Comment digérer après un repas copieux ?

Apéritif, entrée, plat, fromage, dessert... Les repas de Noël et du Nouvel An sont une grosse épreuve pour le système digestif. Que manger le lendemain ? Que manger le soir ? Liste des bons conseils pour s'alléger.

Comment digérer après un repas copieux ?
©  nicolkulish - 123RF

Foie gras, bûche, chocolat... Un repas copieux est plus lourd à digérer puisqu'il nécessite une activité digestive importante. L'organisme doit ainsi fournir un travail plus intense pour gérer la grande quantité de protéines, glucides et lipides qui arrivent dans le sang. Or, la digestion a ses limites et plus on mange souvent, de façon calorique, sans mastiquer ou en mélangeant plein d'aliments lors d'un même repas, plus on dépasse ces limites ! En plus des symptômes typiques comme les lourdeurs, ballonnements... un repas trop copieux perturbe le sommeil car il prolonge la digestion et augmente la thermogénèse. L'augmentation de la température du corps nuit au sommeil. Liste des bons conseils à suivre après un repas copieux.

Évitez les aliments trop gras le soir

Charcuteries, plats en sauce, pâtisseries… Les aliments trop gras et/ou trop sucrés ont tendance à peser sur l'estomac et à ralentir la digestion. Mieux vaut donc éviter de les consommer, notamment le soir après un repas copieux. Auquel cas, la digestion pourra être encore plus difficile et perturber le sommeil. 

Hydratez-vous !

Il est préférable de limiter la consommation d'alcool qui augmente l'acidité de l'estomac et ralentit la digestion (surtout le vin blanc). Durant les fêtes, vous pouvez en boire modérément, mais pensez à alterner avec de l'eau. Il est conseillé de boire entre 1,5 et 2 litres d'eau tout au long de la journée. Vous pouvez également consommer des tisanes ou des infusions à base de fenouil, de sauge, de gingembre, etc., qui favorisent la digestion. Pour clore le repas, une infusion de feuilles de menthe ou de mélisse est particulièrement recommandée ! Autre bonne idée : prendre le matin à jeun, le jus d'un demi-citron dilué dans un peu d'eau.

Mastiquez et mangez doucement

Si le type d'aliments consommés joue un grand rôle dans la digestion, c'est aussi le cas de la mastication. "Lorsque les aliments sont broyés et réduits en petits morceaux, voire en bouillie, dans la bouche, le travail des autres organes digestifs est facilité. Ces derniers se fatiguent moins et la digestion est plus légère car l'organisme utilise beaucoup moins d'énergie pour digérer" explique le Dr Raphael Perez, dans son livre "Alimentation pour une santé optimale". Par ailleurs, la salive produite pendant la mastication contient une enzyme, la ptyaline permettant de digérer l'amidon (que l'on trouve dans les féculents). Enfin, la mastication permet au cerveau de se rendre compte de ce que l'on mange et de réguler ainsi les prises alimentaires en fonction de nos besoins. Elle permet de ressentir plus rapidement la satiété.

Prenez des probiotiques

Les probiotiques peuvent donner un sérieux coup de pouce pour remettre les intestins d'aplomb. Ces organismes vivants (bactéries ou levures) rééquilibrent en effet la flore intestinale et réduisent ainsi les risques de troubles digestifs (constipation, ballonnements, diarrhée…). N'hésitez pas à faire une cure avant les fêtes. Avant de vous lancer, demandez conseil à votre pharmacien.

Pas de sieste !

S'allonger après un repas copieux est fortement déconseillé ! "La position couchée nuit au transit, explique Geneviève de Lacour dans son livre "L'intestin c'est la vie !" . Votre système digestif est aidé par la gravité. Inévitablement, à l'horizontale, il fonctionnera moins bien. Aussi  une sieste éloignée de l'heure des repas réduit le stress et peut faciliter la digestion." S'allonger peut par ailleurs favoriser les reflux du contenu de l'estomac vers l'œsophage. "Si vous ressentez vraiment le besoin de vous allonger après manger, faites attention à toujours surélever le haut de votre corps en vous appuyant sur des coussins par exemple."

Allez marcher 30 minutes

Pratiquer une activité sportive est un bon moyen pour activer la digestion et faire baisser la glycémie. Sachez qu'il est préférable d'attendre au moins deux heures après le repas avant de faire du sport. Mais rassurez-vous, vous n'êtes pas non plus obligé de courir un marathon. En effet, si l'envie de faire un footing n'est pas au rendez-vous, vous pouvez alors marcher pendant 30 minutes ou une heure. Marcher aide à détendre les muscles intestinaux et optimise leur fonctionnement. Si ces astuces sont particulièrement valables avant les fêtes de fin d'année, elles peuvent être aussi parfaitement adoptées le reste de l'année !

Que manger le lendemain ?

Après un repas copieux, il y a plusieurs aliments à éviter ; 

  • les épices
  • les aliments gras
  • l'alcool (notamment le vin blanc)
  • la charcuterie
  • les fromages (surtout fermentés)
  • le café
  • le sucre

A la place : le matin au petit-déjeuner, prenez un thé léger ou une infusion (menthe, maté...), dans la journée privilégiez les fruits et légumes et la viande blanche, en réduisant la consommation de graisse et en limitant les portions. Si vous avez la nausée, des vomissements...bref une vraie indigestion, il faut mettre l'appareil digestif au repos. Au menu : des bouillons, des fruits cuits (compote de pommes maison par exemple), des légumes cuits, du riz blanc nature. C'est certes contraignant mais c'est la seule solution pour aller mieux.

Troubles digestifs