Comment ne pas avoir froid (ou se réchauffer) au bureau ?

Avoir froid au travail est inconfortable et impacte notre productivité et notre concentration. Comment s'habiller ? Comment se réchauffer rapidement au bureau ? Les pieds et les mains ? Que manger le midi et que boire tout au long de la journée ? Que dit le Code du Travail ?

Comment ne pas avoir froid (ou se réchauffer) au bureau ?
© vadymvdrobot - 123RF

Quoi de plus désagréable que d'avoir froid au bureau ? Quand les températures commencent à baisser (ou pire, que la clim' fonctionne toujours en automne/hiver), il n'est pas rare d'avoir des coups de froid sur son lieu de travail, particulièrement aux pieds et aux mains, ce qui peut rendre la journée pénible et le travail inconfortable. Et cela n'ira probablement pas en s'arrangeant avec la hausse du coût de l'énergie qui aura certainement un impact sur le niveau de chauffage des entreprises. "La règle, c'est de chauffer à 19°C" a d'ailleurs insisté la Premier ministre Elisabeth Borne le 26 septembre sur BFM-TV, afin de faire des économies en pleine crise de l'énergie. Alors, pour travailler confortablement, ne pas avoir froid et ne pas voir sa productivité ternir, voici les conseils avisés de nos experts. 

Que dit le Code du Travail sur la température minimale au bureau ?

Le Code du Travail ne définit aucune limite ni de températures minimale ou maximale dans un bureau. Il impose uniquement aux employeurs de veiller à renouveler régulièrement l'air dans les locaux fermés où les salariés sont amenés à travailler, et fait référence à des équipements conçus pour permettre "l'adaptation de la température à l'organisme humain pendant le temps de travail". Plus concrètement, la norme française X35-203 de mars 2006 (norme Afnor) préconise des échelles de température à respecter dans les espaces de travail : 

  • Dans les bureaux à 20 à 22 °C (open-space ou bureau individuel)
  • Dans les ateliers avec faible activité physique à 16 à 18 °C
  • Dans les ateliers avec forte activité physique à 14 à 16 °C.

Le Code de l'Energie, quant à lui, indique que dans les locaux à usage d'habitation, d'enseignement, de bureaux ou recevant du public et dans tous autres locaux, les limites supérieures de température de chauffage sont, en dehors des périodes d'inoccupation, fixées en moyenne à 19° C. Comme le recommande, finalement, Elisabeth Borne. Si ce n'est pas le cas, il est possible de demander à son employeur des aménagements comme l'augmentation du chauffage (si c'est possible), installer des chauffages d'appoint ou mettre en place du télétravail. On peut également demander à changer de place, particulièrement si son bureau se trouve au niveau d'un courant d'air ou près d'une fenêtre. La sensation de froid peut en effet être liée à des infiltrations d'air autour des portes ou des fenêtres qui créent des déperditions énergétiques.

Quels risques santé si on travaille en ayant froid ?

Il s'agit surtout d'un inconfort qui peut avoir des répercussions sur la qualité du travail (mauvaise humeur, déconcentration, perte de dextérité, TMS, engourdissements…). Les risques les plus sérieux sont le stress physiologique, induit par un changement soudain de la température, le choc thermique ou l'hypothermie avec des troubles de la conscience, mais cela reste heureusement très rare en France (et seulement observable en cas de travaux à l'extérieur). 

Quels vêtements mettre pour ne pas avoir froid au bureau ?

Pour avoir moins froid, il est conseillé de superposer les couches de vêtements fins, plutôt que de mettre un gros pull sans rien en dessous par exemple : 

  • Des sous-vêtements thermiques qui permettent de préserver la chaleur corporelle 
  • Un tee-shirt ou un débardeur fin.
  • Un tee-shirt plus épais à manches longues ou une chemise en soie qui laisse respirer la peau. 
  • Un pull ou un gilet, idéalement en matière naturelle (laine, mohair, cachemire, coton...) plus isolante que les matières synthétiques.
  • Une veste imperméable pour se protéger de l'humidité ambiante quand on sort dehors.
  • Pour le bas, un pantalon de jogging en coton, un pantalon en drap de laine ou un jean. Si vraiment on a très froid, on peut mettre un collant en-dessous. 

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, mieux vaut mettre des vêtements amples que trop moulants pour avoir chaud, afin de laisser l'air circuler et la transpiration s'évacuer. 

Comment se réchauffer au bureau ?

→ Ne pas hésiter à se lever toutes les heures et marcher un peu pour augmenter le rythme cardiaque (une centaine de pas). "La pratique d'une activité physique régulière augmente aussi la thermogenèse quotidienne", tient à rappeler Raphaël Gruman, nutritionniste. 

