Covid-19 et diabète : type 1, 2, risques, symptômes, reprise du travail

En pleine épidémie de Covid-19, les diabétiques doivent redoubler de vigilance. Ceux dont le diabète est non équilibré sont considérés comme des "personnes vulnérables" à risque de formes graves du coronavirus. Symptômes d'alerte, profil-type des diabétiques en réanimation, reprise du travail... Conseils du Dr Olivier Dupuy, diabétologue.

Covid-19 et diabète : type 1, 2, risques, symptômes, reprise du travail
© dolgachov / 123RF

Selon le Centre Européen d'Etude du Diabète (CEED), un Français sur 10 souffre de diabète. En pleine épidémie de Covid-19 en France, les personnes diabétiques doivent redoubler de vigilance. Celles dont le diabète est non équilibré sont considérées par le Haut conseil de la santé publique comme des "personnes vulnérables" à risque de formes graves de Covid-19. Y-a-t-il des symptômes d'alerte à repérer ? Quel est le profil-type des diabétiques hospitalisés en réanimation pour Covid-19 ? Plutôt des diabétiques de type 1 ou 2 ? Explications et conseils du Dr Olivier Dupuy, Chef de service d'endocrinologie diabétologie nutrition à l'hôpital St-Joseph à Paris.

Les diabétiques sont-ils plus à risque de Covid-19 ?

"Les personnes diabétiques font plus de formes graves de la Covid-19 car ils sont davantage sujets aux infections, que ce soit de la Covid-19 ou non" répond le Dr Olivier Dupuy. "Les diabétiques ont un système immunitaire moins performant, avec des atteintes de l'immunité humorale (ndlr : fabrication d'anticorps) et cellulaire (ndrl : fabrication de cellules de type lymphocyte T pour lutter contre les infections)", poursuit-il. "De plus, quand le patient a un diabète mal équilibré, cela à un effet amplificateur et peut engendrer un sur-risque d'infection." Cependant, cela ne signifie pas qu'ils sont plus susceptibles de contracter le virus. "Pour le moment, nous n'avons pas de données permettant de dire que les diabétiques ont plus de risque d'avoir la Covid-19 que les non-diabétiques", constate le diabétologue.

→ Dans son point du 5 novembre, Santé Publique France rapporte que 88% des personnes en réanimation présentent une des trois principales comorbidités dont le diabète pour 33% des cas.

→ D'après l'étude française CORONADO menée sur plus de 1 300 personnes diabétiques hospitalisées pour Covid-19 entre le 10 et le 31 mars dernier : le risque pour un patient diabétique d'être intubé dans les 7 jours suivants l'admission à l'hôpital pour COVID-19 est de 20,3 %, le risque de décès est de 10,6 %. L'étude est toujours en cours. "On continue à exploiter les données et aujourd'hui, l'idée est de comparer tous les Covid diabétiques hospitalisés qui ont fait des formes graves aux Covid non diabétiques" informe le Dr Olivier Dupuy. Le but ? "Savoir de manière scientifique si oui ou non le fait d'être diabétique a augmenté la mortalité chez ces patients hospitalisés. On suppute beaucoup de choses, on observe, on rapporte, mais cet élément de comparaison va être quelque chose d'extrêmement pertinent pour apporter des données scientifiques plus justes", explique le diabétologue. 

Quel est le profil-type du diabétique à risque de forme grave du Covid-19 ?

Tous les diabétiques n'ont pas le même risque de développer une forme grave de la Covid-19 : "Il y a plus de risque de faire une forme grave lorsqu'on a une conjoncture de facteurs qui se répètent de façon stéréotypée" explique le Dr Dupuy.

Dans les formes les plus graves : 

  • Le patient a plus de 50 ans : "Le diabète est une maladie du sujet âgé puisque l'âge moyen des diabétiques en France est de 66 ans". Par ailleurs, la Covid 19 est "plus grave lorsqu'elle est contractée par des personnes âgées". 
  • C'est un homme.
  • Il souffre d'un diabète de type 2, qui "concerne davantage les personnes âgées", rappelle le docteur. 
  • "Dans certains cas, les patients présentent plusieurs des comorbidités (ndlr : diabète associé à une obésité ou à une tension artérielle)" constate le diabétologue.
  • "Les diabétiques d'origine africaine semblent être davantage exposés mais on ne sait pas pourquoi". 
  • Le diabète est non équilibré.

Le Dr Olivier Dupuy rappelle qu'il s'agit ici de "données de constatations" sans explications supplémentaires pour le moment. Mais "il y a certainement un facteur génétique derrière" soulève-t-il.

