Bursite ou hygroma du coude : durée, traitement, que faire ?

La bursite ou l'hygroma est un gonflement au niveau de l'arrière du coude qui se forme suite à des mouvements de frottement répétés sur ce dernier. Elle est en général indolore mais peut devenir douloureuse s'il y a inflammation. Quels sont les symptômes ? La durée ? Le diagnostic? Les réponses avec le Dr Bernard Boullier De Branche.

Bursite ou hygroma du coude : durée, traitement, que faire ?
© dexteris-123RF

Définition : qu'est-ce qu'une bursite ou hygroma du coude ?

C'est un gonflement au niveau de la partie postérieure du coude : une "boule" séreuse se forme en général suite à des frottements répétés du coude sur une surface dure. "La bursite peut se développer quand le coude frotte à répétition sur une surface plane : comme quand on est face à son ordinateur, que l'avant-bras et le coude sont posés sur le bureau et que les mouvements sont répétés ; elle peut aussi s'observer parfois chez des chauffeurs de camion qui ont l'habitude de poser leur avant-bras et coude gauches sur la vitre de leur cabine", explique le Dr Bernard Boullier De Branche.
Cette poche virtuelle remplit de liquide peut s'inflammer et fabriquer un liquide synovial, ce qui se traduit par la tuméfaction

Quels sont les symptômes d'une bursite du coude ?

Dans la grande majorité des cas, une "boule" se forme au niveau de l'arrière du coude et la région autour n'est pas douloureuse : "Le diagnostic se fait à la consultation : le patient peut généralement plier son coude sans problème et on observe que la bursite ressort et qu'elle diminue en extension. Il s'agit d'un problème mécanique, extra-articulaire qui est souvent impressionnant pour le patient", précise le Dr Boullier De Branche. Si cette zone devient chaude, rouge et douloureuse, ces trois symptômes indiquent alors qu'une inflammation s'est développée au niveau de la bourse séreuse. Et si une infection secondaire est suspectée, une ponction de l'hygroma pourra être envisagée pour analyser le liquide. L'hygroma peut aussi être associé, dans certaines situations rares, à certaines polyarthrites rhumatoïdes, à des poussées de chondrocalcinose ou de goutte

Quelle est la durée d'une bursite du coude ?

La durée d'une bursite du coude est assez variable : le plus souvent 10 à 15 jours mais peut être prolongée s'il y a inflammation et infection.

Comment diagnostique-t-on une bursite du coude ? 

La bursite du coude s'observe à la consultation selon les signes cliniques et les symptômes ressentis par le patient. A priori, il n'y a aucun examen complémentaire à réaliser (radiographie, échographie ou IRM), le diagnostic est purement clinique. "S'il existe une lésion cutanée au niveau de la bursite suite à une chute sur le coude, il faut se méfier d'une infection secondaire, en raison de cette porte d'entrée. La ponction et l'examen cytobactériologique du liquide prélevé permettront d'envisager ou non la présence d'un germe et l'antibiogramme d'adapter le traitement", ajoute le Dr Boullier De Branche.

Quel est le traitement d'une bursite du coude ?

Le traitement préconisé est le repos relatif : le but étant d'éviter les mouvements répétés et les frottements. Il peut être envisagé d'utiliser une protection style "bouée" pas trop épaisse pour permettre de reposer l'avant-bras et d'avoir le coude non sollicité. "Le traitement que je préconise en plus du repos : tamponner et non frotter sur coude plié l'hygroma avec de l'alcool iodé 3 fois de suite, avec un repos de 15 secondes entre chaque application, et de le réaliser pendant 8 à 10 jours. L'alcool iodé pénètre la peau et facilite ainsi la diminution, voire la disparition de l'hygroma", souligne le Dr Boullier De Branche. Ce traitement est indiqué uniquement aux personnes qui ne sont pas allergiques à l'iode. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont préconisés en cas de douleurs (crise de goutte ou chondrocalcinose) pendant quelques jours, mais pas s'il y a infection. "Dans certains cas mais toujours avec prudence s'il y a inflammation de l'hygroma, une infiltration de corticoïdes peut être discutée si on a pu éliminer auparavant une infection", insiste le Dr Boullier De Branche. 

Quand recourir à une opération ? 

Après échec du traitement inflammatoire et/ou locale, la ponction est réalisée face à une inflammation de l'hygroma du coude à visée diagnostique et thérapeutique. L'opération chirurgicale est peu fréquente, sauf dans de rares cas de chronicité gênante : l'ablation de la bursite peut être envisagée. Il faut alors se rapprocher d'un chirurgien.

Quand peut-on reprendre le sport avec une bursite du coude ?

Il n'y a pas de contre-indication à la pratique d'un sport tant que ce dernier ne sollicite pas des appuis répétés sur la surface postérieure du coude comme le vélo, la natation, la course… Quand la pratique nécessite ce type d'appuis comme certains exercices de gainage, il faudra attendre la disparition de l'hygroma du coude pour reprendre l'activité sportive.

Merci au Dr Bernard Boullier De Branche, spécialiste en médecine physique et de réadaptation à Paris.

Rhumatologie