Boire trop de café : quels symptômes, dangers, conséquences ?

Le café est une boisson appréciée au quotidien mais y-a-t-il des risques si on en boit trop ? D'un coup ? Quels sont les signes d'un excès de café ? Combien de cafés boire par jour ? Peut-il faire grossir ? Le Dr Diana Kadouch, médecin nutritionniste, nous éclaire.

Boire trop de café : quels symptômes, dangers, conséquences ?
© Aleksandr Ostrikov

Pour se réveiller le matin, faire une pause dans la matinée, se donner un coup de fouet dans l'après-midi... Le café est une boisson réconfortante que l'on apprécie tout au long de la journée. Mais peut-il y avoir des dangers si on en boit trop ? Quelle quantité ne pas dépasser ? Quels symptômes doivent alerter ? Le point avec le Dr Diana Kadouch, médecin nutritionniste.

A partir de quelle quantité de café, est-ce "trop" ? 

"La recommandation officielle de caféine est de 400mg par jour, soit environ 4 tasses de café par jour" informe la médecin nutritionniste. Tout en sachant que la teneur en caféine du café dépend du mode de fabrication : expresso, café long en grain, café filtre... n'ont pas la même teneur. "Par exemple, une tasse de café filtre représente environ 100mg." Il ne faudrait donc pas dépasser 4 tasses de café par jour idéalement, voire 6 au maximum car "des études montrent que consommer jusqu'à 6 tasses de café est possible sans que cela soit nocif pour la santé". Le café torréfié est intéressant nutritionnellement parlant car il est antioxydant, anti-inflammatoire et il est riche en vitamines B2, B5, en manganèse et en potassium.

Quels symptômes quand on boit trop de café ? 

Les réactions face à la caféine sont variées car "chaque personne y est plus ou moins sensible" explique d'emblée la médecin nutritionniste. Avant de préciser qu' "il faut faire une distinction entre le fait de boire trop de café et une intoxication au café. Cette dernière est rare"

Les symptômes d'une consommation trop importante de café ponctuellement (plus légers qu'en cas d'intoxication) : 

  • Une insomnie.
  • De l'agitation dans la journée.
  • Des maux de tête.
  • Des reflux gastriques si la personne a une fragilité à l'estomac.
  • Un effet diurétique : "Plus on consomme de café, plus on aura envie d'aller aux toilettes, mais il n'y a pas de risque de déshydratation."

Les symptômes en cas d'intoxication à la caféine (8 à 10 tasses au moins sur un temps court) : 

  • Des maux de tête également.
  • Des nausées et/ou vomissements.
  • D'éventuelles palpitations au niveau du coeur.
  • Agitation.
  • Aanxiété.
  • Tremblements.

La solution : "S'hydrater avec de l'eau et se reposer en attendant que ça passe" conseille le Dr Kadouch. Si ces derniers persistent, il est recommandé de consulter un professionnel de santé.  

Le café noir est neutre en calorie.

Quelles sont les conséquences d'un excès de café ?

Boire trop de café a plusieurs effets sur l'organisme (comme détaillés ci-dessus). Cela peut causer une insomnie, de l'agitation, des maux de tête, des reflux gastriques et avoir un effet diurétique. "Boire du café trop près des repas ou pendant le repas diminue par ailleurs nettement l'absorption du fer et cela vaut aussi pour le thé. Ainsi, pour éviter d'être carencé en fer et d'être anémié, il faut éloigner la consommation de café des heures de repas" conseille notre interlocutrice.

Quels risques quand on boit trop de café d'un coup ? 

La consommation excessive de café d'un coup peut entraîner : 

  • Des maux de tête.
  • Des vomissements, nausées.
  • Des palpitations du coeur.
  • Une agitation.
  • De l'anxiété.
  • Des tremblements. 

Quels risques quand on boit trop de café au lait ?

Un peu plus calorique que le café nature, le café au lait a parfois mauvaise réputation pour la santé. Or, pour la médecin nutritionniste, "dire que le mélange café/ lait est toxique est plus un mythe qu'une réalité". Un bémol quand même pour cette association qui peut entraîner des maux de ventre chez les plus sensibles. "L'intolérance digestive existe, confirme Le Dr Diana Kadouch, mais elle survient souvent chez des personnes intolérantes au lactose. Dans ce cas, la personne intolérante peut avoir des soucis liés à la consommation du lait. Mais ce n'est pas le mélange café/ lait qui est toxique." Son conseil : "Si vous aimez le café mélangé avec du lait, misez sur un lait sans lactose ou un lait végétal."