"Si vous avez un diabète difficile à équilibrer et si vous avez un syndrome inflammatoire majeur, la glycémie va exploser."

Quels sont les symptômes de l'infection Covid-19 chez les diabétiques ?

"Les symptômes de la Covid-19 chez les diabétiques sont les mêmes que chez les non diabétiques", informe le Dr Olivier Dupuy. La personne présente ainsi des signes "classiques" d'une infection à la Covid-19 : 

  • Difficultés respiratoires (toux, essoufflements…).
  • Maux de gorge.
  • Fièvre ou sensation de fièvre.
  • Courbatures.
  • Fatigue.
  • Problèmes digestifs.

Cependant, le symptôme propre aux diabétiques qui peut alerter est le constat d'un déséquilibre accru du diabète : "Il peut être le signe d'une infection à la Covid-19, mais aussi à d'autres infections", précise le diabétologue. "L'hyperglycémie est un facteur pronostique dans certaines infections, et ce même chez les gens non-diabétiques, rappelle-t-il. Quand tout va bien, la glycémie va bien mais quand quelque chose agresse votre organisme, votre glycémie va monter, donc si vous avez déjà un diabète difficile à équilibrer et si vous avez un syndrome inflammatoire majeur, la glycémie va exploser." Le patient peut être hospitalisé car l'infection est importante. "Mais parfois ce n'est pas parce que la Covid est très grave, c'est plutôt à cause de la conséquence du Covid-19 sur le diabète." La Covid-19 peut par ailleurs entraîner une complication métabolique comme l'acidocétose, une agression grave de l'organisme qui peut faire mourir le patient : "Le glucose ne rentre plus dans la cellule, le fonctionnement métabolique est paralysé parce qu'il y a une maladie infectieuse". 

Covid-19 et diabète de type 1

Selon l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), 10% des personnes atteintes de diabète en France et dans le monde ont un diabète de type 1, ou insulinodépendant. Dans ce cas, la glycémie est mal régulée à cause d'un déficit d'insuline. "En général, le diabétique de type 1 a 1,5% de risque de faire des formes graves de la Covid-19. On en voit d'ordinaire beaucoup qui sont hospitalisés pour d'autres infections mais on est surpris de voir qu'on ne retrouve pas ce sur-risque chez lui lorsqu'il contracte la Covid-19" rapporte notre interlocuteur. 

"Les services de réanimation sont inondés de personnes qui ont un diabète de type 2."

Covid-19 et diabète de type 2

90% des personnes diabétiques en France et dans le monde souffrent d'un diabète de type 2. A l'inverse des diabétiques de type 1 "les diabétiques de type 2 sont beaucoup plus touchés par des formes graves de la Covid-19, constate le diabétologue. Les services de réanimation sont inondés de personnes qui ont un diabète de type 2, surtout si le patient a plus de la cinquantaine, s'il est hypertendu ou obèse."  

Covid-19 et diabète gestationnel : quels sont les risques ?

Le diabète gestationnel est un diabète qui survient chez les femmes enceintes et qui est provoqué par la grossesse. Les femmes qui en souffrent doivent-elles s'inquiéter avec l'épidémie de Covid-19 ? Non. Pour le Dr Olivier Dupuy, "il n'y a pas plus de risque de faire une forme grave de la Covid-19 lié au diabète gestationnel. Ce dernier intervient chez des patients jeunes donc le risque est plutôt modéré. Il existe des infections virales qui sont graves, mais la Covid-19 ne semble pas en faire partie." 

Peut-on développer un diabète après une infection Covid-19 ?

"La Covid-19 est un facteur aggravant du diabète et peut être une maladie révélatrice d'un diabète jusqu'ici méconnu, mais on ne peut pas dire qu'elle va créer le diabète" répond le Dr Olivier Dupuy. "On peut développer un diabète n'importe quand, mais si on ne le développe pas lors du Covid, à priori on ne va pas le développer immédiatement dans les suites". Selon l'étude CORONADO évoquée par le Dr Dupuy, 3% des diabètes ont été découverts suite à une infection à la Covid-19. "Lorsqu'un diabète est révélé, les patients doivent immédiatement être mis sous insuline et quand il iront mieux, on adaptera le traitement, souvent en mettant en place de règles hygiéno-diététiques."

Comment gérer son diabète pendant l'épidémie de coronavirus ?

