Déchirure intercostale : causes, toux, durée de guérison

Qu'elle soit engendrée par un faux-mouvement brutal, un accident sportif ou une violente quinte de toux, la déchirure musculaire intercostale est très douloureuse et nécessite une prise en charge rapide. Le point avec le Dr. Patrick Bacquaert, médecin du sport, vice-président et médecin-chef de l'IRBMS.

Déchirure intercostale : causes, toux, durée de guérison
©  Shao-Chun Wang

Quels sont les symptômes d'une déchirure intercostale ?

En cas de déchirure intercostale, les fibres musculaires se rompent, ce qui entraîne une douleur brutale. "Celle-ci peut même aller jusqu'à provoquer un malaise, confirme le Dr. Patrick Bacquaert, médecin du sport. On parlera alors de douleur syncopale." Une douleur qui sera majorée par les mouvements respiratoires, la toux et les éternuements.

Quelles sont les causes ? 

La déchirure intercostale a nombreuses causes. "Celle-ci peut apparaître à la suite d'une activité sportive, d'un traumatisme mais aussi d'une toux importante ou d'éternuements" confie le spécialiste.

Qui sont les personnes les plus à risque ?

En général, les personnes les plus à risque sont les sportifs. "Il faut savoir que les muscles intercostaux sont fins et qu'un coup ou un choc direct dans le cadre d'une activité sportive comme le rugby, par exemple, est susceptible de provoquer une déchirure" explique le Dr. Bacquaert. Il arrive que celle-ci survienne en faisant du bricolage, du jardinage ou bien lors d'un faux-mouvement brutal. Enfin, les personnes avec un déficit de tonification musculaire qui souffrent d'importantes quintes de toux peuvent, elles aussi, en être victimes.

Déchirure intercostale et arthrose : quels risques ?

Si la présence d'arthrose au niveau vertébral est susceptible d'engendrer des douleurs intercostales, celle-ci a en général peu de liens avec la déchirure musculaire.  

Déchirure intercostale et maladie des poumons : précautions et dangers

Les pathologies pulmonaires avec des quintes de toux violentes sont parfois à même d'engendrer une déchirure musculaire intercostale. "La toux peut provoquer des micro-lésions intercostales et favoriser la survenue d'une déchirure brutale" affirme le Dr. Bacquaert.

Conduite à tenir lors de la déchirure

La douleur peut être angoissante et même faire penser à une fracture de côtes. "Il faut garder son calme, respirer doucement et éviter tout geste intempestif, conseille le médecin du sport. Surtout ne pas masser ! En cas de douleurs trop vives on peut placer un bandage en rond autour du thorax afin de limiter l'amplitude intercostale. De la même manière, un kinésithérapeute pourra réaliser un strapping ou un taping afin de mettre au repos le muscle intercostal lésé."  

Une déchirure musculaire se traite par le froid et le repos.

Quand et qui consulter ?

Il est fortement conseillé de consulter son médecin traitant devant une douleur intercostale de survenue brutale. Après avoir éliminé les autres pathologies, celui-ci pourra demander des examens complémentaires.

Diagnostic : quels examens faire ?

"L'examen de référence est l'échographie, précise le Dr. Bacquaert. Il peut être utile de réaliser une radiographie pour éliminer une fracture de côtes et une IRM en complément afin d'affirmer le diagnostic, s'il existe un doute sur l'origine de la déchirure."

Quels sont les traitements ?

Une déchirure musculaire se traite par le froid et le repos. "Il faut mettre en place le protocole RICE qui repose sur quatre principes : la pose de glace sur le muscle touché, la compression, l'élévation et l'immobilisation, explique le spécialiste. Surtout, ne jamais masser ou appliquer de la chaleur. Cela risque d'aggraver la lésion et de faire saigner les fibres musculaires !"

Quelle est la durée de guérison ? Quand refaire du sport ?

La mise au repos peut aller de 3 à 6 semaines en fonction de la lésion musculaire.

Merci au Dr. Patrick Bacquaert, médecin du sport.

Blessures