Dégénérescence du cerveau : causes, éviter, durée de vie

La dégénérescence du cerveau correspond à la détérioration totale ou partielle de certains tissus et cellules constituant le cerveau. De nombreuses maladies peuvent entraîner une dégénérescence du cerveau. Le point avec le Dr Erwan Bézard, neurologue spécialiste des maladies neurodégénératives.

Dégénérescence du cerveau : causes, éviter, durée de vie
© serezniy-123RF

Quelle est la durée de vie du cerveau ? 

"La durée de vie du cerveau est celle de la durée de vie d'un individu, en sachant que la limite physiologique de vie humaine est de 110-120 ans" indique le Dr Erwan Bézard, Directeur de recherche INSERM à l'Institut des maladies neurodégénératives de Bordeaux, et membre du Conseil Scientifique de la Fédération pour la Recherche sur le Cerveau. "Le cerveau peut présenter des dysfonctions comme tous les autres organes" précise le chercheur.

Quelles sont les causes de dégénérescence du cerveau ?

Les causes de dégénérescence du cerveau sont très nombreuses. "Notre patrimoine génétique en est une première cause, soit par la présence de mutations sur un ou des gènes qui sont à l'origine de maladies soit en raison d'un polymorphisme génétique (très légers variants de gènes) qui constitue un facteur de susceptibilité de présenter un dysfonctionnement du cerveau" informe le Dr Erwan Bézard. "Ce facteur de susceptibilité est modulé par l'environnement (nourriture, pollution atmosphérique, tabagisme, exposition aux pesticides…) tout au long de la vie précise-t-il. Ensuite, la dégénérescence du cerveau peut être due à toutes les maladies neuro-dégénératives : les démences qui incluent la maladie d'Alzheimer, les démences d'origine vasculaire étant les plus importantes, ou encore les troubles du mouvement tels que la maladie de Parkinson, la maladie de Huntington, la Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA)…

Quels sont les symptômes de la dégénérescence du cerveau liée à l'âge (physiologique) ? 

Le vieillissement du cerveau se voit lors de la réalisation de scanners et d'IRM. "On constate une diminution progressive du volume cérébral" indique le Dr Bézard. Le vieillissement physiologique (normal) du cerveau se manifeste sur le plan physique par un ralentissement et sur le plan cognitif par une moindre performance intellectuelle, notamment par une moindre grande flexibilité cognitive (changer de tâches est compliquée). Cependant, on peut avoir 100 ans, un cerveau en bon état et rester alerte.

Est-ce que l'alcool accélère la dégénérescence du cerveau ? 

"L'alcool en tant que tel est nocif pour le cerveau, et pas que pour les neurones mais aussi pour les cellules gliales qui sont très importantes pour le fonctionnement du cerveau" informe le Dr Erwan Bézard. Le cerveau est également sensible à toutes les substances d'abus, comme les drogues. En ce qui concerne les très populaires effets bénéfiques du vin rouge consommé de façon modérée (1 ou 2 verres par jour) sur la préservation du déclin cognitif, ils sont à nuancer. "Le vin rouge a un petit effet bénéfique du fait de la présence de polyphénols antioxydants mais si on donnait ces antioxydants seuls, l'effet sur le cerveau serait supérieur car on soustrait alors l'effet de l'alcool proprement dit" explique le chercheur. 

Quelles maladies accélèrent la dégénérescence du cerveau ?

Les maladies neuro-dégénératives (maladie d'Alzheimer, de Parkinson, sclérose Latérale Amyotrophique…) accélèrent le vieillissement du cerveau. La perte des neurones est plus rapide que dans le vieillissement normal, et elle est sélective, c'est-à-dire qu'elle ne concerne que certaines zones du cerveau spécifiques à chaque pathologie.

Quelles sont les causes de dégénérescence du cerveau quand on est jeune ? 

"Une dégénérescence du cerveau chez une personne jeune est souvent d'origine génétique" indique le Dr Erwan Bézard. La dégénérescence du cerveau peut également être liée à un accident vasculaire cérébral (AVC) ou bien encore à une intoxication aigue à des polluants. "Nous savons aujourd'hui que le phénomène de Binge Drinking (NDLR : consommation d'alcool excessive sur un court laps de temps) a des effets dramatiques à long terme sur l'accélération du vieillissement du cerveau" cite comme exemple le chercheur.

Comment éviter la dégénérescence du cerveau ? 

La dégénérescence du cerveau peut être prévenue en ayant une alimentation équilibrée, en évitant ce qui est nocif pour le cerveau (alcool, drogues, tabagisme, exposition aux polluants…). "Il est aussi capital d'avoir une activité intellectuelle soutenue de même qu'une vie sociale la plus riche possible" recommande le Dr Erwan Bézard.

La dégénérescence du cerveau ne se soigne pas.

Comment soigner la dégénérescence du cerveau ?

Pour l'instant, la dégénérescence du cerveau ne se soigne pas. Il y a énormément de recherches sur cette problématique. "La connaissance des mécanismes progresse de façon très importante et nous avons l'espoir d'avoir des médicaments un jour mais ce sont des recherches longues et compliquées car nous touchons à des cascades moléculaires ubiquitaires (présentes dans toutes les cellules)" annonce le Dr Erwan Bézard qui précise que les premiers traitements concerneront probablement les maladies les plus rares et les plus graves pour lesquelles il n'y a pas d'alternative thérapeutique. Ce spécialiste ajoute que la prévention de la dégénérescence du cerveau par des politiques de Santé Publique visant à améliorer la santé globale est essentielle. 

Merci au Dr Erwan Bézard, Directeur de recherche INSERM à l'Institut des maladies neurodégénératives de Bordeaux, et membre du Conseil Scientifique de la Fédération pour la Recherche sur le Cerveau.

Accidents et anomalies du cerveau