Canicule 2022 : de retour la semaine prochaine ?

"Canicule 2022 : de retour la semaine prochaine ?"

CANICULE FRANCE 2022. La France a connu trois épisodes caniculaires au cours de l'été 2022. Le dernier a pris fin le 14 août laissant place aux orages. Le retour de la chaleur est prévu pour la semaine du 22 au 28 août. Prévisions et conseils.

[Mis à jour le 17 août 2022 à 17h02] La France a connu trois épisodes caniculaires au cours de l'été 2022. Le dernier a pris fin le 14 août laissant place aux orages. La chaleur devrait revenir la semaine du 22 au 28 août selon La Chaîne Météo même s'il est "trop tôt pour dire s'il ne s'agira que d'un pic de forte chaleur ou d'une vague de chaleur". À l'image des précédentes vagues de chaleur de cet été, il semblerait que les régions de l'Ouest et du Sud soient à nouveau les plus impactées : "Il semble que la barre des 40°C puisse être à nouveau atteinte dans le sud-ouest de la France. Dans le nord, les 35°C devraient être atteints" estiment les prévisionnistes. On recense 45 vagues de chaleur en France depuis 1947, a rappelé Météo France. Sur les 35 dernières années, elles ont été 3 fois plus nombreuses que sur les 35 années précédentes. Le nombre de jours de vagues de chaleur a été multiplié par 9. "La fréquence et l'intensité des vagues de chaleur sont amenées à augmenter dans les prochaines décennies. La fréquence des événements devrait doubler d'ici à 2050." Le "Plan canicule" reste activé par le gouvernement français durant tout l'été 2022. Le numéro vert Canicule info service est joignable au 0800 06 66 66 de 9h à 19h (gratuit). De fortes chaleurs de jour comme de nuit, pendant plusieurs jours, mettent le corps à rude épreuve. Les enfants et les personnes âgées sont très vulnérables aux fortes chaleurs et une attention particulière doit leur être portée. Voici les consignes et recommandations du gouvernement en cas de canicule pour éviter coup de chaleur, déshydratation...  

Canicule août 2022 en France

La France a connu un troisième épisode caniculaire en août 2022 : la canicule s'est installée en France le 31 juillet et a duré jusqu'au week-end du 14 août. "Cette vague de chaleur est remarquable par sa durée, notamment dans les départements du Sud" soulignait Santé Publique France dans son point du 9 août. Une nouvelle vague de chaleur pourrait toucher la France du 22 au 28 août, sans que les spécialistes ne parlent pour l'heure de "canicule".

Durée et record des canicules de juin et juillet 2022

► Une première canicule a eu lieu en juin 2022 : le pic a eu lieu le samedi 18 juin avec des records dans l'ouest et au sud-ouest (43°C à Biarritz). Dimanche 19 juin, la chaleur a régressé à l'ouest mais s'est renforcée entre le centre-est et l'Alsace (38°C à Strasbourg).

► Une deuxième vague de chaleur s'est installée en France le 12 juillet et s'est terminée le 25 juillet, avec des pics extrêmes les 18 et 19 juillet. Le bulletin national de Santé publique France a indiqué que cette vague a concerné la majeure partie du territoire, 96 % de la population a connu au moins un jour de vigilance orange et 16,5 % un jour de vigilance rouge. "Cet épisode s'est installé dans la durée pour plusieurs départements du Sud Est, avec plus de 7 jours d'alerte." Cet épisode se caractérise par des températures maximales exceptionnelles et des records battus sur la côte Atlantique du pays, conduisant à la vigilance rouge. Mais, à l'exception du Sud-Est, cet épisode est resté de courte durée (moins de 4 jours) dans la majorité des départements. Pour la période de vigilance, 4 décès en lien possible avec la chaleur ont été notifiés à Santé publique France par le système d'inspection du travail. Ces 4 décès ont eu lieu durant une vigilance canicule orange ou rouge.

Record de chaleur canicule juillet 2022
Record de chaleur canicule juillet 2022 © Météo France

Quelles sont les consignes pour les départements en vigilance rouge ?

