Maladie de Hoffa : symptômes, IRM, infiltration

La maladie de Hoffa est une inflammation du tissu adipeux présent dans le genou. Heureusement, la maladie est généralement bénigne, mais occasionne des douleurs et une gêne au quotidien. Quels sont les symptômes ? Comment la diagnostiquer ? Avec une IRM ? Comment la soigner ?

Maladie de Hoffa : symptômes, IRM, infiltration
© marchsirawit - 123RF

Définition : c'est quoi la maladie de Hoffa ?

Aussi appelée "lipome arborescent de la synoviale du genou", la maladie de Hoffa (du nom du chirurgien allemand qui l'a découverte en 1904) touche principalement la boule graisseuse située derrière le ligament qui relie la roture au tibia : celle-ci a pour rôle d'amortir les compressions au niveau de l'articulation. Mais parfois, cette partie de l'articulation se retrouve enflammée. On parle alors d'inflammation du "paquet adipeux" de Hoffa. C'est une maladie très rare et par ailleurs bénigne, mais potentiellement handicapante.

Quels sont les symptômes de la maladie de Hoffa ?

Différents symptômes peuvent apparaître, mais ils ne se manifestent pas tous :

  • Des douleurs dans la partie antérieure du genou augmentées par les mouvements 
  • Une augmentation du volume du genou 
  • Une gêne occasionnelle lors de la réalisation des mouvements, voire une sensation de blocage lors de la montée ou descente des escaliers 
  • Une impression de "crépitement" à l'endroit douloureux 
  • Une impression d'instabilité du genou.

"Le meilleur signe reste la douleur antérieure, péri-rotulienne, à la mise en flexion en charge du genou (descente des escaliers typiquement)", assure le Dr Louis Ratte, chirurgien orthopédiste à la Clinique Domont (95).

Quelle est la cause de la maladie de Hoffa ?

Cette maladie fait suite à des microtraumatismes répétés au niveau du genou. Elle touche plus souvent les sportifs pratiquants des sports nécessitant des sauts, comme le basket et le volley. "Certaines morphologies sont aussi à risque, comme les genu valgum ainsi que les patients atteints de dysplasie fémoro-patellaire", ajoute le Dr. Ratte.

Comment pose-t-on le diagnostic de la maladie de Hoffa ?

Le diagnostic de la maladie de Hoffa est difficile à poser car les symptômes ressentis peuvent se manifester dans de nombreuses autres pathologies. Une imagerie est donc nécessaire : une IRM permet de voir un œdème au niveau de la graisse de Hoffa.

Comment soigner la maladie de Hoffa ?

Le traitement contre la maladie de Hoffa couple la prise d'antalgiques et d'anti-inflammatoires. En parallèle, des séances de kinésithérapie sont prescrites afin de réduire les contraintes articulaires grâce à des exercices de renforcement musculaire et le recours à des techniques comme la cryothérapie, les ultrasons et les massages pour diminuer les douleurs. Si la douleur reste forte, des infiltrations de corticoïdes seront réalisées dans le genou pour limiter les symptômes.

Quand envisager une opération ?

"La chirurgie reste exceptionnelle, plus qu'exceptionnelle même, réservée aux rarissimes cas d'ossification et en dernier recours, lorsque tous les traitements ont échoué", explique notre expert.  Elle consiste à retirer la partie durcie dans l'articulation afin de soulager les douleurs.

Peut-on faire du sport avec la maladie de Hoffa ?

"Oui le sport est conseillé, car il est la principale solution au problème, assure le Dr. Ratte. Les souffrances du Hoffa sont fréquemment causées par un excès de contrainte à ce niveau : soit parce que l'on pratique trop de sports intensifs, à impact, soit parce la musculature du sujet ne permet pas un contrôle adéquat des contraintes rotuliennes dans les efforts qui lui sont appliqués. Selon le sujet, il faut donc parfois diminuer l'intensité sportive ou améliorer la capacité musculaire pour qu'elle permette l'intensité sportive souhaitée. Il est quand même nécessaire de commencer par des efforts doux, progressifs, très réguliers, de manière à ne pas augmenter l'inflammation du genou".

Merci au Dr Louis Ratte, chirurgien orthopédiste à la Clinique Domont (95).

Autour du même sujet

Rhumatologie