Boire des boissons chaudes. "Il est important de bien s'hydrater pour faciliter la circulation sanguine (entre 6 et 8 verres d'eau dans la journée). Il est également possible de boire chaud, mais pas trop chaud, car cela favorise la transpiration et les gouttes de sueur au contact du froid extérieur vont provoquer un refroidissement de l'organisme par la suite. Pour les thés, tisanes, rooibos et autres boissons chaudes, il est préférable de les laisser un peu tiédir. On peut parfois lire que la caféine dilate les vaisseaux sanguins, ce qui pourrait avoir une influence sur la température du corps. Mais, je n'ai pas trouvé d'étude spécifique ni sur une augmentation, ni sur une diminution de la température corporelle"

→ Miser sur les accessoires chauffants : tapis de souris chauffant qui se branche par port USB directement sur le PC, repose-pied chauffant, réchauffe-mains, chaufferettes, coussin chauffant pour le cou (qui permet de réduire les tensions musculaires, favorisées par la sensation de froid)... Il existe des dizaines d'accessoires pour se réchauffer sur son lieu de travail. Si vraiment le froid est insupportable, on peut prévoir un pull de bureau, un plaid et une bouillotte aux noyaux de cerise à réchauffer au micro-ondes s'il y en a un à disposition dans l'entreprise. 

→ Réchauffer ses mains (les extrémités du corps comme les pieds et les mains sont les parties les plus sujettes au froid, surtout quand on est statique) en les frictionnant l'une contre l'autre pour stimuler la circulation du sang, ou les masser avec une petite balle molle (balle antistress). Aussi, rapprocher ses mains d'une source de chaleur permet de les réchauffer rapidement, autour d'une tasse bien chaude, près d'un chauffage, dans le sèche-main dans des toilettes...

→ Réchauffer ses pieds avec des chaussettes épaisses, mais pas trop serrées afin de ne pas bloquer la circulation sanguine, de préférence en laine ou avec des fils de soie car ces matières sont thermorégulatrices. Si on a froid aux pieds, on peut se lever et faire une centaines de pas dans le couloir, car cela rebooste la circulation. De la même façon, agiter ses orteils comme si on faisait du piano avec ses doigts de pied permet de relancer la circulation. On peut également porter des semelles isolantes, en feutre si les chaussures et les chaussettes ne suffisent pas à isoler du froid. En revanche, on évite les semelles chauffantes qui favorisent le mauvais retour veineux. 

Faire "des exercices dynamisants et des étirements pour stimuler la circulation sanguine, faire travailler les muscles et réchauffer le corps", préconise Magali Bastos : s'auto-masser les épaules, les trapèzes et les clavicules ; lever les pointes des pieds puis les talons en restant assis, dos bien droit contre la chaise de bureau, faire des petits ronds de bras (si notre travail le permet). 

Exemple d'auto-massage pour se réchauffer rapidement au bureau : la douche énergétique "qui va permettre de relâcher les tensions, favoriser la circulation et stimuler les muscles", explique notre experte.

  • Réaliser des massages circulaires sur les bras, le ventre et les jambes pour énergiser et réveiller tout le corps.
  • Réaliser ensuite de longs mouvements de brossage de l'ensemble des membres. Aller, de chaque côté, de l'épaule jusqu'au bout des doigts et de la hanche jusqu'au bout des orteils.
  • Finit par secouer les mains et les pieds comme si on voulait chasser les énergies négatives accumulées.

Que manger pour ne pas avoir froid au bureau ?

"Lorsque l'on souhaite augmenter la thermogenèse, c'est-à-dire augmenter la température corporelle, il est nécessaire d'apporter au corps certains nutriments spécifiques", recommande Raphaël Gruman, qui liste les aliments à privilégier :

  • Les glucides complexes à index glycémique bas (riz, pâtes complètes, épeautre, millet, quinoa, orge, légumineuses (lentilles, haricots rouges, pois chiche), pain complet...)
  • Les graisses de préférence végétales (huile d'olive, huile de noix...)
  • Les épices (cannelle, cumin, clou de girofle, poivre, piment, paprika, graines de fenouil, aneth...) ou le gingembre à petites doses (sinon elles peuvent provoquer, lorsqu'elles sont trop fortes, une légère sudation, ce qui augmente la sensation de froid) peuvent provoquer une augmentation de la thermogenèse.
  • Les courges, panais, patates douces, poireaux, choux qui ont la capacité de réchauffer. On peut les consommer rôties au four ou en potage. 
  • Les produits riches en eau (champignons, pomme, orange...)

"Prendre une collation pour avoir un apport de calories régulier sur la journée et veiller à ne pas sauter de repas", recommande également le nutritionniste. En revanche, il faut veiller à limiter les crudités, les fritures, les aliments et boissons froids ou glacés qui font tout l'effet inverse. 

Merci à Raphaël Gruman, nutritionniste et Magali Bastos, kinésithérapeute et auteure du livre "Mes petites routines : Télétravail en toute sérénité", aux Editions Marabout. 

Environnement et climat