Occlusion sur bride : cause, signes, traitement, chirurgie

L'occlusion sur bride se caractérise par l'obstruction d'un segment de l'intestin, entraînant le blocage des gaz et des matières fécales. Le transit est stoppé. Quelle est la cause ? Le diagnostic ? Les signes ? État des lieux avec le Dr Sophie Pitel, chirurgien digestif et proctologique à la clinique Alleray-Labrouste.

Occlusion sur bride : cause, signes, traitement, chirurgie
© NATALIMIS

Définition : qu'est-ce qu'une occlusion sur bride ?

Une occlusion sur bride est une obstruction d'un segment du tube digestif au niveau d'une bride intestinale, une cicatrice à l'intérieur de l'abdomen généralement consécutive à une opération chirurgicale antérieure mais pouvant aussi survenir naturellement suite à certaines infections. "Visuellement, il faut imaginer que l'intestin se coince dans le ventre au niveau d'une petite bride, c'est-à-dire d'une adhérence cicatricielle, petite corde qui s'est créée dans le ventre à la suite d'une opération chirurgicale", précise le Dr Sophie Pitel.

Quels sont les signes ?

Les principaux symptômes sont des douleurs à l'abdomen, des vomissements ainsi que l'arrêt de la production de selles, le transit étant "stoppé" au niveau de l'occlusion. 

Quelle est la cause ?

"La cause de l'occlusion, c'est une bride, et la bride est souvent liée à une intervention chirurgicale", indique le chirurgien digestif et proctologique. Une bride intestinale, également appelée adhérence cicatricielle, correspond à une séquelle d'une opération abdominale. "Au cours de la cicatrisation, des adhérences se sont formées et l'intestin peut se coincer dedans. Parfois, cela survient des années plus tard. Une personne qui s'est faite opérer de l'appendicite à l'âge de 10 ans peut faire une occlusion sur bride à l'âge de 70 ans. Les brides spontanées existent mais sont extrêmement rares", continue-t-elle. 

Quel est le diagnostic ? 

Le diagnostic est confirmé par un scanner de l'abdomen. Les occlusions sur bride doivent être prises en charge au plus vite. "On ne fait plus de radiographie (ASP) aujourd'hui. La plus grande partie des occlusions sur bride ont un traitement médical sans chirurgie", ajoute le Dr Sophie Pitel. 

Quel est le traitement médical ?

Une occlusion sur bride nécessite une intervention chirurgicale quand il existe des signes de gravité à l'examen clinique et/ou sur le scanner, ou après échec du traitement médical. S'il n'y a pas de critère de gravité, c'est-à-dire pas de critère qui semble montrer que l'intestin est en souffrance, un traitement médical suffit généralement. "Il consiste à introduire une sonde dans le nez qui va descendre dans l'estomac pour aspirer le trop-plein digestif. La sonde reste en place pendant 12 à 24 heures, et si le patient réagit bien, un produit est injecté dans cette sonde afin de lever l'occlusion, c'est-à-dire de décoincer l'intestin, cela permet de retrouver un transit. Une radiographie est généralement effectuée 6 à 12 heures après la diffusion du produit : si ce dernier est retrouvé dans le colon, cela signifie que l'occlusion s'est levée", détaille la spécialiste. Si le fait d'aspirer avec la sonde ne fonctionne pas, que le patient a mal au ventre ou qu'il a de la fièvre, une opération est nécessaire. Le traitement doit être effectué sous haute surveillance en raison du risque de nécrose de l'intestin.  

Quand envisager la chirurgie ?

"La chirurgie consiste à aller sectionner la bride, sous cœlioscopie quand cela est possible, sinon par une petite laparotomie. L'intestin se décoince, le chirurgien digestif vérifie qu'il est de bonne vitalité. Si c'est le cas, il ne fait rien, et si c'est nécrosé, il va sectionner la portion de l'intestin qui est malade", expose le Dr Sophie Pitel. 

Quel régime alimentaire après ?

Selon notre experte, il n'existe aucun régime alimentaire qui protège d'une occlusion sur bride. En revanche, chez les patients ayant été opérés du ventre à plusieurs reprises, l'intestin peut être très collé dans le ventre. Dans ce cas-là, on recommande d'éviter les repas de fibres très importants en une seule fois, afin d'éviter un trop gros volume dans le ventre.

Prévention : comment éviter une occlusion sur bride ?

On ne peut pas éviter une occlusion sur bride, même si la cœlioscopie a probablement permis de diminuer l'incidence. 

Merci au Dr Sophie Pitel, chirurgien digestif et proctologique à la clinique Alleray-Labrouste, à Paris. 

Gastro-entérologie