Huiles essentielles anti moustiques : les plus efficaces

Géranium, citronnelle, eucalyptus... Quelles sont les huiles essentielles les plus efficaces pour repousser les moustiques ? Comment les utiliser ? En diffusion ? En spray ? Laquelle mettre sur une piqûre pour l'apaiser ? Réponse et mode d'emploi.

Huiles essentielles anti moustiques : les plus efficaces
© Elizaveta Galitckaia-123RF

Quelles huiles essentielles en prévention pour éloigner les moustiques ?

  • L'HE de lavande aspic
  • L'HE de géranium rosat
  • L'HE d'eucalyptus citronné

Ces trois huiles essentielles (HE) réunies sont efficaces pour faire fuir les moustiques.

Pour fabriquer un spray répulsif, verser dans un flacon : "10 gouttes d'HE de lavande aspic, 15 gouttes de géranium rosat, 30 gouttes d'HE d'eucalyptus citronné, ajouter 15 ml d'un dispersant (Tween 20 ou une base neutre pour bain, ou Disper), vérifierque les HE sont bien solubilisées et ajouter 30 ml d'eau distillée. A utiliser en pulvérisation sur les parties du corps exposées aux piqûres. La préparation se conserve 3 mois. L'idéal est de la conserver au réfrigérateur entre deux utilisations" conseille Françoise Couic-Marinier.

Quelle huile essentielle pour apaiser les piqûres ?

  • L'HE de citronnelle de Ceylan : "Diluer 1 goutte de cette HE dans 5 gouttes d'HV (huile végétale) de noyau d'abricot et appliquer sur la zone piquée, 3 à 5 fois toutes les heures pendant 2 heures, puis 3 fois par jour pendant 2 jours. Pour les enfants pas avant 6 ans ni sans l'avis d'un professionnel de santé averti. Interdite aux femmes enceintes ou allaitantes", avertit l'aromathérapeute.
  • Formule enfants à partir de 6 ans : "Masser la piqûre avec un mélange d' 1 goutte d'HE d'eucalyptus citronné, 1 goutte d'HE de lavande aspic, 6 gouttes d'HV (huile végétale) de calendula ou de calophylle. A appliquer toutes les 5 minutes s'il le faut, 2 à 4 fois par jour (normalement une journée suffit)", précise l'experte. Cette formule est adaptable aux enfants "dès 3 ans si on remplace par lavande officinale".

Liste des huiles essentielles à utiliser et mode d'emploi

  • L'HE de citronnelle de Ceylan est répulsive des moustiques : "déposer 6 gouttes de cette HE et 4 gouttes d'HE de géranium rosat dans un diffuseur prise, et laisser diffuser 10 minutes par heure, 2 à 4 fois dans la nuit (utiliser un diffuseur avec programmateur)". Sauf dans la chambre des bébés et pas avant 6 ans.
  • L'HE de géranium rosat est un répulsif à diffuser : "mettre à parts égales avec de l'HE d'eucalyptus citronné sur une compresse ou dans le réservoir d'un diffuseur pour embaumer l'air et repousser les insectes piqueurs indésirables, pendant 5 minutes toutes les demi-heures lors d'une soirée en plein air."
  • L'HE d'eucalyptus citronné peut être diffusée dans toutes les pièces, y compris celle du bébé (sans sa présence et en aérant la chambre ensuite) : "3 gouttes de cette HE et 3 gouttes d'HE de géranium rosat dans un diffuseur nébulisateur à faire fonctionner pendant 5 minutes avant le coucher."

Précautions et contre-indications

  • Les huiles essentielles sont à diffuser dans les intérieurs toujours "avec parcimonie, durant 15 minutes pas plus, fenêtres ouvertes, sans la présence de personnes, ni d'enfants, ni d'animaux."
  • HE de citronnelle de Ceylan : déconseillée avant l'âge de 6 ans et obligatoirement diluée pour une application sur la peau (y compris pour les personnes âgées), et uniquement le soir car cette HE est photosensibilisante. Déconseillée aux peaux sensibles et interdite aux femmes enceintes ou allaitantes. 
  • L'HE de géranium rosat peut être utilisée par toute la famille, du bébé à la personne sensible, et chez la femme enceinte après 3 mois de grossesse révolus. Elle est à diffuser dans la chambre d'un bébé par exemple, sans sa présence, puis bien aérer la pièce (sans allumer la lumière pour éviter d'attirer les moustiques). En usage cutané : uniquement diluée.
  • L'HE de lavande aspic peut être utilisée en diffusion et sur la peau, à partir de 6 ans, mais sa diffusion est "déconseillée aux personnes épileptiques et asthmatiques en raison de la présence de camphre (risque de convulsions)", prévient l'experte.

Merci à Françoise Couic-Marinier, docteure en pharmacie et aromathérapeute, auteure de "Le guide Terre Vivante des huiles essentielles" Editions Terre Vivante.