Beurre de cacahuète : bienfaits, quantité, dangers

Le beurre de cacahuète est une pâte d'arachide qui n'a pas toujours bonne réputation car elle est riche en graisses (lipides). Or c'est aussi une source importante de protéines végétales. Découverte et doses conseillées avec Ilona Benjamin, diététicienne.

Beurre de cacahuète : bienfaits, quantité, dangers
© atlasfoto

Définition : c'est quoi le beurre de cacahuète ?

Le beurre de cacahuète est un aliment mou et riche en protéines inventé par un pharmacien canadien au 19ème siècle et d'abord utilisé aux États-Unis pour des patients qui souffraient de problèmes dentaires et ne pouvaient mâcher de la viande. Cette pâte est réalisée à partir de l'arachide, plante dont le fruit s'appelle la cacahuète

Quels bienfaits pour la santé ?

Même s'il est très calorique, le beurre de cacahuète présente des avantages santé : 

→ C'est "une source très importante de protéines végétales", pointe d'abord la diététicienne Ilona Benjamin. Le beurre de cacahuète peut donc être "un bon substitut aux protéines animales". 

→ Il est riche en lipides. Il s'agit là de "bon gras, comme les acides gras mono-insaturés, nécessaires pour lutter contre le cholestérol", rassure l'interrogée. "Le beurre de cacahuète est moins calorique que le beurre et l'huile", indique-t-elle aussi.

→ Riche en fibres, il permet de "ressentir une sensation de satiété, et donc, de réguler l'appétit".

"Son indice glycémique est bas : le taux de sucre dans le sang n'augmente pas rapidement" (à l'inverse des sucres rapides).

→ Le beurre de cacahuète est par ailleurs un des aliments les plus riches en resvératrol, un antioxydant aux nombreuses vertus, qui permet notamment de lutter contre les maladies cardiovasculaires.

→ Il contient aussi de la biotine (la vitamine B₈), qui protège la peau de l'oxydation cellulaire. "Les protéines végétales et les bonnes graisses assurent, elles, l'hydratation de la peau et du cuir chevelu", complète la diététicienne.

arachide plante
Arachide fraîche © 123rf

Combien de calories ?

"On compte 588 calories pour 100 grammes. Si les apports caloriques du beurre de cacahuète restent considérables, cet aliment peut être un bon substitut à des matières grasses. Car pour le beurre, par exemple, on compte 741 calories pour 100 grammes, et pour l'huile, 900 calories pour 100 grammes", développe Ilona Benjamin. Dans le détail, 100 grammes de beurre de cacahuète contiennent :

  • 25 grammes de protéines (pour comparaison, 100 grammes de blanc de poulet en contiennent entre 22 et 25 grammes),
  • 16 grammes de glucides,
  • et 52 grammes de lipides, dont 26 grammes d'acides gras mono-insaturés (Oméga-9) et 13 grammes d'acides gras polyinsaturés (Oméga-3, Oméga-6).

Quelle quantité maximum par jour ?

"On recommande entre 10 et 20 grammes de beurre de cacahuète par jour, si cette consommation est une alternative aux matières grasses", renseigne l'interviewée. "Mais ces recommandations peuvent changer selon la personne et ses besoins."

Quels sont ses dangers ?

"Comme tout aliment, en excès, le beurre de cacahuète peut faire prendre du poids" prévient-elle. Pour exemple, si un sujet consomme entre 50 et 60 grammes de cette pâte chaque jour, son poids va inévitablement augmenter.

Contre-indications et allergies

"Le beurre de cacahuète est contre-indiqué en cas d'allergies aux fruits à coque et à l'arachide", rappelle la diététicienne. Cette pâte d'arachide est par ailleurs un aliment riche en oxalates. Elle n'est, pour cette raison, pas recommandée aux personnes souffrant de calculs rénaux. En revanche, le beurre de cacahuète ne contient ni lactose, ni cholestérol : il n'est donc pas interdit aux personnes intolérantes à l'un ou l'autre.

Comment le choisir ?

"S'il est naturel et bio, le beurre de cacahuète ne présente pas de dangers", rassure la spécialiste, qui recommande donc d'en choisir un qui coche ces deux conditions. "Mais s'il est industriel, la cacahuète sera broyée, grillée, du sucre, du sel et de l'huile de palme y seront ajoutés. Cette huile de palme sera hydrogénée, et créera alors des acides gras trans (ACT), qui participent, eux, au développement du cholestérol".

Merci à Ilona Benjamin, diététicienne à Marseille (neuvième arrondissement) et auteure du compte Instagram de conseils nutritionnels "Ilona Nutrition".

Bienfaits et méfaits des aliments