10 idées reçues sur le mal de dos

Se faire "craquer le dos" soulage, dormir sur un matelas dur est bon pour le dos, porter des chaussures plates... Vrai ? Faux ? Les idées reçues sur le mal de dos persistent. Mise au point sur les bons et mauvais conseils à retenir avec le Dr Steffen Queinnec, chirurgien orthopédiste et traumatologue.

10 idées reçues sur le mal de dos
© Stasique - stock.adobe.com

Se faire "craquer le dos" soulage, dormir sur un matelas dur est bon pour le dos, il faut privilégier les chaussures plates en cas de douleurs lombaires... Les idées reçues sur le mal de dos ont la peau dure. Quels sont les bons et mauvais conseils à vraiment retenir quand on souffre du dos ? Réponses et mise au point avec le Dr Steffen Queinnec, chirurgien orthopédiste et traumatologue.

Idée reçue 1 : On peut se déplacer une vertèbre tout seul

FAUX. Une vertèbre ne se déplace pas à la suite d'un accident, d'un faux-mouvement ou d'une manipulation. "Déplacer une vertèbre manuellement est strictement impossible d'un point de vue anatomique. On peut éventuellement entendre parler de "glissement de vertèbre" ou du terme médical "spondylolisthésis", mais c'est quelque chose qui est dû à la répétition de contraintes mécaniques sur la colonne vertébrale et qui se constitue petit à petit et très lentement. Et dans ce cas il est très difficile, même chirurgicalement, de remettre les vertèbres en place", avertit le spécialiste. 
• Dire qu'on se fait "remettre une vertèbre en place" quand on va chez l'ostéopathe est tout aussi faux. 

Idée reçue 2 : Se faire craquer le dos soulage la douleur

FAUX. Se faire "craquer le dos" (seul ou avec quelqu'un) est absolument déconseillé : seuls les professionnels peuvent correctement effectuer cette manipulation, et on risque par ailleurs de se faire encore plus mal. "Lorsqu'on entend une articulation craquer spontanément, il s'agit juste d'un phénomène de "cavitation", c'est-à-dire qu'il y a une bulle de gaz dans la membrane entourant l'articulation", explique le spécialiste. En cas de traumatisme, les professionnels de santé ne peuvent pas manipuler un dos sans un bilan qui autorise la manipulation. Lors de séances de kiné ou chez un ostéopathe, des massages peuvent vous faire "craquer" le dos afin de relâcher les muscles tendus et de diminuer les douleurs. 

Idée reçue 3 : Il faut mettre des ballerines quand on a mal au dos

FAUX. Des chaussures trop plates comme les ballerines (ou les tongs) ne respectent pas l'arche physiologique du pied et la cambrure naturelle du bassin. "Le dos est le reflet de notre posture : si on est mal chaussé ou si l'on porte des chaussures inconfortables, on peut adopter une mauvaise démarche et cela peut créer des douleurs lombaires ou des tensions au niveau des épaules ou du cou" explique notre interlocuteur. De même, "porter des talons trop hauts augmente la cambrure naturelle et peut provoquer des contractures musculaires", Et surtout, une déformation du pied.
>> On privilégie les chaussures avec un petit talon de 0.5 à 1 cm qui sont plus physiologiques. 

Idée reçue 4 : On a mal au dos car on s'est blessé

FAUX. "Le mal de dos peut provenir d'une sursollicitation au quotidien. Il n'est pas forcément dû à des blessures, à des mauvais gestes, à des faux mouvements ou à des lésions comme une hernie discale, une discopathie ou une arthrose. Le capital génétique joue également sur l'état de notre dos et notre propension à faire des lombalgies", explique le Dr Queinnec. Un mal de dos persistant doit amener à consulter le médecin généraliste qui va faire un interrogatoire et un examen clinique pour établir un pré-diagnostic. Si nécessaire, il prescrira des examens complémentaires (radiographies, IRM). En fonction des résultats, un avis rhumatologique ou chirurgical peut être envisagé.

