Pied grec : cause, héréditaire, opération, c'est quoi ?

Il existe trois "types" de pied : le pied égyptien, le pied carré ou romain et le piec grec. Comment se présente ce dernier ? Est-ce héréditaire d'avoir un pied grec ? Quels problèmes avec ? Faut-il penser à l'opération ? Un point avec Brigitte Tarkowski pédicure-podologue DE.

Pied grec : cause, héréditaire, opération, c'est quoi ?
© nunataki-123RF

Quelle est la signification du pied grec ?

"Il est habituel de classer le pied en fonction de la morphologie de l'avant-pied, appelé canon des orteils, en tenant compte des longueurs respectives des 1er et 2ème orteils, explique Brigitte Tarkowski. Le pied grec, avec son 2ème orteil plus long, est le type de pied le plus courant".

Quelle différence avec le pied égyptien ?

Un pied égyptien est caractérisé par un premier orteil dominant, plus long décroissant du gros orteil vers le 5ème orteil. "Le pied égyptien est davantage sujet à la déformation du gros orteil en hallux valgus (vulgairement appelé "oignon") du fait, en partie, de la pression dirigée qu'il reçoit par la forme de la chaussure à bout pointu, qui le pousse vers le deuxième orteil", précise Brigitte Tarkowski.

Schéma des types de pieds
Schéma des types de pieds © lisaanfisa-123RF Journal des Femmes

Le pied grec est-il héréditaire ?

Il est le plus souvent héréditaire, comme la plupart des caractéristiques de notre squelette.

Avoir un pied grec est-ce douloureux ?

Le fait d'avoir un deuxième orteil plus long peut être source de douleurs dans le cas d'une chaussure inadaptée et trop courte. "Un pied grec peut-être sujet à une déformation du 2ème orteil, appelée "griffe d'orteil" lorsque celui-ci se fléchit car il "butte" contre l'avant de la chaussure, explique la podologue. Il se crée un déséquilibre musculaire entre les fléchisseurs et les extenseurs occasionnant une déformation de profil de l'orteil. De ce fait, cette déformation en griffe d'orteil peut-être à l'origine d'un épaississement cutané ou hyperkératose, pouvant engendrer la formation de durillons ou de cors sur la face dorsale ou sur la pulpe plantaire de l'orteil". Chez les sportifs, la répétition de microtraumatismes au niveau des orteils peut être responsable d'atteintes au niveau des ongles pouvant engendrer des hématomes, décollements, épaississements et, dans de rares cas, un ongle incarné. "Dans le cas d'une activité sportive intense, il faut tenir compte de l'augmentation relative du volume des tissus et choisir une chaussure spécifique", recommande Brigitte Tarkowski.

Quand envisager une opération ?

"Lorsque les traitements locaux par orthèses en silicone de répartition de pression (orthoplasties), réalisées par le pédicure-podologue ne s'avèrent plus efficaces, une intervention chirurgicale peut être envisagée pour raccourcir, réaxer et libérer le second orteil d'une rétraction des muscles fléchisseurs plantaires", explique Brigitte Tarkowski. En cas d'orteil en griffe, l'intervention ne sera envisagée qu'en dernier recours. L'intervention chirurgicale se pratique sous anesthésie locorégionale et en ambulatoire.

Quelles chaussures porter quand on un pied grec ?

Il est nécessaire d'adapter la chaussure à la morphologie et à la physiologie du pied en tenant compte de la longueur et la largeur du pied. L'idéale est la chaussure à bout "pointu" calculé sur l'axe du pied puisqu'elle correspond à la forme du pied grec et laisse la place au deuxième orteil. "Pour limiter les maux au niveau des pieds et notamment au niveau des orteils, il est parfois utile d'adapter des orthèses plantaires (semelles orthopédiques) pour le soulager. Dans ce cas, le pédicure-podologue établira un bilan podologique statique et dynamique du pied, en plus du conseil de chaussant", précise notre experte. Enfin, puisque votre second orteil est le plus long, mesurez votre pointure sur la longueur du 2ème orteil et non celle du gros orteil en évitant les chaussures à talon qui favorise les griffes d'orteils, en projetant le poids du corps sur l'avant pied.

Merci à Brigitte Tarkowski pédicure-podologue DE.