Ventouse chinoise : bienfaits, utilisation (dos, ventre), thérapie

Sur le dos, le ventre... Les ventouses font partie de l'arsenal de la médecine traditionnelle chinoise pour décontracter, drainer et détoxifier le corps. Elles montrent leur efficacité pour traiter les tendinites, entorses et courbatures. Mode d'emploi et contre-indications avec Benjamen Illouz, ostéopathe.

Ventouse chinoise : bienfaits, utilisation (dos, ventre), thérapie
© Andriy Popov-123FR

C'est quoi les ventouses chinoises ?

Les ventouses chinoises font partie de l'arsenal de la médecine traditionnelle chinoise depuis plus de 2000 ans. Les premiers usages remontent à l'Egypte ancienne, -1550 avec J.-C. Elles sont traditionnellement utilisées pour stimuler la circulation sanguine, la lymphe, et l'énergie dans le corps. Autrefois en corne de vache ou en bambou, elles sont aujourd'hui le plus souvent en verre, en plastique ou en plexiglass.

Quels sont les principes des ventouses en médecine chinoise ?

Les ventouses, en forme de cloche ou de cylindre, se posent sur la peau au niveau des points d'acupuncture le long des méridiens, et plus généralement "aux endroits ressentis comme douloureux" précise Benjamain Illouz, ostéopathe. Par effet de vide d'air sous la cloche, elles exercent une aspiration de la peau et du muscle de la zone ciblée, en vue de décontracter et de désengorger. L'afflux de sang qui apparait à la surface de la peau au niveau de la zone sous cloche est un phénomène normal. "La ventouse fait monter le sang, le signe généralement de beaucoup d'impuretés, il ne faut pas s'en inquiéter, rassure le praticien. L'hématome va être visible durant 2 à 4 jours. Au fur et à mesure des séances, le phénomène va s'estomper".

L'apparition d'une douleur en un point est le signe d'un dysfonctionnement de l'organe correspondant.

Selon les principes de la médecine chinoise l'apparition d'une douleur en un point est le signe d'un dysfonctionnement de l'organe correspondant. La ventouse est alors positionnée sur le point douloureux pour libérer l'organe de ses blocages. Le vide d'air sous la cloche en verre est obtenu par la combustion de l'oxygène en approchant une flamme, ou à l'aide d'une pompe manuelle en version plus moderne sur des ventouses en plastique. L'effet de succion sur la peau peut être "dosé", plus ou moins fort, pour s'adapter aux besoins de chacun. Les ventouses peuvent être fixes sur les points de tension du corps, ou mobiles comme outil de massage sur une peau préalablement huilée. Elles sont alors manipulées par le praticien.

Quels bienfaits ?

La médecine chinoise préconise l'usage des ventouses dans un but énergétique global pour faire circuler les "fluides" garants de l'équilibre de l'organisme, de son énergie vitale, et par conséquence d'une bonne santé. L'afflux de sang sur la zone où est positionnée la ventouse va drainer les toxines. "L'effet aspirant permet la circulation du sang à l'endroit où la ventouse est posée. Cette congestion localisée réduit la douleur, dénoue les blocages, accélère la récupération des muscles fatigués et améliore la réparation des tissus" indique l'ostéopathe qui recommande leur usage en cas de :

  • douleurs dorsales, lumbago
  • sciatique
  • maux de tête, lorsque la nuque est raide
  • tendinites
  • entorses, même anciennes
  • fourmillements liés au canal carpien
  • crampes
  • récupération sportive
  • stress
  • troubles du sommeil
  • cellulite
  • troubles digestifs
  • problèmes de peaux.

Quand faire une ventouse-thérapie ?

"L'utilisation des ventouses peut être préventive ou curative, mais ne remplace pas un traitement en cours. L'application des ventouses intervient comme une aide efficace, en complément de la médecine et non en substitut, précise l'expert. Les ventouses peuvent être appliquées tous les jours en cas de crise de douleur, ou en prévention une fois par semaine."