Idée reçue 5 : Il faut dormir sur un matelas dur 

FAUX. "Un matelas plutôt ferme est préférable car le corps aura moins tendance à s'y enfoncer. En revanche, il ne faut pas le choisir trop dur pour ne pas créer de tensions pendant le sommeil. De nombreuses enseignes proposent de tester le matelas pendant plusieurs nuits et de le rendre s'il ne convient pas", rappelle le Dr Queinnec. Le choix d'un matelas est individuel.
• Le conseil : les épaules, le bassin et toute la colonne vertébrale doivent s'enfoncer légèrement dans le matelas lorsque vous êtes sur le dos.
• La meilleure position pour dormir : "Etre allongé sur le côté en chien de fusil maintient le mieux l'alignement du bassin et de la colonne vertébrale."

Idée reçue 6 : Se faire opérer du dos est tôt ou tard inévitable

FAUX. Le recours à la chirurgie doit se faire au cas par cas. "Dans la grande majorité des cas (hernie discale, discopathie...), le mal de dos va passer médicalement, que ce soit grâce à une rééducation avec un kiné ou un ostéopathe, des exercices à faire à la maison, de l'acupuncture, de l'ergothérapie, de la sophrologie... Mais parfois, il y a des cas d'échec et l'opération reste le dernier recours que l'on peut proposer au patient, Malgré tout, un mal de dos rééduqué ou opéré peut toujours récidiver", explique le médecin. Les médecines douces sont efficaces en cas de mal de dos, particulièrement l'acupuncture, et peuvent accompagner une rééducation. 

Idée reçue 7 : Le stress est une cause de mal de dos

FAUX. "Le stress n'est pas une cause du mal de dos mais un facteur aggravant. Pourquoi ? Parce qu'on est tout simplement plus contracté, plus raide, moins souple et moins adaptatif. Ainsi, lorsqu'on est plus stressé, on a plus facilement un lumbago, des contractures ou une élongation musculaire et on a plus de chances de se blesser" explique le Dr Queinnec. S'il est mal géré ou excessif, le stress peut augmenter la sensation douloureuse et la prolonger.

Idée reçue 8 : Le froid soulage les douleurs

FAUX. Mettre du froid, comme une poche de glace "soulage les contusions, les hématomes et plus globalement sur les douleurs traumatiques dues à une chute ou un choc : le froid aide à résorber l'hématome et à anesthésier la douleur", explique le Dr Steffen Queinnec. En revanche, un bain chaud ou une bouillotte détend et décontracte les muscles : "Le chaud soulage les douleurs musculaires plus chroniques comme les contractures musculaires ou un lumbago."

Idée reçue 9 : Prendre du poids a peu d'impact sur le dos

FAUX. "Le surpoids favorise le mal de dos. En position statique (debout ou assis trop longtemps), le poids que l'on porte sur les vertèbres - notamment sur les vertèbres lombaires basses - est quasiment multiplié par trois. C'est-à-dire, lorsqu'on a une dizaine de kilos en trop, on inflige une pression au dos qui est de 30 kg supérieur", précise le chirurgien orthopédique. Les lombalgies, l'arthrose, la dégénérescence des disques lombaires sont plus fréquentes. Attention, une importante perte de poids est souvent associée à une importante perte musculaire et/ou posturale : elle doit donc obligatoirement s'accompagner d'une prise en charge rééducative et sportive. 

Idée reçue 10 : Le sport est interdit en cas de mal de dos

FAUX. La pire erreur, c'est de rester immobilisé, allongé et d'attendre que ça passe. Le risque : se crisper davantage et se faire mal dès qu'on resollicitera son dos. "Il faut essayer d'être en mouvement, s'étirer, marcher et reprendre graduellement des exercices sportifs assez doux, en fractionné (2 ou 3 sessions de 15-20 minutes par semaine). Par ailleurs, préférez les sports symétriques et ceux qui ne nécessitent pas de torsion du dos", conseille le Dr Queinnec. 


• Les meilleurs sports en cas de mal de dos : vélo (avec un vélo bien réglé), natation (crawl ou dos crawlé), Pilates lorsqu'on a un acquis un bon gainage.
• Les pires sports en cas de mal de dos : squash, badminton, tennis, sports de combat comme la boxe ou le judo, les sports à impact comme la course à pieds. 

Merci au Dr Steffen Queinnec, chirurgien orthopédiste et traumatologue. Propos recueillis en octobre 2019.