Dysenterie : amibienne, bacillaire, quelles causes, est-elle mortelle ?

La dysenterie désigne des diarrhées très importantes causées par une infection bactérienne, un parasite ou des produits toxiques irritants. Explications avec le docteur Romain Troalen, médecin généraliste.

Dysenterie : amibienne, bacillaire, quelles causes, est-elle mortelle ?
© Tatiana Chekryzhova-123RF

Définition : qu'est-ce que la dysenterie ?

"La dysenterie regroupe les diarrhées graves causées par une inflammation de l'intestin, qui peuvent être dues à plusieurs causes : des bactéries, des protozoaires ou des produits chimiques irritants", explique le docteur Romain Troalen, médecin généraliste dans la région parisienne. Cette diarrhée peut être accompagnée de traces de sang et parfois de mucus, et est potentiellement mortelle. Ce symptôme est plus fréquent dans les régions où les conditions sanitaires laissent à désirer : "Quand les conditions d'hygiène ne sont pas bonnes, par exemple l'eau n'est pas propre, contaminée par des bactéries, des parasites, voir des matières fécales ou des produits toxiques, cela va provoquer de la dysenterie", explique le médecin. Cela est donc aujourd'hui plutôt rare en France.

Types de dysenterie

Dysenterie amibienne

Les infections à amibiase ont pour origine un parasite photosphère, appelé Entamoeba Histolytica, qui colonise la muqueuse intestinale. Il est transmis par l'eau contaminée ou les eaux stagnantes. "Cette infection cause des diarrhées sanglantes douloureuses, et peut abîmer la paroi intestinale", explique le docteur. "Elle peut entraîner des complications très ennuyeuses, par exemple des ulcères, des abcès du foie ou du poumon…". Le docteur précise qu'on n'en voit peu en France, mais ce n'est pas impossible d'attraper ce parasite.

Dysenterie bacillaire

Il s'agit d'infection bactérienne, qui peut être causée par de nombreuses bactéries : les plus fréquentes sont les salmonelloses, les shigelloses (Shigella dysenteriae, Shigella flexneri ou Shigella sonnei) et les yersinioses. Il peut y avoir également des infections à Campylobacter jejuni (on en voit plus facilement retour de voyage) ou Escherichia coli. "Dans des cas beaucoup plus rares, cela peut être la chlamydia qui donne un syndrome appelé Fiessinger-Leroy-Reiter. Cela cause une atteinte de l'œil, de l'urètre, des articulations et parfois de dysenterie", précise le médecin. Environ 40.000 à 100.000 personnes décéderaient de cette maladie chaque année, d'après l'Institut Pasteur.

Causes

On attrape généralement la dysenterie lors d'un voyage à l'étranger, dans un pays où l'hygiène sanitaire est mauvaise. "Dans certains pays, des populations boivent de l'eau qui n'est pas passée par des centrales d'épuration, et peut être donc contaminée par des selles, ou même par des produits toxiques déversés par des usines", explique le médecin. En effet, une troisième cause de dysenterie, plus rare, mais qui existe, peut être des attaques 'chimiques' de produits toxiques irritants.

Transmission

Le mode de transmission de la dysenterie est dit oro-fécal. La maladie peut être transmise directement d'une personne à l'autre par contact avec les mains ("maladie des mains sales"), ou après avoir ingéré de l'eau ou des aliments contaminés par des matières fécales.

Symptômes

En plus des diarrhées qui peuvent être sanguinolentes, mais aussi, accompagnées ou pas de mucus, voire même, parfois, avec du pus. "il peut y avoir de la fièvre, des faux besoins (des impressions d'avoir envie sans que ce soit le cas), ou l'inverse, une incapacité à se retenir. Cela peut s'accompagner de perte d'appétit, de perte de poids, de maux de tête, et de grosse fatigue. Bien évidemment, le plus gros problème lié à la diarrhée est la déshydratation", rappelle le médecin. Il faut donc penser à régulièrement boire de l'eau.

Diagnostic

En cas de suspicion de dysenterie, la première chose à faire est de trouver la cause. "On va faire une analyse de selles en laboratoire, appelée coproculture. Cela sert à rechercher des bactéries et parasites éventuellement présents dans les selles", explique le docteur Romain Troalen. Ainsi, une fois que la cause est trouvée, le bon traitement peut être administré.

Qui et quand consulter ?

En cas de retour de voyage dans un pays où les conditions d'hygiène ne sont pas optimales voire mauvaises, et que des symptômes comme ceux cités plus haut se déclenchent (diarrhées sanguinolentes, fièvre, fatigue, amaigrissement…) il est nécessaire de consulter au plus vite son médecin généraliste. Celui-ci pourra demander ainsi les prélèvements pour faire des analyses.

Traitements : comment soigner la dysenterie ?

Antiparasitaire

Si la cause de la dysenterie est le parasite Entamoeba Histolytica, un antiparasitaire sera alors prescrit.

Antibiotique

Si la dysenterie est causée par des bactéries, le médecin fera faire une analyse de selles pour retrouver celle qui est responsable et donner le bon antibiotique pour stopper l'inflammation.

La dysenterie est-elle mortelle ?

La dysenterie, quand elle est très violente, peut être mortelle en quelques jours. "Il faut faire très attention, explique le médecin, certaines conditions peuvent être difficiles et entraîner la mort. Normalement, le corps est bien fait et on peut guérir sans traitement quand les symptômes ne sont pas trop graves, mais la dysenterie peut être mortelle pour les personnes fragiles qui peuvent rapidement être déshydratées", précise-t-il.

Merci au docteur Romain Troalen, médecin généraliste.

Dysenterie : amibienne, bacillaire, quelles causes, est-elle mortelle ?
Dysenterie : amibienne, bacillaire, quelles causes, est-elle mortelle ?

Sommaire Définition Types • Dysenterie amibienne • Dysenterie bacillaire Causes Transmission Symptômes Diagnostic Qui et quand consulter ? Traitements • Antiparasitaire • Antibiotique Une maladie mortelle ? ...

Autour du même sujet