Douleur au talon : causes, qui consulter, que faire ?

"Douleur au talon : causes, qui consulter, que faire ?"

Après un choc, au repos, au réveil ou à l'appui, vous avez mal au talon ? Dessous ou derrière ? Les douleurs au talon ou "talalgies plantaires" sont le plus souvent symptomatiques de micro-traumatismes, et plus rarement, de maladies inflammatoires chroniques. Le point avec le Dr Xavier Loniewski, chirurgien orthopédique.

Une douleur peut survenir au niveau du talon, de la voute plantaire et irradier jusqu'à la cheville voire jusqu'au mollet, mais dans une moindre mesure. Si elle persiste, il ne faut pas hésiter à consulter un podologue pour faire un bilan. Quelles causes ? Quand consulter ? Quand penser à une maladie ? Une inflammation ?

Quelles sont les causes des douleurs au talon ?

Les douleurs au talon ou "talalgies" sont des douleurs liées à l'inflammation du fascia plantaire, la membrane fibreuse épaisse qui relie le calcanéum (os du talon) aux phalanges du pied. "La plupart du temps, ce type de douleur se manifeste sous le talon ; il s'agit souvent d'une inflammation de l'insertion de l'aponévrose plantaire", explique le Dr Xavier Loniewski, chirurgien orthopédique. La douleur peut aussi être localisée derrière le talon. "Dans cette forme-là, on observe une inflammation du tendon d'Achille à l'origine de la talalgie. Cette inflammation peut avoir diverses causes", précise-t-il.  Un surpoids (y compris chez la femme enceinte) et une obésité, des pieds plats ou creux peuvent aussi générer des talalgies.

La course à pied peut-elle causer des douleurs au talon ?

La talalgie peut avoir pour origine des micro-traumatismes liés à la pratique inadaptée d'une activité physique, comme la course à pied et les sauts. Le talon posé au sol reçoit des chocs qui peuvent générer une inflammation de l'insertion de l'aponévrose plantaire. "On observe cela chez des personnes qui se mettent de manière trop intense et brutale à une activité physique. Il est nécessaire d'y aller progressivement !", souligne le Dr Loniewski. 

La maladie de Sever

La maladie de Sever est une ostéochondrite du pied, qui se manifeste, en général, chez l'adolescent. Elle correspond à une anomalie de la croissance de l'os et du cartilage. 

Une spondylarthrite ankylosante

Les douleurs au talon sont l'un des symptômes de la spondylarthrite ankylosante, une maladie inflammatoire de la colonne vertébrale. "Il s'agit d'une maladie rhumatismale auto-immune qui aboutit à une inflammation articulaire", précise Xavier Loniewski. La pathologie est explorée en cas de symptômes douloureux spécifiques aux talons, dans la mesure où ces douleurs peuvent marquer le début de la maladie.

Une aponévrosite plantaire

L'aponévrose est un tissu fibreux du pied situé sous la peau, au milieu de la voûte plantaire et fixé au talon et aux premières phalanges. C'est l'aponévrose plantaire qui tend l'arche du pied. Elle transmet la force nécessaire à la propulsion du pied de l'arrière vers l'avant. L'aponévrose plantaire est également actrice de la stabilité de l'arche plantaire lors de la marche. "On parle d'aponévrosite plantaire quand l'inflammation ne porte pas seulement sur l'insertion mais sur l'ensemble de la couche fibreuse".

Une épine calcanéenne

"L'épine n'est pas une cause, mais une conséquence de la talalgie : c'est l'évolution ultime d'une tendinite. L'inflammation de l'aponévrose plantaire va peu à peu créer une tendinite calcifiante", explique le chirurgien orthopédiste Xavier Loniewski. A la radio, cette calcification prend un aspect similaire à celui d'une épine. " Cette évolution est très fréquente ".

Quelles chaussures éviter quand on a mal au talon ?

Le port de chaussures inadaptées peut être à l'origine de douleurs au talon. "Des chaussures trop plates ou des semelles trop fines, par exemple, sont à proscrire. En revanche, contrairement à ce que l'on pourrait penser, le fait de porter des chaussures à talons n'augmente pas le risque de talalgie - si tant est que ces talons ne sont pas trop hauts". De mauvaises chaussures peuvent aussi être à l'origine de la maladie de Haglund, caractérisée par une malformation osseuse. "On observe une bosse derrière le talon liée au conflit entre la chaussure et le calcanéum".

Pourquoi a-t-on mal au talon le matin ?

"Le réveil est une période propice à la douleur : " le 'dérouillage matinal' peut être douloureux, comme dans toutes les maladies inflammatoires" explique le spécialiste.

Comment soulager une douleur au talon ?

Pour soulager une talalgie, il existe un remède simple et incontournable : "se passer un glaçon sur le talon, cela fera dégonfler la zone". Parmi les traitements médicamenteux, on trouve les crèmes et patchs anti-inflammatoires, ainsi que les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). "Si cela ne fonctionne pas, on peut prescrire des talonnettes à base de silicone, qui amortissent le choc du talon sur le sol, voire des semelles orthopédiques sur mesure", explique Xavier Loniewski. Les ondes de choc sont de plus en plus utilisées pour soulager ces maux. Une machine envoie des chocs sur le talon, à la manière d'un petit marteau. "Cela ébranle le talon et entraîne une vascularisation qui régénère l'insertion du tendon. Cela permet aussi de faire disparaître la calcification. Huit fois sur dix, j'arrive à guérir mes patients ainsi. Du coup, on évite la chirurgie". Des infiltrations de cortisone au niveau de l'insertion du talon font aussi partie de l'arsenal thérapeutique. Enfin, la rééducation peut être d'un recours précieux. Le kinésithérapeute étire l'aponévrose plantaire, pratique des massages transverses profonds, et prescrit des exercices d'assouplissement (stretching). Les activités physiques doivent être momentanément stoppées lors de la phase inflammatoire.

Merci au Dr Xavier Loniewski, chirurgien orthopédique à Paris.