Dilatation des voies biliaires : symptômes, traitement

La dilatation des voies biliaires révèle un dysfonctionnement de l'écoulement de la bile au niveau du foie et perturbe la digestion. Calculs biliaires, maladies inflammatoires, parfois cancer... Explications avec le Dr Karim Chaouchi, gastro-entérologue et hépatologue interventionnel.

Dilatation des voies biliaires : symptômes, traitement
© pandorapictures

Définition : c'est quoi une dilatation des voies biliaires ?

Les voies biliaires sont des très petits canaux situés à l'intérieur du foie, qui vont s'unir pour former le canal biliaire principal, qui en général à un calibre qui ne dépasse pas 5 à 6 millimètres. C'est au travers de ce dernier que circule la bile dans l'intestin pour la digestion. La dilatation biliaire est un élargissement du diamètre des canaux intrahépatiques ou du canal biliaire principal, entre le foie et le duodénum, lorsqu'il y a un obstacle à l'intérieur du foie.

Quels sont les symptômes d'une dilatation des voies biliaires ?

Les patients ont mal quand il s'agit d'une dilatation aiguë qui survient brutalement. "Le canal se bouche très progressivement du fait d'un rétrécissement inflammatoire comme des cholangites sclérosantes (atteinte inflammatoire et sclérosante des voies biliaires intra- ou extrahépatiques)", ajoute le Dr Karim Chaouchi. Les patients peuvent ne pas avoir mal, mais présente un ictère, une jaunisse "dans le cadre d'un rétrécissement tumoral avec des tumeurs dans les canaux", des démangeaisons "la bile ne coule plus dans les intestins", des urines foncées "puisque la bilirubine reflue dans le foie et dans le sang, et qu'elle est sécrétée dans les urines", et puis des douleurs biliaires "les canaux dilatés mettant sous pression le foie".

Quelles sont les causes d'une dilatation des voies biliaires ?

Les causes d'une dilatation sont soit d'origine mécanique obstructive du fait de la présence de calculs ou lithiases "qui se forment et proviennent de la vésicule biliaire, se dirigent dans le canal hépatique ou la voie biliaire principale, et qui vont obstruer l'écoulement de la bile. Le flux biliaire est alors ralenti et la voie biliaire se dilate", souligne le Dr Chaouchi. La dilatation des voies biliaires peut être due également à des obstacles tumoraux, des cancers : cancers des voies biliaires qui se constitue sur une partie du canal biliaire et qui va l'obstruer. "Il s'agit d'un cholangiocarcinome qui peut être localisé à l'intérieur du foie au niveau des canaux intrahépatiques qui vont se dilater ou sur la voie biliaire principale qui va se dilater en amont de ce rétrécissement tumoral", ajoute-t-il. Les cancers du pancréas avec une tumeur au niveau de la tête accolée à la voie biliaire peuvent aussi être une des causes de cette dilatation, ainsi que les tumeurs de la papille, l'enculum, à la sortie de la voie biliaire dans le duodénum.

Comment pose-t-on le diagnostic d'une dilatation des voies biliaires ?

En général, le diagnostic est clinique et se confirme par une imagerie : les patients présentent une douleur de type biliaire (colique hépatique), qui peut se révéler par un obstacle aigu. On peut également réaliser une prise de sang pour faire un bilan hépatique et observer les enzymes de la cholestase : les gamma GT, les phosphatases alcamines, l'albumine et les transaminases sont, dans ce cas, élevés. L'échographie, le scanner ou l'IRM permettront de confirmer la présence d'un obstacle biliaire de nature bénigne ou maline. 

Quel est le traitement d'une dilatation des voies biliaires ?

Le traitement dépend du diagnostic causal. S'il s'agit d'un calcul formé dans la voie biliaire et situé dans le canal biliaire principal, on réalise une endoscopie biliaire et une extraction par CPRE (cholangiographie rétrograde perendoscopique). S'il s'agit d'un rétrécissement inflammatoire, on réalise par endoscopie une dilatation avec des ballons ou un élargissement du calibrage avec la pose de stents dans les voies biliaires. En cas de tumeur obstructive des voies biliaires, diagnostiquée à un stade précoce, une chirurgie d'exérèse sera envisagée pour espérer une guérison. Au stade tardif, le traitement est palliatif par pose de stents afin de rétablir l'écoulement biliaire.

Merci au Dr Karim Chaouchi, gastro-entérologue et hépatologue interventionnel, clinique Floréal, Bagnolet et Nogent-sur-Marne.

Gastro-entérologie