Boire trop de café, est-ce que ça fait grossir ? 

Des études menées sur les souris ont montré que la consommation de café stimulerait la lipolyse (dégradation des lipides) : le café serait ainsi un brûleur de graisses. "C'est moins unanime et évident chez l'homme, mais certaines études scientifiques rapportent ce bénéfice. Il pourrait donc être vu comme un allié minceur." Tout dépend ensuite du café que l'on boit : "Le café noir en lui-même ne fait pas du tout grossir puisqu'il est neutre en calorie" indique le Dr Kadouch. "Mais ce qui peut faire grossir, ce sont toutes les recettes que l'on va réaliser avec le café quand on y ajoute du lait, du sucre, des sirops." Par exemple : les capuccinos, les mocaccinos... Concernant les boissons à la caféine dites "énergisantes", elles sont très caloriques et contiennent en plus des stimulants qui peuvent être dangereux.

Est-ce que boire trop de café peut donner la diarrhée ? 

Boire trop de café peut donner mal au ventre et accélérer le transit, c'est un fait ! "C'est un stimulant des muscles du côlon, argue le Dr Kadouch. Cela favorise le péristaltisme c'est-à-dire les contractions musculaires. Le café est souvent utilisé contre la constipation car il stimule l' envie d'aller à la selle" explique la médecin nutritionniste. Il pourra donner des diarrhées "si la personne a un côlon fragile, type côlon irritable."

Peut-on avoir la nausée si on boit trop de café ?

"En surdosage, c'est possible" répond notre interlocutrice. C'est-à-dire si on boit par exemple plus de 8 tasses dans une seule journée. "Des reflux gastriques peuvent aussi apparaître si votre ventre est vide, ce qui peut donner la nausée si on est fragile." 

Peut-on avoir mal à la tête si on boit trop de café ? 

"En surdosage, oui. Cependant, si la personne suit les recommandations de 4 à 6 tasses par jour, alors le café ne provoque pas de maux de tête en théorie" rassure la médecin nutritionniste tout en rappelant que "chacun est sensible à la caféine de manière différente". Si c'est votre cas, mieux vaut diminuer votre consommation de café.

L'excès de café peut-il provoquer des vertiges ?

"Non, il n'est pas rapporté de lien entre consommation de café et vertiges" répond le Dr Kadouch. "Mais chacun doit respecter sa propre sensibilité à la caféine" et être vigilant en cas de survenue de symptômes comme évoqués ci-dessus.

Boire trop de café, ça déshydrate ?

Même si le café a un effet diurétique et qu'il pourrait donc en théorie accroître les pertes en eau, "il n'y a pas de risque de déshydratation si on se limite à 4 à 6 tasses par jour" explique le Dr Kadouch. Au-delà de cette consommation, rien n'est prouvé. Une étude publiée en 2014 dans la revue PloS ONE a montré que la café pouvait être autant hydratant que de l'eau : 50 buveurs de café de sexe masculin (consommant habituellement 3 à 6 tasses par jour) ont participé à deux essais, chacun durant trois jours consécutifs. Ils ont consommé 4 × 200 ml de café ou de l'eau. Des marqueurs d'hydratation urinaire et hématologique ont été enregistrés quotidiennement en plus de la mesure de la masse corporelle nue. Verdict : "Le café, lorsqu'il est consommé avec modération par les hommes habitués à la caféine, offre des qualités hydratantes similaires à l'eau" ont indiqué les auteurs. Il n'y avait pas de différences significatives sur les marqueurs de l'état d'hydratation entre les essais.

Quels risques quand on est enceinte ? 

"La dose de café autorisée est à limiter pendant la grossesse car sa demie vie avant élimination est doublée, il persiste donc plus longtemps dans l'organisme. Ainsi, il faut éviter d'en boire, ou ne pas dépasser deux tasses par jour" indique le Dr Diana Kadouch. "Pendant la grossesse, la consommation de café peut entraîner un risque d'insuffisance pondérale à la naissance du nouveau-né et un accouchement prématuré."

Source Killer SC, Blannin AK, Jeukendrup AE (2014) No Evidence of Dehydration with Moderate Daily Coffee Intake: A Counterbalanced Cross-Over Study in a Free-Living Population. PLoS ONE 9(1): e84154.

Merci au Dr Diana Kadouch, médecin nutritionniste. 

Bienfaits et méfaits des aliments