Aponévrosite plantaire : symptômes, semelles, traitement

"Aponévrosite plantaire : symptômes, semelles, traitement"

L'aponévrosite plantaire est l'atteinte d'une partie de la voûte du pied (fascia plantaire), essentielle à la marche. Quels symptômes ? Comment se soigner ? Avec des semelles ? Combien de temps de guérison ?

Une douleur sous le pied ? Les sportifs, notamment les joggeurs, présentent souvent des douleurs situées au niveau du talon ou de la voûte plantaire : c'est l'aponévrosite plantaire, la fasciite plantaire ou l'aponévropathie plantaire. Mais il n'y a pas que eux. Tout le monde peut être sujet à cette affection du talon. Quels sont les symptômes d'une aponévrosite ? Comment marcher avec une aponévrosite plantaire ? Avec des semelles adaptées ? Comment se soigner ? Combien de temps de guérison ?

Définition : c'est quoi une aponévrosite plantaire ?

"L'aponévropathie plantaire n'est pas une inflammation car il n'y a pas de cellules inflammatoires. Il s'agit davantage de micro-traumatisme liés à l'effort (en cas de tractions anormales ou répétées sur l'aponévrose plantaire).", décrit le Dr Douglas Levy Biau, médecin du sport. C'est une affection fréquente dans les activités nécessitant des impulsions ou des sauts. Elle provoque des douleurs du talon, qui surviennent en général après le lever

© Roberto Biasini - 123RF

Quelle est la cause d'une aponévrosite plantaire ?

La cause principale reste une anomalie au niveau du pied. Parmi les facteurs favorisants :

  • Une sollicitation sportive importante (longue marche, courses...)
  • Courir sur un terrain trop dur
  • Avoir des chaussures inadaptées
  • Courir avec une mauvaise technique, en descente ou sur l'avant pied
  • Un trouble postural ou un trouble architectural de l'arrière-pied (pied plat, creux, valgus, pronation, varus)
  • La manutention d'objets lourds

Quels sont les symptômes d'une aponévrosite plantaire ?

L'aponévrosite plantaire provoque des douleurs du talon, qu'on appelle des talalgies. Elles apparaissent le plus souvent immédiatement après le lever, aggravées à l'appui ou la marche. Les douleurs peuvent empêcher l'appui, obligeant le patient à marcher sur l'avant du pied ou le bord externe du pied. Elles peuvent devenir chroniques si aucun traitement n'est débuté au cours des 6 mois après l'apparition des premières douleurs. 

Quels examens pour diagnostiquer une aponévrosite ?

Une radiographie du talon peut révéler un épaississement des parties molles situées au niveau du talon ainsi que des micro-calcifications. Cet examen permet surtout d'écarter la présence d'une tumeur ou d'une fracture. C'est l'échographie qui met en évidence un épaississement de l'aponévrose. Une IRM peut permettre un diagnostic plus précis, notamment au niveau de la localisation en cas de doute et permet de poser un diagnostic différentiel.

Quelles sont les complications ?

En l'absence de traitement, l'appui au niveau du talon est de plus en plus douloureux, il y a un risque de :

  • Boiterie, défaut d'appui, difficultés de chaussage
  • Formation de nodules fibreux
  • Rupture de l'aponévrose

Quels sont les traitements pour soigner une aponévrosite ?

Port de chaussures adaptées : il convient de porter des chaussures plus amortissantes, avec un léger talon pour atténuer les douleurs du début de l'aponévrosite.

Médicaments : des antalgiques ou des anti-inflammatoires peuvent être prescrits par le médecin, ils permettent de soulager les douleurs et réduisent l'inflammation aiguë.

Application de glace plusieurs fois par jour pour soulager les douleurs. Plusieurs techniques sont possibles comme placer les pieds dans de l'eau contenant des glaçons, faire rouler une bouteille d'eau glacée pendant 5 minutes sous la plante des pieds, masser le pied avec des glaçons ou le poser sur une vessie de glace.

Kinésithérapie de rééducation : "La kinésithérapie permet grâce à des exercices d'étirements, de diminuer l'intensité des douleurs. En utilisant des ondes de choc, la kiné permet de soulager 75% des douleurs", décrit le Dr Douglas Levy Biau. Des massages transverses profond peuvent aussi être pratiqués.

Infiltrations de corticoïdes : effectuées sous échographie, elles peuvent être envisagées en dernier recours si les traitements ne fonctionnent pas. Un traitement par injection de PRP (Plasma Riche en Plaquettes) peut également être réalisé.

► Parfois : le recours à des ondes de choc ou à la mésothérapie peuvent être proposés.

Quand envisager une opération ?

Si le traitement médical est insuffisant, une chirurgie peut être proposée : elle consiste en la section partielle ou totale de l'aponévrose plantaire. La cicatrisation du fascia se fait ensuite spontanément en quelques semaines, en position détendue, faisant chuter les pressions sur les insertions osseuses, notamment sur l'insertion calcanéenne. L'intervention dure entre 30 et 45 minutes. L'opération se fait généralement en ambulatoire, mais elle peut parfois nécessiter une nuit d'hospitalisation s'il y a un problème de santé. L'anesthésie opératoire pourra être locorégionale (anesthésie englobant un segment de membre, de la jambe aux orteils), rachidienne (anesthésie du bassin et des membres en piquant entre deux vertèbres) ou anesthésie générale.

Quand porter des semelles ?

Le port d'orthèses plantaires (plus communément appelées semelles orthopédiques) permettent de corriger les troubles architecturaux du pied et de soulager l'inflammation. Il ne faut pas hésiter à consulter un podologue. 

Peut-on faire du sport en cas d'aponévrosite ?

Oui, on peut par exemple continuer à faire de la marche. Mais le traitement d'une aponévrosite plantaire va bien sûr de pair avec l'arrêt des sports d'impulsion ou en charge, comme la course et le jogging. 3 à 6 mois, voire 1 an sont nécessaires pour que les douleurs disparaissent. Pendant ce laps de temps, il est conseillé de privilégier les sports n'entraînant pas de douleurs comme la natation ou le vélo à condition de les pratiquer sans trop forcer.

Quels conseils de prévention pour éviter l'aponévrosite ?

Afin d'éviter l'apparition d'une aponévrosite plantaire, il est conseillé de choisir des chaussures bien adaptées à son pied et de les changer dès qu'elles sont usées. Ne pas oublier non plus de pratiquer des exercices d'étirement et de se masser les pieds régulièrement, avec une petite bouteille remplie d'eau glacée par exemple.

Merci au Dr Douglas Levy Biau, médecin du sport.