Bégaiement : définition, causes, techniques pour l'arrêter

Plus de 650 000 personnes souffrent de bégaiement en France (1% de la population). Ce trouble de la parole, qui apparaît dans la petite enfance, peut être très invalidant socialement, s'il ne fait pas l'objet d'une prise en charge précoce. Alors, qu'est-ce qui caractérise le bégaiement et comment le traiter efficacement ? Le point avec Amy Jouberton, orthophoniste.

Bégaiement : définition, causes, techniques pour l'arrêter
© africa-studio.com (Olga Yastremska and Leonid Yastremskiy)

Définition 

Le bégaiement est un trouble de la communication (selon le DSM5) atteignant la fluence, qui se caractérise par la répétition de syllabes, l'hésitation ou l'interruption de la parole. Le bégaiement est une pathologie très courante chez l'enfant puisque près 5% seraient concernés. Habituellement, le bégaiement apparaît dès les premières années de parole et disparaît avant l'âge adulte. "L'apparition du bégaiement peut être brusque (en lien avec un élément déclencheur psychologique, mais pas forcément) ou peut apparaître plus insidieusement", commente Amy Jouberton, orthophoniste. De manière générale, les hommes sont nettement plus touchés que les femmes (4 hommes pour 1 femme). Il existe différents types de bégaiements : 

  • Le bégaiement développemental transitoire (75% des cas) : qui se déclare généralement entre 2 et 4 ans et qui disparaît spontanément. 
  • Le bégaiement développemental persistant, qui se déclare entre 2 et 4 ans (ou rarement plus tard) et qui va persister à l'adolescence et à l'âge adulte.

Classiquement, le bégaiement est fluctuant et accentué par certains éléments comme la fatigue ou le stress (plus précisément les émotions fortes, positives comme négatives). "A l'heure actuelle il n'est pas possible de distinguer un bégaiement transitoire d'un bégaiement qui serait persistant. Une prise en soin orthophonique précoce est nécessaire pour optimiser le pronostic de régression du bégaiement", ajoute l'orthophoniste.

Causes 

Les causes et les facteurs de risque du bégaiement ne sont pas encore clairement établis, même s'il semblerait qu'un enfant de parent bègue présente plus de risques de souffrir de ce trouble. Ce trouble est courant puisqu'il affecte environ 1 % de la population, principalement les jeunes garçons. Le bégaiement commence dès les premières années d'apprentissage du langage, puis tend à s'atténuer ou à disparaître avant l'âge adulte. Certains facteurs, comme la fatigue ou le stress augmentent le bégaiement, qui survient généralement de manière intermittente. Il peut au contraire diminuer dans certaines circonstances : si la personne est seule, ou lorsqu'elle chante. "La recherche sur le bégaiement évolue, et les pistes d'une cause génétique se précisent. Plusieurs gènes seraient mis en cause dans l'apparition du bégaiement. De ce fait, une personne ayant dans son entourage familial une personne qui bégaie présente plus de risques de déclarer un bégaiement. Par ailleurs, les scientifiques ont mis en évidence une modification des zones neurologiques en lien avec le langage chez certaines personnes qui bégaient. A l'heure actuelle, les chercheurs s'accordent sur le fait que de nombreux facteurs sont à prendre en compte dans les causes du bégaiement", tient à préciser Amy Jouberton. 

Qu'est-ce que le bégaiement neurologique ?

"Le bégaiement neurologique est différent du bégaiement développemental. Il peut survenir après une lésion cérébrale comme un AVC ou un traumatisme crânien)", explique l'orthophoniste. 

Symptômes

Le bégaiement se manifeste par les symptômes suivants : 

  • Un flux de parole anormal ; 
  • La répétition saccadée de certaines syllabes ; 
  • L'hésitation avant ou entre certains mots ; 
  • Le blocage de la parole au milieu d'une phrase, comme si le mot suivant ne voulait pas sortir.

Le bégaiement est souvent fluctuant et s'accentue en cas d'excitation ou de stress. Il est moins important ou parfois inexistant quand le patient est confiant, qu'il crie ou qu'il chante. "Il est primordial de distinguer les disfluences normales (petits accidents de parole lors de l'apprentissage de la parole et même à l'âge adulte) des bégayages (tension ou une lutte pour faire sortir les mots)", précise l'orthophoniste. 

Diagnostic

"Lorsque l'on constate l'apparition d'un bégaiement chez son enfant, il est important d'en parler à son médecin traitant qui adressera la famille vers un orthophoniste. C'est celui-ci qui jugera du diagnostic et de la nécessité ou non d'un traitement", conseille la spécialiste. 

Quelles techniques pour traiter le bégaiement ?

"Il existe de nombreuses approches pour traiter le bégaiement. Certaines concernent les enfants de moins de 7 ans (le programme Lidcombe entre autres, dont l'efficacité a été démontrée dans plusieurs études) et d'autres concernent les enfants plus grands et les adultes. Ces différentes techniques incluent souvent un partenariat fort avec l'entourage", indique Amy Jouberton.

A quoi sert l'orthophonie ? 

Pour traiter le bégaiement, le patient est pris en charge par un orthophoniste. Ce spécialiste va réaliser un bilan et donner de précieux conseils aux parents pour atténuer le bégaiement de leur enfant. Ensemble, l'orthophoniste, le patient et sa famille entameront un traitement adapté. A un âge plus avancé, la prise en charge par un orthophoniste peut s'accompagner d'une prise en charge psychologique si le patient en ressent le besoin.

Quels exercices faire ?

"Comme le bégaiement dépend de nombreux facteurs, il n'existe pas de réponse type. L'orthophoniste, en fonction du bégaiement de son patient mais aussi de l'entourage, déterminera en partenariat avec la famille le type de traitement le plus adapté", nuance l'orthophoniste. 

Prévention 

Certains comportements sont à éviter pour que le bégaiement disparaisse. "Il est par exemple contre-productif de dire à un enfant qui bégaie "respire, calme-toi", de stigmatiser sa parole "fais un effort, applique toi pour parler" ou de lui demander de répéter. Pour l'aider à fluidifier sa parole, on peut se mettre à sa hauteur, le regarder dans les yeux et lui signifier qu'on est disponible pour l'écouter. On peut également ralentir notre débit ou lui prêter le mot sur lequel il butte pour l'aider", argue Amy Jouberton. De nombreux conseils sont également disponibles sur le site de prévention allo-ortho.com.

Associations

Créée en 1982, l'association Parole Bégaiement développe et soutient des projets pour venir en aide aux personnes qui bégaient et permettre d'accélérer la recherche sur le bégaiement.

Merci à Amy Jouberton, orthophoniste.

ORL