Piqûre de rosier : doigt enflé, maladies, que faire

Se faire piquer par une épine de rosier n'est pas un incident si banal puisqu'il peut s'accompagner de complications parfois sévères. Quels sont les symptômes d'une piqûre ? Que faire ? Si le doigt est enflé ? S'infecte ? Traitement et conseils avec Aude Maillard, aromatologue et pharmacienne.

Piqûre de rosier : doigt enflé, maladies, que faire
© Baltazar - stock.adobe.com

Quels sont les symptômes d'une piqûre de rosier ?

Une piqûre de rosier provoque un gonflement du doigt ou de la main et une vive douleur. Une plaie non soignée peut rapidement évoluer vers une infection telle qu'un abcès ou un panaris (infection bactérienne du tissu sous-cutané du bord de l'ongle). L'aiguillon est en général facilement repérable. D'où l'intérêt de le retirer sans attendre à l'aide d'une pince à épiler et de désinfecter la plaie. 

Quels sont les risques d'une piqûre de rosier ?

"Une piqûre de rosier expose au risque de contracter le tétanos et une infection à staphylocoques. Une plaie non soignée peut se transformer en panaris ou en abcès profond", prévient Aude Maillard, aromatologue. 

Quelles sont les maladies transmissibles par le rosier ? 

Le rosier peut transmettre deux principales maladies. Le tétanos, une maladie infectieuse potentiellement mortelle qui atteint le système nerveux et provoque des contractures musculaires. Elle se transmet par un germe appelé Clostridium Tetani, présent dans les sols. Toutefois, la vaccination contre le tétanos est devenue obligatoire en France en 1952, il est donc extrêmement rare de la contracter aujourd'hui. Il est recommandé aux personnes jardinant régulièrement de veiller à faire leur rappel de vaccin. Une coupure de la peau constitue également une porte d'entrée aux staphylocoques, des bactéries pouvant provoquer des infections. 

Rapidement désinfecter la plaie à l'aide d'un antiseptique 

Quel traitement en cas de piqûre de rosier ? 

Après avoir retiré l'aiguillon avec une pince à épiler ou une aiguille, il faut rapidement désinfecter la plaie à l'aide d'un antiseptique. En cas de surinfection ou d'apparition de signes faisant suspecter le tétanos (spasmes musculaires, maux de tête, fièvre, crampes au niveau des mâchoires, convulsions, accélération du rythme cardiaque, modification de la tension artérielle), il est nécessaire de consulter sans attendre (ainsi que si le calendrier vaccinal n'est pas à jour). Un traitement antibiotique pourra être administré par le médecin. 

Peut-on mettre de l'huile essentielle sur une piqûre de rosier ?

"Il est possible d'appliquer de l'huile essentielle de lavande aspic, un excellent anti-inflammatoire, antibactérien et cicatrisant naturel. Il est recommandé de l'appliquer pure sur la zone (1 à 2 gouttes en application locale et de renouveler l'application toutes les 15 à 20 minutes, jusqu'à ce que la douleur et le gonflement s'estompent. Si la piqûre s'infecte dans les heures qui suivent, il est recommandé d'alterner avec l'application d'huile essentielle de tea tree qui est antibactérienne, antifongique, antivirale et anti-inflammatoire. Elle va permettre de désinfecter la plaie et soulager la douleur", conseille l'aromatologue et pharmacien. 

ATTENTION : ce geste avec les huiles essentielles est déconseillé aux femmes enceintes, enfants de moins de 7 ans ou sujets allergiques aux huiles essentielles.

Merci à Aude Maillard, aromatologue et pharmacienne

Symptômes et questions diverses