Hernie abdominale : symptômes, cause, opération

Une hernie abdominale correspond à une protrusion du contenu abdominal à travers un orifice de la paroi abdominale. Quelles sont les causes possibles ? Les symptômes ? Quand faire une échographie ? Quand faire une opération ? Est-ce douloureux ? Eclairage avec notre expert en gastro-entérologie digestive.

Hernie abdominale : symptômes, cause, opération
© Natallia - stock.adobe.com

Définition : c'est quoi une hernie abdominale ?

Une hernie abdominale correspond au passage d'une partie du contenu intra-abdominal au travers un orifice naturel de la paroi abdominale, cet espace étant normalement cloisonné par les muscles. "On parle d'éventration en cas de hernie sur cicatrice après une intervention chirurgicale" précise le Pr Christophe Trésallet, Chef du service de Chirurgie Digestive, Bariatrique et Endocrinienne, du Groupe Hospitalo-Universitaire Avicenne, Université Sorbonne Paris Nord et Paris Seine-Saint-Denis.  Les hernies abdominales comme les éventrations sont des situations très fréquentes. "C'est une des interventions chirurgicales les plus fréquentes" indique le Pr Trésallet.

Schéma d'une hernie abdominale
Schéma d'une hernie abdominale © timonina - stock.adobe.com

Quels sont les symptômes d'une hernie abdominale ?

Une hernie abdominale de petit volume est souvent asymptomatique et découverte de façon fortuite au cours d'un examen médical. "Le médecin sent une "petite boule" au niveau de l'abdomen, explique le Pr Trésallet. Une hernie plus volumineuse peut se manifester par une douleur, une sensation de brûlure quand la personne s'assoit et après avoir marché longtemps.  Lorsque la hernie est très volumineuse, elle peut être très gênante et empiéter sur la qualité de vie" décrit le chirurgien digestif.

Quelles sont les causes d'une hernie abdominale ?

"Ce sont surtout les grossesses gémellaires qui sont suivies d'une hernie abdominale car la pression intra-péritonéale sur les muscles est très forte"

Les causes d'une hernie abdominale sont très variées mais le point commun est un élargissement d'espaces naturels au niveau de la paroi abdominale due à une faiblesse musculaire. Celle-ci peut être congénitale (de naissance) "Les espaces naturels peuvent aussi s'élargir au niveau musculaire au cours de la vie" précise le Pr Christophe Trésallet. Une perte ou une prise de poids importante, une dénutrition, une grossesse entraînent un affaiblissement des muscles de la paroi abdominale. "Ce sont surtout les grossesses gémellaires qui sont suivies d'une hernie abdominale car la pression intra-péritonéale sur les muscles est très forte" précise le Pr Tresallet. Une éventration, elle, "est liée au fait que le muscle s'est distendu sur une cicatrice" explique le spécialiste. Celui-ci alerte sur une catégorie de hernie : la hernie sentinelle. "Une hernie qui apparaît très rapidement (en 3-4 mois) chez des personnes ayant la cinquantaine peut être le symptôme d'une pression intra-péritonéale liée à une tumeur intra-péritonéale : intestin, vessie, rectum" décrit-il. 

Quels sont les risques d'une hernie abdominale ?

Le seul risque d'une hernie abdominale est lié à son volume : elle peut s'étrangler. On parle de hernie étranglée. "L'intestin se coince dans l'orifice de la paroi abdominale. Il faut intervenir chirurgicalement le plus rapidement possible sinon il peut être nécessaire de réséquer une partie de l'intestin" explique le Pr Tresalet. Les signes d'une hernie étranglée sont une boule très douloureuse au niveau de la paroi abdominale qui ne rentre plus. Les facteurs de risque d'une hernie étranglée sont une hernie douloureuse qui a déjà présenté un épisode de pseudo-étranglement (hernie engouée). "Un signe d'engouement est un signe d'alerte et doit conduire à opérer la hernie abdominale" alerte le médecin.

Comment pose-t-on le diagnostic d'une hernie abdominale ?

Le diagnostic d'une hernie abdominale est clinique. "Le scanner ou l'échographie ne sont pas indispensables et faits seulement dans les cas dans lesquels la palpation est difficile, chez les personnes en surpoids qui ont un tissu adipeux trop important" précise le Pr Trésallet.

Quel est le traitement d'une hernie abdominale ?

Une hernie abdominale qui ne gêne pas la personne ne demande aucun traitement. "S'il n'y a pas d'indication pour opérer, nous demandons à la personne de vivre normalement. Nous recommandons seulement d'éviter la constipation et le port de charges lourdes car cela augmente la pression intra-péritonéale" indique le Pr Trésallet. Cela peut aggraver la hernie abdominale.

Quand envisager une opération en cas de hernie abdominale ?

Toute intervention chirurgicale présentant un risque, une hernie non douloureuse et ou pas volumineuse n'a pas besoin d'être opérée.

Une intervention chirurgicale est réalisée si une hernie abdominale est volumineuse, augmente progressivement de taille ou si elle entrave les activités quotidiennes comme la marche ou la pratique d'une activité sportive.  "Ce sont des indications bien précises" souligne le médecin. Toute intervention chirurgicale présentant un risque, une hernie non douloureuse et ou pas volumineuse n'a pas besoin d'être opérée. "Nous mettons des prothèses maintenant lors d'une intervention pour une hernie abdominale supérieure à 1cm car cela réduit considérablement le risque de récidive" informe le chirurgien. Cette plaque mise en renfort fait que le taux de récidive est inférieur à 5% à 10 ans, alors que sans prothèse le risque de récidive est de 10 à 20% à 10 ans.

Peut-on faire du sport après une hernie abdominale ?

Oui, le but de l'intervention est d'ailleurs de pouvoir reprendre toutes ses activités quotidiennes normales dont le sport. "Il faut juste une période sans sport pendant 2/ 3 mois après l'intervention et reprendre le sport de façon progressive" informe le chirurgien.

Merci au Pr Christophe Trésallet, Chef du service de Chirurgie Digestive, Bariatrique et Endocrinienne,  du Groupe Hospitalo-Universitaire Avicenne, Université Sorbonne Paris Nord et Paris Seine-Saint-Denis

Gastro-entérologie