Analgésique : c'est quoi, exemple de médicament, puissant...

Tramadol, opioïdes, aspirine, codéine... Les analgésiques sont des médicaments utilisés pour supprimer la douleur. Il en existe de niveau 1, 2 ou 3. Définition, indications, posologie, précautions, contre-indications... On fait le point avec Camille Lefranc, pharmacienne.

Analgésique : c'est quoi, exemple de médicament, puissant...
© okskaz - 123RF

Définition : c'est quoi un analgésique ? 

Les analgésiques sont des médicaments utilisés pour éliminer la douleur. Ils sont utilisés généralement pour traiter les douleurs aiguës et chroniques. Ils peuvent être administrés par voie orale, veineuse, sous-cutanée, transdermique, ou intramusculaire.

Analgésique ou antalgique ?

"Les antalgiques sont des médicaments utilisés pour atténuer la douleur, alors que les analgésiques visent à l'éliminer, rappelle Camille Lefranc, pharmacienne. L'utilisation d'un antalgique ou bien d'un analgésique est dictée par le type et l'intensité de la douleur à traiter, poursuit la pharmacienne. Ainsi les médicaments antalgiques pourront soulager une douleur modérée et ponctuelle alors que les analgésiques seront utilisés pour traiter les douleurs aigues et chroniques. Ils sont divisés en trois classes en fonction de leur puissance d'action. "Le niveau 1, comme le paracétamol ou l'aspirine, est destiné aux douleurs légères. Le niveau 2, comme la codéine ou le tramadol, est destiné aux douleurs modérées ou sévères, ou aux douleurs insuffisamment soulagées par les antalgiques de niveau 1. Le niveau 3, les dérivés de la morphine, est réservé aux douleurs intenses rebelles aux autres antalgiques. Nous pouvons en déduire que le terme antalgique serait à réserver au paracétamol et à l'aspirine, alors que le terme analgésique évoque plutôt les morphiniques."

Quelles sont les indications ? 

Les analgésiques sont utilisés pour traiter les douleurs aigues et chroniques. Ils peuvent être administrés par voie orale, veineuse, sous-cutanée, transdermique, ou intramusculaire. 

Exemple de médicament analgésique 

Les analgésique de niveau 1 : on retrouve le paracétamol, l'aspirine et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme l'ibuprofène. "Les AINS luttent contre les signes d'inflammation responsables des douleurs. La plupart des antalgiques de palier 1 sont disponibles en pharmacie, sans ordonnance, sous la surveillance avisée du pharmacien", insiste notre interlocutrice. 
→ Les analgésiques de niveau 2 : on retrouve les principes actifs suivants ; seuls ou associés avec du paracétamol ou de l'aspirine : tramadol , codéine qui interviennent au niveau du cerveau système nerveux central, sur des récepteurs spécifiques à l'origine de l'abolition de la douleur. "Ce sont des opioïdes dits faibles. Il s'agit de molécules proches de la morphine (et donc de l'opium). Ils sont souvent combinés avec des antalgiques non morphiniques de palier 1 pour potentialiser leur efficacité". Ils ne sont disponibles que sur ordonnance.  
Les analgésiques de niveau 3 : ce palier réunit les opiacés et opioïdes forts comme la morphine et ses dérivés. "Ils appartiennent au registre des médicaments stupéfiants, disponibles uniquement sur ordonnances sécurisées".

Analgésiques opioïdes 

Les opiacés et opioïdes forts comme la morphine et ses dérivés sont des analgésiques de palier 3. "Ils appartiennent au registre des médicaments stupéfiants, disponibles uniquement sur ordonnances sécurisées".

Quels sont les analgésiques disponibles sans ordonnance ?

Pamri les analgésiques disponibles en vente libre (sans ordonnance), on peut citer le paracétamol, l'ibuprofène ou l'aspirine.

Quels sont les analgésiques les plus puissants ?

Le Durogésic® ou le Fentanyl® font partie des analgésiques les plus puissants.

Quels sont les analgésiques naturels ? 

"Le froid est le meilleur anti-douleur, il faut toujours avoir une poche de gel au congélateur afin de soulager immédiatement la douleur en l'anesthésiant, conseille Camille Lefranc. Certaines huiles essentielles peuvent également agir sur des douleurs légères à modérées : le basilic, bigaradier, camomille, gaulthérie, arnica, menthe poivrée….

Quelles sont les précautions à prendre ?

Les antalgiques comme le paracétamol, en cas de surdosage, provoquent une forte toxicité hépatique. "Il est à noter que certains médicaments ont des vertus anti-douleurs et sont détournés de leur usage premier, ajoute la pharmacienne. On retrouve notamment les antiépileptiques, antidépresseurs ou neuroleptiques". Les analgésiques peuvent entrainer nausées, constipation, détresse respiratoire. "Dans le cadre de leur utilisation il faudra être particulièrement vigilant aux syndromes de dépendance que peuvent engendrer les dérivés morphiniques". 

Grossesse 

"En cas de grossesse ou d'allaitement, l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien est fortement recommandé", alerte notre spécialiste. Pour des médicaments de palier 1 (antalgiques non opiacés), on préférera le paracétamol, quel que soit le terme de la grossesse. "Avant le 5ème mois, l'aspirine et les AINS peuvent être utilisés ponctuellement". On évitera si possible leur prise chronique pendant cette période. "Au-delà du 5ème mois, l'aspirine ≥ 500 mg/j et les AINS sont formellement contre-indiqués jusqu'à l'accouchement, y compris en prise unique". L'utilisation de la codéine ou du tramadol (antalgiques opioïdes faibles de palier 2) est possible quel que soit le terme de la grossesse. "Pour les antalgiques opioïdes mixtes ou forts (Palier 3), on préférera la morphine, quel que soit le terme de la grossesse". NB : en cas d'allaitement, une durée minimum de 2h doit être respectée entre la prise d'un médicament et l'allaitement.

Quelles sont les contre-indication ?

Une allergie au principe actif est la principale contre-indication à l'utilisation d'un de ces médicaments. "Dans tous les cas le choix du traitement mis en place par l'équipe de soin prend en compte la balance bénéfice/risque pour le patient", conclut Camille Lefranc. 

Merci à Camille Lefranc, pharmacien (Paris) chez Pharmacie Lafayette.

Types de médicaments