  • En cas de stress, "il est conseillé de pratiquer la pose des ventouses le soir avant de dormir. Cela permet de relâcher toutes les tensions du corps."
  • En cas de douleurs musculaires, articulaires. "Les traumatismes du passé restent en mémoire dans le corps. Cette mémoire n'est pas mentale, mais souvent musculaire. Grâce aux ventouses, il est possible de récupérer presque totalement et naturellement. Les effets sont souvent immédiats et durables" souligne l'ostéopathe qui préconise l'usage sur des entorses même anciennes.
  • "Le matin au réveil : si le corps est tendu dès le lever (nuque raide, difficulté à se baisser, ventre tendu)."
  • Pendant la journée : pour se relaxer après un événement stressant ou une contrariété.
  • Avant de dormir : bénéfique à la qualité du sommeil. Cela permet de relâcher le corps et les tensions accumulées de la journée.
  • Avant un effort physique : sur les zones musculaires qui seront les plus sollicitées par la pratique sportive. Un muscle détendu est plus performant. Les effets de la contraction et de la résistance seront optimisés.
  • Après un effort intense et de longue durée pour récupérer et diminuer l'apparition des courbatures."

Utilisation des ventouses chinoises (sur le dos, le ventre) : comment ça se passe ?

Chaque personne et "chaque corps est différent. Il est important de se fier à son ressenti. L'utilisation régulière et sans excès des ventouses permet d'apprendre et de comprendre les effets sur soi, et d'en apprécier les bienfaits, indique Benjamen Illouz. Au fur et à mesure des séances, le corps va s'habituer et mieux supporter l'acupression des ventouses." Il est alors possible d'accentuer l'aspiration, "en fonction de son ressenti, sans dépasser quatre aspirations" par pompage dans le cadre d'une ventouse en plexiglass. "Sur une zone douloureuse, il est préférable de laisser poser 5 minutes et de déplacer la ventouse sur un autre point dans la zone, plutôt que de laisser 20 minutes au même endroit" préconise-t-il. Pour un effet de massage et d'amélioration de la circulation sanguine, "appliquer de l'huile pour le corps sur la zone choisie. Placer la ventouse et pomper légèrement afin de pouvoir la déplacer, puis faites glisser de haut en bas ou de gauche à droite". Le massage est préconisé pour lutter contre la cellulite. Les zones d'applications sont multiples, partout où la douleur se fait sentir.

  • Sur le ventre, à environ 3 cm au dessus du nombril, en cas de troubles digestifs, de stress, de troubles du sommeil, de problèmes de peaux.
  • Sur le dos, la nuque, les trapèzes, en cas de tensions.
  • Sur la cellulite, pour lutter contre les capitons et l'aspect peau d'orange.
  • Sur les fesses, les cuisses en cas de sciatique, pour une récupération ou une préparation sportive.

Où pratiquer la thérapie par ventouses ?

Les ventouses peuvent être posées par un ostéopathe, un kinésithérapeute, un coach sportif expérimenté à la méthode, ou soi- même grâce à des packs de ventouses. L'avantage de passer par un praticien est de pouvoir "coupler la pose de ventouses avec de l'ostéopathie afin de travailler sur l'origine du problème. Par ailleurs un muscle relâché est plus facile à travailler" souligne l'expert.

Achat d'un kit de ventouses chinoises : prix et précautions

L'achat d'un kit de ventouses est intéressant pour pratiquer chez soi, même en étant novice. "Un pack de dix ventouses de différents diamètres permet de pratiquer sur toutes les zones. Il est conseillé de se reporter au fascicule fourni dans la boîte pour apprendre à s'en servir, connaitre les précautions d'usages, et être attentif à se que l'on ressent, prévient Benjamen Illouz. Sur une peau sensible, il faut peu d'aspiration. Sur une cicatrice, une plaie ou un problème de peau, il est nécessaire de décaler la pose à côté de la zone lésée." Il existe des kits à tous les prix, de 15 euros à plus de 100 euros. "Les plus faciles à utiliser sont celles en plexiglass, solide et efficace. Ne pas dépasser les 10 minutes de pose. Pour les enfants : pas avant 5 ans. Toujours réaliser une dépression très faible. Entre 5 et 7 ans, ne pas dépasser 5 minutes de pose", recommande le praticien.

Contre-indications des ventouses chinoises

L'action des ventouses ne convient pas dans les cas suivants :

  • Insuffisance cardiaque ou cardiopathie sévère.
  • Suspicion d'hémorragie.
  • Plaie ouverte, cicatrice récente ou après une opération.
  • Cancer.
  • Zone de fracture, brûlure ou de coup de soleil.
  • Femme enceinte durant les trois premiers mois de la grossesse et sur la zone du ventre et du bassin durant toute la grossesse.
  • Enfants de moins de 5 ans.
  • Ne jamais poser de ventouse sur le nombril, le sexe ou les mamelons.
  • Ne pas appliquer sur les peaux très sensibles ou sur les problèmes cutanés, les varices.

Merci à Benjamin Illouz, ostéopathe à Grigny.

Remèdes naturels et autres médecines douces