En plus des recommandations anti chaleur (boire de l'eau, manger suffisamment, se mouiller le corps, éviter de sortir..), en vigilance rouge :

► Ne vous exposez pas du tout au soleil.

► Arrêtez toute activité physique et sportive

Le numéro vert Canicule info service est joignable au 0800 06 66 66 de 9h à 19h pour toute question (appel gratuit depuis un poste fixe en France).

En cas de malaise, composez le 15

consignes canicule
Consignes canicule © Ministère de la Santé

Recommandations : que faire en cas de canicule ?

En cas de canicule, le gouvernement recommande :

  • Boire de l'eau et rester au frais
  • Eviter l'alcool
  • Manger en quantité suffisante
  • Fermer les volets et fenêtres le jour, aérer la nuit.
  • Se mouiller le corps (douche tiède mais pas froide)
  • Donner et prendre des nouvelles de ses proches.
Recommandations de la Croix-Rouge en cas de fortes chaleurs
Recommandations de la Croix-Rouge en cas de fortes chaleurs © Croix-Rouge

Quel est le numéro vert en cas de canicule ?

Le numéro vert Canicule info service est joignable au 0800 06 66 66 de 9h à 19h (gratuit).

Quelle est la définition de la canicule ?

Le mot "canicule" vient du latin "canicula" qui signifie "petite chienne". Canicula est le nom donné à l'étoile Sirius (qui vient du grec "seirius", signifiant "brûlant", "ardent"). qui se trouve dans la constellation du Grand Chien. Etoile qui se lève et se couche avec le soleil du 22 juillet au 22 août, période caractéristique des fortes chaleurs. La canicule est associée à de très fortes températures la journée comme la nuit pendant une période prolongée, habituellement d'au moins 3 jours consécutifs.

Que signifie vigilance jaune, orange et rouge en cas de canicule ?

Les prévisions météorologiques départementales sont analysées chaque jour pendant l'été par Météo-France. Les résultats de cette analyse permettent à Météo-France d'établir la carte de vigilance météorologique qui est diffusée tous les jours à 16h.

► Le niveau de vigilance jaune correspond à deux situations :

  • un pic de chaleur : exposition de courte durée (1 ou 2 jours) à une chaleur intense
  • un épisode persistant de chaleur mais qui reste sous les seuils d'alerte

Ces deux situations présentent un risque pour la santé humaine, pour les populations fragiles ou surexposées notamment du fait de leurs conditions de travail ou de leur activité physique.

► Le niveau de vigilance orange correspond à une canicule : période de chaleur intense pour laquelle les moyennes sur 3 jours consécutifs des températures de nuit et de journée atteignent ou dépassent les seuils départementaux, et qui est susceptible de constituer un risque sanitaire notamment pour les personnes fragiles ou surexposées.

► Le niveau de vigilance rouge correspond à une canicule extrême : canicule exceptionnelle par sa durée, son intensité, son extension géographique, à fort impact sanitaire pour tout type de population, et qui peut entraîner l'apparition d'effets collatéraux notamment en termes de continuité d'activité.

Quels sont les dangers de la canicule sur la santé ?

L'exposition prolongée à la chaleur est un stress important pour l'organisme, rappelle le ministère de la Santé. Le corps humain essaie de s'y adapter. Il transpire plus et les vaisseaux sanguins se dilatent. S'il n'arrive pas à maintenir sa température autour de 37°C quand il fait très chaud ou si les fluides ou sels corporels ne sont pas remplacés de façon adéquate, plusieurs problèmes peuvent survenir :

  • crampes de chaleur,
  • insolation,
  • épuisement dû à la chaleur,
  • coup de chaleur.

Les fortes chaleurs peuvent aussi aggraver des maladies préexistantes, être responsables de maladies associées à la chaleur. La prise de certains médicaments peut aggraver les effets liés à la chaleur, en particulier chez des personnes à risques. 

