Vertige paroxystique : cause, durée, manœuvre, bénin ?

Le vertige positionnel paroxystique bénin (VPPB) est le plus fréquent de tous les vertiges. Quelle cause ? La fatigue ? Quelle durée ? Est-ce grave ou bénin ? Quel traitement ou quelle manoeuvre pour le soigner ? Le point avec le Dr Anne-Sophie Hue, ORL à Versailles.

Vertige paroxystique : cause, durée, manœuvre, bénin ?
© Andrey Popov - stock.adobe.com

Définition : c'est quoi un vertige paroxystique ?

Le vertige positionnel paroxystique bénin (VPPB) est le type de vertige le plus fréquent. Il est dit rotatoire puisqu'il est déclenché par les mouvements et les changements de position de la tête. "Pour imager ce phénomène, le sujet a l'impression d'être dans une machine à laver au moindre changement de position de la tête. Cela dure généralement quelques secondes à une minute et peut se révéler très intense. Quand il survient, le VPPB s'accompagne d'un nystagmus, mouvement horizonto-rotatoire de la pupille. Ce détail signe qu'il s'agit d'un dysfonctionnement lié à l'oreille interne et non d'un problème  neurologique", commente le Dr Anne-Sophie Hue. Classiquement, le vertige positionnel paroxystique bénin se produit le matin au réveil, quand on se tourne dans le lit ou quand on ouvre un placard. 

Quelles sont les causes d'un vertige paroxystique ?

Cela va donner une fausse sensation de mouvement au cerveau.

"Le vertige paroxystique positionnel bénin est dû à un détachement de petits cristaux de calcium (otholites) situés dans l'oreille interne. Ces derniers vont aller s'accumuler dans un canal semi-circulaire, ce qui va donner une fausse sensation de mouvement au cerveau. Le patient a l'impression que tout tourne autour de lui alors qu'en réalité, ce n'est pas le cas", explique la spécialiste. 

Comment se manifeste un vertige paroxystique ?

Le vertige positionnel paroxystique bénin se manifeste par une sensation de vertige : le sujet a l'impression que tout tourne autour de lui et que les objets se déplacent. Ce phénomène survient lors d'un changement de position de la tête. Parfois, il s'accompagne de nausées et/ou de vomissements. Le VPPB est souvent associé à un nystagmus, c'est-à-dire un mouvement des yeux involontaire. 

Ils disparaissent en général spontanément

Quelle est la durée d'un vertige paroxystique ?

"Un vertige positionnel paroxystique bénin dure quelques secondes à une minute. Les épisodes de vertige peuvent se reproduire dans les jours voire les semaines qui viennent, puis ils disparaissent en général spontanément", indique l'ORL

Est-ce bénin ou grave ?

Comme son nom l'indique, le VPPB est totalement bénin et ne constitue en rien un signe de gravité. En revanche, il est susceptible d'entraîner des chutes pouvant se révéler dramatiques, surtout chez les personnes âgées. D'où l'importance de consulter son médecin traitant ou un ORL pour le prendre en charge. 

Quel est le traitement pour soigner un vertige paroxystique ?

"Le traitement du VPPB repose essentiellement sur des manœuvres libératoires et des exercices de kinésithérapie vestibulaire visant à faire sortir les petits cristaux du canal semi-circulaire. Les antivertigineux ne sont pas efficaces sur ce type de vertiges", informe notre interlocutrice. En cas de persistance des symptômes, une autre cause sera recherchée. Dans un avis du 22 janvier 2018, la HAS donnait quelques recommandations sur le mode de prise en charge : "un interrogatoire adapté pour identifier l'histoire et l'expression du VPPB, l'exécution du test de Dix-Hallpike et du test positionnel rotatoire couché pour identifier le ou les canaux semi-circulaires incriminés, une évaluation complète de l'équilibre et des handicaps du patient, l'élaboration d'un plan de traitement incluant la ou les manœuvres les plus adaptées pour traiter les canaux semi-circulaires incriminés".

Par quelle manœuvre soigner un vertige paroxystique ?

La manœuvre à effectuer pour traiter facilement et efficacement le vertige paroxystique est la manœuvre d'Epley. Le patient est d'abord assis, le dos droit. Le médecin ou le kinésithérapeute tourne la tête de celui-ci à 45 degrés du côté de l'oreille à traiter puis l'allonge rapidement en décubitus dorsal en gardant la tête tournée à 45 degrés et en maintenant le cou en hyperextension pendant 30 à 60 secondes. Cela provoque généralement un vertige. Lorsque celui-ci a disparu, le professionnel de santé tourne la tête à 90 degrés dans l'autre sens tout en maintenant la nuque en hyperextension pendant 30 à 60 secondes. La tête est alors tournée à 90% et le patient s'allonge sur le côté, la position est maintenue pendant 30 à 60 secondes supplémentaires puis le médecin aide le patient à se rasseoir. 

Merci au Dr Anne-Sophie Hue, ORL à Versailles

ORL