Afin de gérer son diabète "de manière simple" avec des "petits moyens de prévention très importants" pendant l'épidémie de coronavirus, le Dr Olivier Dupuy conseille : 

  • d'être assidu aux règles hygiéno-diététiques,
  • de respecter très scrupuleusement les gestes barrières : aération fréquente, gel hydroalcoolique, port du masque, distanciation sociale,
  • de continuer à bien prendre son traitement : "On a vu beaucoup de patients qui lâchent prise et sont moins assidus", déplore le médecin. "En période d'épidémie, c'est le contraire qu'il faut faire, il faut être observant".  
  • de vérifier régulièrement sa glycémie. "Si elle est élevée (plus de 2,50 g/ml de sang), il faut vérifier si le patient ne fait pas de l'acétone. Si c'est le cas, il doit contacter rapidement un professionnel de santé car il est en carence d'insuline."
  • de se contrôler comme d'habitude et d'être vigilant,
  • de se faire vacciner contre la grippe : "C'est très important car on constate une surmortalité importante due à la grippe chez le diabétique", indique le Dr Olivier Dupuy.  

Diabétique positif à la Covid-19 : que faire ? 

Lorsqu'un(e) diabétique est testé(e) positif(ve) à la Covid-19, les mesures à adopter doivent être mises en place en fonction de ses symptômes :  

  • S'il a du mal à respirer, s'il ressent une fatigue intense ou si sa glycémie est très élevée, il doit se rendre à l'hôpital. "Une hospitalisation dans ces cas-là est obligatoire pour limiter les insuffisances rénales et le risque thrombogène (ndlr : le risque de faire des caillots) très élevé en cas de Covid-19." 
  • "Si le patient diabétique atteint de la Covid-19 présente uniquement des symptômes grippaux, il doit surveiller sa glycémie et rester confiné chez lui" préconise le diabétologue. 

Comment éviter d'attraper le coronavirus ? 

"Les mesures de distanciation sociale sont aussi efficaces chez les diabétiques que chez les autres personnes, c'est bien cela qu'il faut bien comprendre" explique le diabétologue. "C'est pourquoi il faut faire la promotion des gestes de distanciation" : 

  • Porter un masque lorsque l'on est en présence d'autres personnes
  • Aérer régulièrement l'espace dans lequel on travaille ou on vit 
  • Se laver les mains fréquemment
  • Prendre la glycémie régulièrement pour la surveiller

Plus de conseils : 

Reprise du travail en présentiel, télétravail : quelles possibilités pour les diabétiques ?  

Les "personnes vulnérables", comme celles ayant un diabète non équilibré, identifiées par le Haut conseil de la santé publique comme étant à risque de formes graves de Covid-19 ont une possibilité d'arrêt de travail dérogatoire ou d'activité partielle sur la base d'un certificat d'isolement délivré par leur médecin, rappelle un communiqué du ministère de la Santé du 11 novembre. Elles doivent privilégier le télétravail. Lorsqu'il n'est pas possible, elles peuvent reprendre une activité professionnelle dans la mesure où des mesures barrières renforcées* sont mises en œuvre. 

Pour les autres : "Faire une règle générale est très compliqué car les avis divergent. Tout est une question de bon sens", selon le Dr Olivier Dupuy. "Si la personne diabétique travaille dans un environnement confiné, petit et avec des gens, il vaut mieux qu'elle reste chez elle". Cependant, le diabétologue se dit favorable à la reprise du travail si les conditions le permettent et dans le respect des gestes barrières : "Le travail est bénéfique pour des tas de raisons et on n'attrape pas le Covid au travail, les risques de contamination résident dans les lieux de convivialité comme les réfectoires". Pour le Dr Olivier Dupuy, il faut être à l'écoute du patient : "La reprise du travail volontaire d'une personne diabétique ne présentant aucun symptôme ne doit pas être diabolisée ou retardée. Tous les diabétiques n'ont pas de raison d'être isolés si pas de complications, c'est pourquoi il faut réfléchir au cas par cas."

*Bureau individuel ou limitation du risque (ex : écran de protection, aménagement des horaires) ; Vigilance particulière quant au respect des gestes barrière ; Absence, ou à défaut limitation du partage du poste de travail et nettoyage et désinfection de ce dernier au moins en début et en fin de poste ; Mode de déplacement domicile travail favorisant le respect des gestes barrières, pouvant notamment s'appuyer sur une adaptation des horaires d'arrivée et de départ.

Merci au Dr. Olivier Dupuy, Chef de service d'endocrinologie diabétologie nutrition à l'hôpital St-Joseph à Paris.

Sources

- Personnes vulnérables susceptibles de développer des formes graves de Covid-19 et activité professionnelle. Communiqué de presse d'Olivier Véran, Ministère de la Santé, 11 novembre 2020.

- Inserm

- Etude observationnelle Française - CORONADO 

- Centre Européen de l'étude du diabète (CEED) - Les chiffres du diabète

Covid-19