Quels aliments éviter en cas de fibrome ?

A un moment donné de sa vie, une femme peut-être confrontée au fibrome utérin. Y a-t-il alors une alimentation à préconiser ? Des aliments à éviter ?

Quels aliments éviter en cas de fibrome ?
© 123RF-Viktoriia Bielik

Pourquoi faut-il éviter certains aliments en cas de fibrome ?

Le fibrome utérin est une tumeur non cancéreuse qui se loge dans l'utérus (aussi à l'extérieur et sur la paroi de l'utérus). Il peut provoquer des saignements voire des douleurs. Il est alors important d'éviter les aliments riches en phyto-oestrogènes car ils favoriseraient la croissance des fibromes.

Quels sont ces aliments ?

Les aliments riches en phyto-œstrogènes, quels sont-ils ? On citera en particulier le soja (boisson au soja…), apanage des végétariens qui, consommé en quantité raisonnable est bénéfique. Mais en excès, il provoque un déséquilibre hormonal et nourrit la croissance du fibrome. En effet, les phyto-œstrogènes végétaux entrent en compétition avec les œstrogènes de votre organisme.

Par ailleurs, on évitera :

  • les aliments gras, surtout ceux contenant des acides gras saturés (viande, fromages, beurre…) et trans (produits transformés par les industriels) car les graisses en excès favorisent la formation d’œstrogènes.
  • De même que la consommation d'aliments à index glycémique élevés comme le pain, le sucre, les barres chocolatées… qui engendre une augmentation de la production d'insuline qui, elle-même, favorise la production d’œstrogènes.

Des boissons à éviter en cas de fibrome ?

Les boissons à base de caféine ou théine sont à éviter car elles entravent l'absorption du fer. Or, les saignements entraînent une perte de fer. De même que l'alcool est métabolisé par le foie donc pendant ce temps là, les œstrogènes s'accumulent dans la circulation sanguine nourrissant alors les tumeurs bénignes.

Quels aliments privilégier à la place ?

Exit la boisson au soja ! En revanche, les autres boissons végétales comme les boissons à l'avoine, à l'amande… seront privilégiées. Aussi, le thé vert aurait des bénéfices sur la réduction des symptômes et de la grosseur des fibromes chez le rat. Mais des études complémentaires sont nécessaires pour extrapoler l'étude à l'homme (d'autant que la théine empêche la bonne absorption du fer). Les aliments riches en antioxydants comme les fruits et légumes colorés ont une action anti-inflammatoire donc à titre préventif, n'hésitez pas !

Mon conseil de diététicienne

Du fer, des antioxydants sont des éléments nutritionnels indispensables en cas de fibrome utérin. Même à titre préventif, pensez-y !