Crampes, nausées, état de fatigue inexplicable, maux de tête important, propos incohérents ou forte fièvre : Appelez le 15

Coup de chaleur et canicule

Le coup de chaleur ou "hypothermie" correspond à une surchauffe de l'organisme : celui-ci n'arrive plus à faire face à l'augmentation de la température interne liée aux fortes températures. Il touche surtout les sportifs, mais aussi les personnes âgées, les travailleurs en extérieur et les jeunes enfants pendant les pics de chaleur. Cela concerne également les adultes qui restent trop longtemps dans des pièces confinées et mal ventilées. Par exemple, rester des heures dans une voiture ou dans un RER en pleine chaleur présente un gros risque. Crampes, maux de tête, peau chaude, rouge... Les premiers signes d'alerte qui doivent pousser à appeler le 15.

Déshydratation et canicule

Bouffées de sueur en buvant un verre d'eau, absence d'urine depuis 5 heures ou urines foncées, sécheresse des lèvres... Gare à la déshydratation particulièrement fréquente en cas de canicule. Concrètement :  une personne qui transpire et ne boit pas assez se déshydrate. Son corps manque d'eau et se déshydrate. Les personnes âgées sont les plus exposées.

Hyponatrémie

Pour les personnes âgées, les patients atteints de maladies chroniques (insuffisance rénale, cardiaque, hépatique, respiratoire, diabète, cancers...), les patients qui prennent certains médicaments (diurétiques, neuroleptiques, antidépresseurs) : l'hyponatrémie (diminution de la concentration de sel dans le sang) est un risque majoré en cas de fortes chaleurs. Pour les personnes à risque : ne pas dépasser un apport de 1.5 litres d'eau en plus d'aliments riches en eau, manger équilibré, éviter les sorties extérieures aux heures les plus chaudes et voir avec le médecin en cas de suivi d'un régime appauvri en sel.

Pourquoi faut-il éviter de boire de l'alcool quand il fait chaud ?

Consommer des boissons alcoolisées lorsqu'il fait chaud aggrave potentiellement les effets de l'alcool et ceux de la chaleur sur l'organisme.  

  • Une boisson alcoolisée ne permet pas de se désaltérer. Au contraire, l'alcool amplifie le risque de déshydratation en raison de son action diurétique.
  • L'alcool fait perdre une plus grande quantité de liquide à l'organisme, ce qui expose plus rapidement le corps au coup de chaleur. 

Le mieux : La prévention des risques liés à l'interaction entre alcool et forte chaleur passe par une consommation maîtrisée, l'idéal étant de boire le moins d'alcool possible, voire pas du tout. La limite est fixée à deux verres standard par jour pour les femmes et à trois verres standard par jour pour les hommes. En cas de consommation ponctuelle, mieux vaut ne pas dépasser quatre verres standard en une fois et ne pas hésiter à boire de l'eau entre chaque verre. Les personnes atteintes de maladies chroniques et les femmes enceintes sont invitées à ne pas boire d'alcool. 

La plateforme téléphonique du public,  "Canicule info service" au 0800 06 66 66 (gratuit depuis un téléphone fixe),  permet d'obtenir des conseils pour se protéger et protéger son entourage, en particulier les plus fragiles. Ouvert de 9 h à 19 h.

A partir de quelle température parle-t-on de canicule ?

La canicule est associée à de très fortes températures la journée comme la nuit pendant une période prolongée, habituellement d'au moins 3 jours consécutifs. Sur le plan météorologique, c'est le caractère exceptionnel des températures nocturnes élevées qui marque la durée d'un épisode de canicule. Des seuils de température et de durée sont définis et varient selon les départements, explique Météo France.
Par exemple : à Toulouse, Météo-France parle de canicule dès lors que pendant 3 jours et 3 nuits on ne redescend pas en-dessous des 21°C mini et qu'on dépasse 36°C max le jour.

Quelles sont les personnes vulnérables pendant la canicule ?

Les personnes les plus à risque en cas de canicule sont : les personnes âgées de plus de 65 ans (lorsque l'on est âgé, le corps transpire peu et il a du mal à se maintenir à 37°C). et les nourrissons et enfants de moins de 4 ans (le corps transpire beaucoup pour se maintenir à la bonne température, l'enfant perd de l'eau et risque la déshydratation). Viennent ensuite : les personnes ayant une forte activité physique, celles travaillant à la chaleur (boulangerie, pressing, BTP...) et les sans-abri.

