Retour veineux : définition, anormal, comment l'améliorer ?

L'insuffisance veineuse se caractérise par un retour veineux de mauvaise qualité, entraînant un ralentissement du sang veineux (on parle de "stase" veineuse) dans les jambes. Qu'est-ce qu'un mauvais retour veineux ? Un bon ? Comment l'améliorer ? Causes, symptômes et solutions avec le Dr Jean-Pierre Laroche, médecin vasculaire.

Retour veineux : définition, anormal, comment l'améliorer ?
©  Jean-Paul

Définition : qu'est-ce que le retour veineux ?

On parle de retour veineux pour faire référence à l'étape de la circulation sanguine où un sang appauvri en oxygène, localisé au niveau des membres inférieurs, est envoyé vers le haut du corps pour reprendre de l'oxygène. On parle de stase veineuse. Ce phénomène est permis par l'action des muscles situés autour des veines qui jouent le rôle de pompe musculaire du mollet. Le retour veineux est facilité par la respiration. "Les varices sont une affection génétique, qui entraine une perte progressive du jeu valvulaire. Le sang veineux qui remonte vers les poumons a alors tendance à refluer vers le bas, du fait des valvules veineuses incompétentes", commente le Dr Jean-Pierre Laroche, médecin vasculaire.  

Mauvais retour veineux : signes, causes

Le principal symptôme est la sensation de lourdeur au niveau des jambes, c'est pourquoi on parle généralement de jambes lourdes. Cette stase dilate les capillaires et provoque les varicosités, ainsi que les veines, entrainant un aspect de veines réticulaires puis de véritables varices. De nombreuses activités ont pour inconvénient d'augmenter la stase, telles que les bains trop chauds, les positions debout prolongées, les expositions des jambes au soleil, les sports violents (tennis, jogging, équitation, athlétisme...), et encore d'autres facteurs favorisants (hérédité, âge, sexe, grossesses, obésité, constipation, alcool...). 

Bon retour veineux : signes, causes

Un bon retour veineux se traduit par l'absence de douleurs et de varices au niveau des jambes. "Les problèmes de retour veineux concernent surtout les personnes sédentaires, qui ne marchent pas beaucoup, qui piétinent, qui restent longtemps assises pendant la journée. Or, pour activer le retour veineux, le traitement le plus efficace est la marche. Le port d'une compression médicale, sous forme de chaussette ou de bas, peut également contribuer à l'améliorer", indique le Dr Jean-Pierre Laroche.

Quels sont les examens pour le contrôler ? 

Le médecin pourra, après avoir analysé l'étendue de la maladie veineuse par l'examen clinique, voire un écho-doppler, prescrire des traitements adaptés comme le port d'une compression veineuse la journée lors de la position debout (informations dans cette fiche), les scléroses de varicosités et de varices (informations dans cette fiche), voire un traitement endovasculaire par laser endo veineux ou par radiofréquence. "La chirurgie a encore quelques indications, mais les techniques  thermiques endovasculaires en cas de varices sont à privilégier selon les recommandations actuelles (informations dans cette fiche)", ajoute le spécialiste. 

Comment améliorer son retour veineux ?

Lorsqu'on souffre de maladie veineuse, il est souvent judicieux de dormir avec les jambes discrètement surélevées (10 à 15 cm ). On peut ainsi glisser une cale sous les pieds du lit ou sous le matelas. Il est conseillé de reposer les jambes en les allongeant le plus souvent possible (lorsque l'on regarde la TV, en lisant...), de faire des sports adaptés (marche, natation, vélo...) et de se doucher régulièrement les jambes à l'eau froide en fin de journée. 

Quel sport pour le retour veineux ?

La déshydratation est mauvaise pour la circulation sanguine

"Aucun sport n'est contre-indiqué car tous activent le retour veineux. Il y en a trois qui se détachent pour bien activer le retour veineux : la marche, la natation et le vélo. En parallèle, il est recommandé de bien s'hydrater tout au long de la journée, été comme hiver, parce que la déshydratation est mauvaise pour la circulation sanguine. Bouger, marcher, boire suffit normalement à avoir un retour veineux de qualité", explique le médecin vasculaire. 

Merci au Dr Jean-Pierre Laroche, médecin vasculaire. Son blog : www.medvasc.info 

Cardiologie-Circulation