Oedème des cordes vocales : symptômes, opération, comment le soigner ?

Souvent provoqué par une irritation, l'œdème des cordes vocales entraîne une dysphonie. Quelles sont ses causes ? Peut-il évoluer en cancer ? Comment le soigner ? Le point avec le Dr Alain Bizon, médecin ORL et chirurgien cervico-faciale au CHU d'Angers.

Oedème des cordes vocales : symptômes, opération, comment le soigner ?
© Aleksandr Davydov-123RF

Définition : qu'est-ce qu'un œdème des cordes vocales ?

L'oedème des cordes vocales se présente comme une augmentation de volume de la muqueuse des cordes vocales qui affecte plus généralement les deux cordes vocales. "L'œdème à proprement parler correspond à une infiltration d'eau dans les tissus de la corde vocale qui fait qu'elle s'épaissit. L'aspect n'est pas le même, la corde apparait épaisse et blanche. Dans ces cas, on peut avoir une gêne respiratoire avec du bruit à l'inspiration", précise le Dr Alain Bizon.

Quelles sont les conséquences ?

  • une modification de la voix appelée dysphonie ; 
  • parfois une respiration bruyante ; 
  • une toux.

Quelles sont les causes ?

Le médecin ORL explique que les causes sont multiples :

  • irritative, comme le tabac, un reflux gastro-œsophagien.
  • traumatique, comme un forçage vocal, une intoxication chimique.
  • infectieuse, le plus souvent virale. 

Cette inflammation des cordes vocales se retrouve également dans les différentes formes de laryngite, à savoir : 

  • la laryngite chronique ou pseudomyxome des cordes vocales, souvent appelée œdème de Reinke (inflammation persistante); 
  • la laryngite aiguë majoritairement d'origine virale. 

Il importe de consulter dès les premiers symptômes afin d'écarter tout risque de pathologie plus grave comme un cancer. 

Quels sont les symptômes ?

Le symptôme de l'œdème des cordes vocales est un enrouement de la voix qui devient généralement plus grave. Qu'il s'agisse d'une laryngite aiguë ou chronique, cette manifestation est ressentie par le patient dans les deux cas, mais elle est persistante en cas de laryngite chronique. Les symptômes peuvent aussi être de courte durée, mais se répéter. Dans tous les cas, il faut consulter un médecin, voire un oto-rhino-laryngologiste (ORL). 

Quand et qui consulter ?

"En fonction du contexte, le médecin traitant ou un ORL. La dysphonie disparait en général en une semaine lorsqu'elle est infectieuse. En cas de persistance, au-delà de 3 semaines, surtout chez un patient fumeur, un ORL doit être consulté ", indique le Dr Alain Bizon.

Quel est le diagnostic ?

"Le diagnostic est fait par la naso-fibroscopie, examen consistant à introduire un petit endoscope par les fosses nasales et permettant de voir le larynx", explique le spécialiste. Les cordes vocales explorées au cours de cet examen, sont rouges et œdémateuses de même que l'ensemble du larynx dans le cas d'une laryngite aiguë. 

En cas de laryngite chronique, on peut déceler :

  • des cordes vocales épaisses, rouges et congestives dans le cas d'une laryngite chronique hypertrophique rouge aussi appelée œdème de Reinke ; 
  • des cordes vocales dont la muqueuse est plutôt blanchâtre : dans ce cas, une lésion pouvant évoluer vers un cancer est suspectée.

En cas de doute, un prélèvement effectué au niveau des cordes vocales permettra l'analyse par un anatomopathologiste et la détection d'une dysplasie, transformation pré-cancéreuse. 

Quelles sont les complications ?

"Il n'y a en général pas de complications s'il s'agit d'une laryngite banale, rassure l'ORL. La voix peut être dysphonique plus ou moins longtemps et des nodules peuvent se développer en cas de forçage vocale pour essayer de contrer cette dysphonie. Si l'on reste strictement dans le champ de l'œdème des cordes vocales, il n'y a en général pas de complication en dehors de la dysphonie. En cas de cancer, ce sont souvent les lésions induites par le tabac qui produisent l'œdème". 

Traitements : comment le soigner ?

La laryngite aiguë guérit spontanément, mais exige que la voix soit mise au repos et que le patient arrête de fumer. Des corticoïdes sont parfois prescrits. Les différentes laryngites chroniques imposent que soient supprimés les facteurs de risque (tabac, forçage de la voix, vapeurs ou fumées toxiques, infections ORL chroniques). Dans ces cas précis, l'œdème des cordes vocales nécessite : 

  • un traitement orthophonique ; 
  • une surveillance des lésions dysplasiques si elles sont présentes ; 
  • une chimiothérapie, puis une prise en charge chirurgicale parfois complétée d'une radiothérapie en cas de tumeur avérée.

Quand envisager l'opération ?

"L'intervention n'est indiquée qu'en dernier recours, principalement en cas de laryngite induite par le tabac et après arrêt de celui-ci", précise le Dr Alain Bizon. 

Prévention

Pour prévenir l'œdème des cordes vocales, il est impératif de ne pas forcer la voix à outrance, de ne pas fumer, (de ne pas consommer d'alcool). "L'alcool seul n'est pas responsable de l'œdème des cordes vocales. Il provoque une irritation généralisée du pharyngo-larynx en cas de forte consommation", nuance le spécialiste. D'autre part, mieux vaut éviter les vapeurs et fumées toxiques. Enfin, tout reflux gastro-œsophagien et toute infection ORL doivent être soignés, car ils peuvent eux aussi être à l'origine d'un œdème des cordes vocales.

Merci au Dr Alain Bizon, médecin ORL et chirurgien cervico-faciale au CHU d'Angers.

ORL