Rebond d'adiposité : précoce, tardif, courbe, à quel âge ? 

Chez l'enfant, l'IMC augmente la première année, diminue jusqu'à l'âge de 6 ans, et augmente à nouveau jusqu'à la fin de la croissance. Le rebond d'adiposité est le point le plus bas de cette courbe et se situe vers l'âge de 6 ans. Plus le rebond d'adiposité est précoce, plus le risque d'obésité à l'âge adulte est grand.

Rebond d'adiposité : précoce, tardif, courbe, à quel âge ? 
© Olga Yastremska-123RF

Définition

Chez l'enfant, l'IMC augmente la première année, diminue jusqu'à l'âge de 6 ans, et augmente à nouveau jusqu'à la fin de la croissance. En effet, après un an, et jusqu'à 6 ans, l'enfant grandit plus vite qu'il ne grossit donc la courbe fléchit. Le rebond d'adiposité est le point le plus bas de la courbe de corpulence (IMC en fonction de l'âge), juste avant l'ascension de la courbe (rebond). Il correspond à l'âge où les enfants commencent à grossir un peu plus qu'ils ne grandissent. Cette adiposité ou accumulation de gras est une réserve d'énergie physiologique en vue des poussées de croissance qui les attendent. 

A quel âge normalement : 7,8,10 ans ?

L'âge du rebond d'adiposité est utilisé comme un indicateur prédictif de l'évolution de la corpulence. Normalement, le rebond d'adiposité se situe vers l'âge de 6 ans. C'est à cet âge là que l'enfant détient le moins de masse grasse et qu'il va commencer à en reprendre après progressivement tout au long de sa période de croissance. 

courbe rebond adiposité
Courbe avec rebond d'adiposité chez la fille (en noir le rebond précoce, en bleu le rebond tardif) © OMS-Journal des Femmes

Rebond d'adiposité précoce : âge, signification

On parle de rebond d'adiposité précoce lorsqu'il survient avant l'âge de 6 ans. Plus il est précoce, plus le risque d'obésité augmente. L'accumulation de gras est un peu plus marquée chez certains enfants que chez d'autres. Plus le rebond d'adiposité survient à un jeune âge, plus il est marqué avec une courbe qui se dirige plus vite vers le haut avec le risque de sortir des normes et d'atteindre la zone de surpoids puis, si aucun suivi n'est mis en place, d'obésité. D'où l'importance de suivre le poids et la taille de l'enfant à chaque visite médicale (au minimum chaque année) afin de détecter le plus précocement possible une évolution problématique de la courbe.

Lorsqu'un enfant souffre d'obésité précoce, on voit très bien sur la courbe le moment où cela a commencé : il y a une cassure, un rebond d'adiposité précoce.

Lorsqu'un enfant souffre d'obésité précoce, on voit très bien sur la courbe le moment où cela a commencé : il y a une cassure, un rebond d'adiposité précoce. Au lieu de se remettre à croître vers 6 ans, la corpulence croit à partir de trois ans voir plus tôt encore. La prise en charge consistera, à ne surtout pas mettre l'enfant au régime, mais à veiller à stabiliser son poids, en corrigeant les mauvaises habitudes alimentaires, tout en laissant la croissance agir pour ralentir et normaliser sa courbe. 

Rebond d'adiposité tardif : âge, signification

A contrario, un rebond d'adiposité tardif, après l'âge de 6 ans, entraîne une courbe de pente ascendante plus douce ce qui signifie que l'enfant prend moins de poids présageant d'une corpulence mince à l'âge adulte.

Au même âge chez la fille et le garçon ?

Même si les courbes de corpulence diffèrent selon les sexes, l'âge normal du rebond d'adiposité est le même pour les filles et les garçons. Il se situe sur les 2 courbes à l'âge de 6 ans

Rebond d'adiposité et obésité

L'obésité de l'enfant prédit celle de l'adulte. À 6 ans, un enfant obèse sur deux deviendra un adulte obèse et à 10 ans trois sur quatre.

Article rédigé par Géraldine Combes, diététicienne-nutritionniste et docteur en pharmacie.

Santé du bébé et de l'enfant