Meilleurs sports pour le cerveau et ceux à éviter !

Concentration, mémoire, humeur... Le sport optimise considérablement nos facultés mentales. Quelles sont les meilleurs sports pour booster le cerveau ? Quels bienfaits ? Quels sont ceux à éviter ? Explications avec le Dr Marc Rozenblat, médecin du sport.

Meilleurs sports pour le cerveau et ceux à éviter !
© auremar - stock.adobe.com

Quels sont les bienfaits du sport sur le cerveau ?

 

Si le sport renforce les organes du corps tels que le cœur et les muscles, il a aussi de nombreux effets positifs sur la santé cérébrale et les capacités cognitives. En facilitant l'oxygénation et le métabolisme cérébral, c'est-à-dire l'activité du cerveau, l'activité physique réduit significativement le risque de développer Alzheimer et autres maladies neurodégéneratives. L'activité physique favorise la plasticité cérébrale et la création de nouvelles connexions neuronales. De plus, elle stimule la sécrétion de neurotransmetteurs du bien-être comme la dopamine ou la sérotonine qui sont notamment impliqués dans la régulation de l'humeur. C'est la raison pour laquelle on se sent si bien après une séance de sport ! Plus globalement, le sport permet de prévenir le déclin cognitif et la dépression, d'améliorer les capacités de concentration et de mémorisation. "Le sport ne peut qu'être bénéfique pour le cerveau, sauf en cas de commotions cérébrales qui, elles, sont délétères pour le cerveau. C'est pour cela que dans certaines pratiques, des réglementations ont été instaurées pour préserver l'intégrité cérébrale des sportifs", commente le Dr Marc Rozenblat.

Quels sont les meilleurs sports pour booster le cerveau ?

Certains sports sont particulièrement efficaces pour stimuler la production de nouvelles cellules cérébrales : 

  • Les sports dits de réflexion qui font travailler les méninges et permettent d'entretenir l'activité intellectuelle. Le sport intellectuel par excellence, celui qui est le plus pratiqué sur la planète, c'est les échecs. 
  • Les sports de tactique : le billard parce qu'il faut avoir l'œil, le golf qui fait travailler la réflexion et la concentration. 
  • Les sports de précision : le tir à l'arc ou le tir de fléchettes qui font travailler la concentration. 
  • Les sports qui permettent d'apaiser l'activité cérébrale : le yoga et la danse qui permet d'entretenir l'intellect et la vivacité. 

Quels sont les meilleurs sports pour les fonctions cognitives ?

"Pour développer la vue, on peut s'orienter vers des pratiques sportives qui sollicitent cette fonction : le tir à l'arc, les jeux de fléchettes ou encore le tir au pistolet, conseille le spécialiste. Pour développer l'audition, il y a tous les sports de raquette et de ballon, notamment parce que cela nécessite d'entendre la balle arriver. En revanche, il n'existe pas de sport qui favorise l'olfaction spécifiquement".

Quels sont les meilleurs sports pour favoriser la concentration ?

"Le sport se révèle être un formidable outil pour augmenter ses capacités de concentration. Citons notamment le tennis, le golf, le yoga, le tir à l'arc et les fléchettes qui nécessitent une attention à chaque instant, mais aussi le billard qui excellent pour la coordination, ou encore la danse qui sollicite les capacités de mémorisation", illustre notre interlocuteur. 

Quels sont les meilleurs sports pour les maladies neurodégénératives ?

S'il est prouvé que le sport, quelle que soit la discipline, possède une action protectrice sur les maladies neurodégénératives, les personnes qui en sont atteintes font en réalité très peu d'activité physique car ils sont relativement limités dans leurs mouvements. "On va donc leur proposer des activités assez douces comme le yoga ou la danse. Cela dépend aussi du comportement des malades car certaines maladies neurodégénératives, telle qu'Alzheimer, entrainent une certaine agressivité, auquel cas il n'est pas facile de participer à une activité en groupe. Dans tous les cas, l'idée est de maintenir l'intellect et de faire travailler la mémoire", détaille le Dr Marc Rozenblat.

Quels sont les sports mauvais pour le cerveau ?

"Tous ceux qui sont susceptibles d'entraîner un traumatisme crânien, à savoir les sports de combat, les sports de contact et les sports à grosse inertie comme les sports automobile, le ski alpin, la luge ou encore le bobsleigh. Citons également les sports de résistance qui produisent beaucoup de déchets métaboliques : les sports en résistance, les efforts courts et intensifs qui provoquent une production importante d'acide lactique, ce qui est mauvais pour le cerveau qui a besoin d'être irrigué. Une bonne récupération est indispensable après ce type d'activité", informe le médecin du sport. 

Merci au Dr Marc Rozenblat, médecin du sport, président du Syndicat National des Médecins du Sport Santé

Forme