MDMA : effets secondaires et risques à long terme

Chargement de votre vidéo
"MDMA : effets secondaires et risques à long terme"

La MDMA a été synthétisée en 1912, mais n'a jamais été mise sur le marché en tant que médicament. Elle constitue le principal ingrédient de l'ecstasy, même si elle peut être consommée seule. Effets, dangers pour la santé, risques d'addiction ou d'overdose.

Définition : qu'est-ce que la MDMA ?

La MDMA, aussi appelée ecstasy, est une drogue de synthèse qui appartient à la famille des amphétamines. Elle se consomme essentiellement par voie orale, dans un contexte festif, sous forme de comprimés, de poudre, de gélule ou de cristaux. Elle est le plus souvent avalée directement, mais elle peut aussi être snifée, fumée ou injectée. Sa consommation ne cesse d'augmenter chez les 18-35 ans, devenant la seconde drogue la plus consommée, après le cannabis, et devant la cocaïne. Son prix moyen pour un comprimé est de 10 € et 54 € pour un gramme de cristal/poudre. (Source : OFDT)

Composition

La MDMA se compose de méthylènedioxy-méthylamphétamine, une amphétamine stimulante du système sérotoninergique. Toutefois, son processus de synthèse modifie beaucoup la molécule originale d'amphétamine, au point de perdre une partie de son pouvoir stimulant et de gagner des propriétés hallucinogènes.

Effets juste après la prise

Immédiatement après la prise, la MDMA produit des effets stimulants, mais moins intenses que les amphétamines. Le consommateur ressent les émotions de façon plus intense avec un état d'euphorie et une désinhibition facilitant les échanges et la communication. Souvent décrite comme la "drogue de l'amour", la MDMA favorise la communication verbale et non verbale, par les sens, en particulier le toucher (effet entactogène). Elle donne aussi l'impression de pouvoir se mettre à la place des autres et de s'en rapprocher physiquement et psychologiquement (effet empathogène). A plus forte dose, elle peut modifier la perception sensorielle générale.

Effets secondaires sur le long terme

Prise régulièrement, la MDMA peut créer des dommages neurotoxiques irréversibles au niveau des neurones, provoquant une dépression chronique, des troubles du sommeil, et une irritabilité. Elle est aussi à l'origine de troubles de la mémoire et de la concentration, d'un vieillissement prématuré du cerveau, et de troubles du sommeil chroniques.

Effets sur le cerveau

La MDMA agit sur le cerveau comme un important libérateur de sérotonine, provoquant ainsi ses effets lors de la prise et ensuite le phénomène désagréable de "descente". 

Effets sur le corps

La MDMA augmente la température corporelle et modifie le rythme cardiaque et la tension artérielle, pouvant provoquer une insuffisance rénale et un arrêt cardiaque potentiellement mortels. Chez certains consommateurs, elle peut être à l'origine d'une hépatite aigue nécessitant une prise en charge en urgence.

Effets sur la libido

La MDMA a un effet stimulant sur la libido du consommateur. Du fait de ses effets empathogène et entactogène, elle a aussi la réputation de " drogue de l'amour " et peut être consommée dans ce but.

Durée des effets

Les effets apparaissent rapidement, environ une demi-heure après la prise et durent entre 2 et 4 heures. 

Risques de la MDMA

La MDMA augmente les risques d'insuffisance rénale à cause de la déshydrations importante qu'elle provoque. Elle perturbe aussi le rythme cardiaque et augmente le risque de fibrillation ventriculaire et d'arrêt cardiaque. Quelques jours après la consommation, elle peut déclencher des crises de panique, de paranoïa, ou une dépression intense pouvant aller jusqu'au suicide. Tous ces effets dépendent de l'état de santé du consommateur, mais aussi de son niveau de fatigue et d'activité. Ils nécessitent une prise en charge médicale en urgence.

Effets en descente

Malheureusement, les effets de la MDMA ne durent pas et laissent place à un phénomène de "descente" particulièrement difficile pendant 1 à 2 heures avec des effets indésirables qui peuvent être présents jusqu'à 48 heures. Le consommateur ressent alors une augmentation de sa fréquence cardiaque (tachycardie), et de la tension artérielle avec des palpitations, des bouffées de chaleur et une forte transpiration. Une sensation d'angoisse l'envahit, il se sent incapable de communiquer, très fatigué, a mal à la tête et se sent nauséeux. Le risque principal est la déshydratation, c'est pourquoi il est important de bien s'hydrater en buvant de l'eau régulièrement. Certains consommateurs utilisent d'autres substances comme l'alcool, l'héroïne ou les benzodiazépines pour les aider à surmonter ces effets, augmentant les risques pour la santé.

En cas de nausées et de vomissements associés à des vertiges et des maux de tête, une prise en charge médicale en urgence s'avère nécessaire car il peut s'agir de signes de surdosage pouvant entraîner des troubles cardiaque, un coma ou même la mort.

Signes de la dépendance

La MDMA étant consommée principalement en milieu festif, de façon ponctuelle, la dépendance reste rare. Cependant, il est souvent nécessaire pour certains consommateurs d'augmenter les doses pour obtenir les mêmes effets lorsque la consommation devient fréquente. Le phénomène de descente particulièrement désagréable augmente le risque pour l'usager de consommer à nouveau ou d'utiliser d'autres substances potentiellement addictives comme l'alcool ou l'héroïne par exemple. Si la consommation commence à avoir des conséquences sur la vie personnelle et professionnelle, que sa fréquence ou le nombre de prises à chaque fois ne cesse d'augmenter, une prise en charge médicale s'avère nécessaire.

Comment ne plus être dépendant ?

Il n'existe pas actuellement de traitement pharmacologique des symptômes associés à la consommation MDMA. Lorsque la dépendance s'installe, une prise en charge par un addictologue est recommandée, que ce soit en libéral, à l'hôpital ou dans un CSAPA (Centres de Soin, d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie). Un traitement anxiolytique peut être proposé pour aider à gérer le phénomène de descente et l'anxiété et qui s'est installée. Certaines thérapies comme la TCC (Thérapie Cognitive et Comportementale) ont fait leur preuve dans ce type d'addition.

Overdoses en chiffres

L'overdose de MDMA, c'est à dire la consommation d'une dose élevée, est extrêmement rare chez ces consommateurs. Elle est d'ailleurs le plus souvent en lien avec les produits de coupe qui peuvent être potentiellement dangereux pour la santé et contenir des morphiniques par exemple. Le risque mortel de la MDMA est plutôt en lien avec la déshydratation intense et les risques cardiovasculaire et hépatique. D'après l'OFDT, ce risque reste stable et concerne environ 5 % des consommateurs.

Mes conseils

La consommation de MDMA est souvent associée un effort physique prolongé comme la danse dans les milieux festifs. C'est pourquoi il est très important de bien penser à s'hydrater régulièrement en buvant de l'eau et en gardant une bouteille avec soi, même si la sensation de soif n'est pas présente. L'augmentation de la température corporelle avec le MDMA participe aussi à ce phénomène de déshydration, en portant des vêtements amples et légers vous aidez votre corps à mieux réguler sa température. Enfin, n'oubliez pas de faire des pauses régulièrement et de vous reposer car la MDMA peut faire oublier la sensation de fatigue et mener à l'épuisement.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à contacter Drogues infos service 0800 23 13 13 (tous les jours de 8h à 2h, appel anonyme et gratuit)