Plan Canicule

Chaque année, le plan canicule est activé en France le 1er juin et jusqu'au 15 septembre. Son objectif est d'anticiper l'arrivée d'une canicule, de définir les actions à mettre en oeuvre aux niveaux local et national pour prévenir et limiter les effets sanitaires et d'adapter au mieux les mesures de prévention et de gestion au niveau territorial en portant une attention particulière aux populations spécifiques

Les différents niveaux d'activation du plan canicule s'articulent avec les 4 couleurs de vigilance météorologique de Météo France:

  1. Le niveau 1 - veille saisonnière (vigilance verte)
  2. Le niveau 2 - avertissement chaleur (vigilance jaune)
  3. Le niveau 3 - alerte canicule (vigilance orange)
  4. Le niveau 4 - mobilisation maximale (vigilance rouge)

Quelles sont les dates des canicules en France ?

Depuis 2015, les canicules ont augmenté en fréquence et en intensité dans l'hexagone avec une survenue plus précoce (en juin) ou plus tardives (fin août-début septembre) au cours de la période estivale. Parmi les principales canicules survenues en juin en France, celles de juin 1947, 1976, 2003, 2005, 2006Il n'y a pas eu de canicule en France durant l'été 2021. 

► Juillet 2022 : un épisode caniculaire a touché la France entre le 12 et le 20 juillet.

► Juin 2022 : l'épisode de canicule a commencé le 15 juin 2022 et a concerné 71 départements. 70 % de la population métropolitaine a connu au moins un jour de vigilance canicule orange. 14 départements ont également été placés au moins un jour en vigilance canicule rouge, soit 12,5 % de la population. Cet épisode a été inédit de par sa précocité et son intensité. Plusieurs records de températures pour un mois de juin et également en absolu ont été enregistrés.

► 2019 entre le 24 juin et le 7 juillet et le 21 et le 27 juillet. Selon le bulletin publié par Santé Publique France en septembre, 1435 décès ont été observés durant cette canicule. Les plus touchés ont les plus de 75 ans mais les tranches d'âge 15-44 et 65-74 ont également été impactées.

► Juin 2005 et 2006 avec des températures souvent comprises entre 35 et 40°C, en particulier au sud-est et en vallée du Rhône (plus de 30°C tous les jours à Lyon en 2006). 

► Août 2003. Son intensité, sa durée et son étendue géographique avaient été exceptionnelles. Elle avait causé 15 000 décès supplémentaires par rapport à la mortalité habituelle de cette période de l'année en France.

Autres canicules mémorables : celle de juillet 1983 "la plus longue observée" rappelle Météo France, et celles de l'été 1947 et 1976

vague de chaleur france canicule
© Météo France

A quelle période survient la canicule en France ?

La canicule survient à différentes périodes en fonction des pays. En France, la période des fortes chaleurs pouvant entraîner une canicule peut débuter de la fin du mois de juin et se poursuivre jusqu'au 15 août

Morts, température : comment était la canicule en 2003 ?

La canicule d'août 2003 a été exceptionnelle par sa durée (deux semaines) entre le 1er et le 15 août, son intensité et son extension géographique. L'été 2003 est le plus chaud jamais observé depuis 1950, rappelle Météo France. Les températures sont montées de 24 à 37 degrés les 5 premiers jours d'août puis ont plafonné à 36-37 degrés jusqu'au 13 août. Le record de température a été enregistré aux stations de Saint-Christol-les-Alès et à Conqueyrac dans le Gard, avec 44,1 °C. En France métropolitaine, 47 000 décès toutes causes confondues ont été enregistrés pendant la canicule de 2003 contre 31 700 en moyenne sur la même période au cours des années 1999-2002, soit un excédent de décès de 15 300, rapporte l'Insee. La surmortalité a touché l'ensemble de la France, même dans les départements où le nombre de jours caniculaires était faible. 

Numéros d'Urgence : 
  • Un numéro d'information est disponible en cas d'épisode de forte chaleur Canicule-info-service : 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe), tous les jours de 09 h à 19 h.
  • Le 15 : le numéro à composer en cas de malaise ou d'urgence.
  • Le 18 (Pompiers),
  • Le 112 (numéro d'urgence unique européen).

Symptômes et questions diverses