse, troubles circulatoires... Plusieurs causes peuvent aussi être à l'origine de ce symptôme.

Définition

La cheville est l'articulation qui relie le pied à la jambe. Elle est formée de 3 os : le talus (anciennement nommé astragale) s'emboîte dans une pince formée par l'extrémité inférieure du tibia et de la fibula (anciennement péroné). Elle comprend également un ensemble de ligaments reliant les os de part et d'autres de l'articulation.

Dans la pratique sportive, c'est le ligament externe qui est le plus sollicité et donc le plus fréquemment touché par des lésions.

Symptômes : chevilles rouges, chaudes, douloureuses

Dans le cas d'un œdème, une seule cheville peut être atteinte, ou les deux en même temps. La cheville paraît enflée. L'œdème peut être mis en évidence par le "signe du godet" qui désigne l'empreinte laissée par le doigt après avoir exercée une légère pression sur la zone. En cas de traumatisme, la cheville devient rouge, chaude et douloureuse, en plus d'être enflée.

Causes : chute, rétention d'eau

En dehors d'une cause traumatique (foulure suite à une chute ou entorse), le gonflement des chevilles peut être lié à une insuffisance veineuse, qui se traduit par un mauvais retour veineux. De ce fait, le sang stagne, les veines se dilatent et deviennent plus poreuses. Une partie de l'eau qui y circule s'échappe alors vers les cellules, faisant gonfler les tissus : on parle de rétention d'eau. Le phénomène est relativement fréquent chez les femmes enceintes, notamment en fin de grossesse. La position assise prolongée, lors d'un long voyage par exemple, la chaleur, le surpoids peuvent également nuire à une bonne circulation sanguine.

Le gonflement peut également s'expliquer par la présence d'arthrose au niveau de la cheville.

Traitements : bas de contention, médicaments, kiné

Le traitement préconisé pour soulager une ou des cheville(s) enflée(s) dépend de la cause du gonflement.

Le port de bas de contention, associé à la prise de diurétiques, permet d'améliorer la circulation sanguine et d'éliminer les problèmes de rétention d'eau. La pratique d'une activité physique régulière est également recommandée en prévention.

Si le gonflement de l'articulation est dû à un traumatisme, l'immobilisation de la cheville atteinte est généralement nécessaire. À cela s'ajoute parfois un traitement médicamenteux à base d'anti-inflammatoires et des séances de kinésithérapie. En cas de rupture de ligament, la cheville sera immobilisée plusieurs semaines.

En cas d'arthrose de la cheville, la prescription d'anti-inflammatoires, soit par voie générale, soit localement (infiltration) permet dans les périodes de crise d'obtenir un soulagement. Enfin, les symptômes peuvent par ailleurs être soulagés au naturel, grâce à des plantes comme la vigne rouge ou le ginkgo biloba, qui s'avèrent particulièrement efficaces contre l'insuffisance veineuse.

Quand consulter ?

La consultation médicale est vivement recommandée en cas de cheville gonflée sans raison évidente (telle qu'un traumatisme), afin d'identifier rapidement la cause du problème et d'éviter une complication.

Une entorse ne nécessite pas forcément une consultation en urgence (sauf en cas d'œdème majeur ou de fracture osseuse). En effet, quelques règles simples apportent un soulagement rapide : la mise au repos de la cheville, l'application de glace (une dizaine de minutes, quatre fois par jour), une compression locale à l'aide de bandes élastiques et le maintien de la jambe en l'air aussi souvent que possible. Si aucune amélioration n'est constatée, ne pas hésiter à aller consulter un médecin. 

Merci au Docteur Richard Handschuh, médecin généraliste.

Chevilles gonflées : causes et traitements
Chevilles gonflées : causes et traitements

Sommaire Définition Symptômes Causes Traitements Quand consulter ? Définition La cheville est l'articulation qui relie le pied à la jambe. Elle est formée de 3 os : le talus (anciennement nommé astragale)...

Autour du même sujet