Staphylocoque doré : symptômes, contagion, comment s'en débarrasser ?

Le staphylocoque doré (staphylococcus aureus) est l'une des bactéries que l'on retrouve le plus dans les infections nosocomiales. Comment l'attrape-t-on et comment s'en débarrasser ? Le point avec le Dr Valérie Rabier, infectiologue au CHU d'Angers. 

Staphylocoque doré : symptômes, contagion, comment s'en débarrasser ?
© Sirapob Konjay-123RF

Définition

Le staphylocoque est l'une des bactéries les plus fréquemment rencontrées à l'état naturel. Elle est présente sur la peau chez 20 à 30% des individus. Le staphylococcus aureus (staphylocoque doré) est, parmi les différents types de staphylocoques, celui qui a le plus grand pouvoir pathogène : il est à l'origine de différents types d'infections, plus ou moins sévères. Ce pouvoir pathogène tient à l'élaboration par la bactérie de différentes substances à effets nécrotiques au niveau de la peau, ou toxiques. 

Localisation 

"Le staphylocoque doré est un germe de la peau qui se met sur ce que l'on appelle des gîtes cutanés ou muqueux qui sont : le nombril, les narines et les aisselles. Il y a des endroits du corps où il peut particulièrement rester malgré une toilette minutieuse ", explique le Dr Valérie Rabier, infectiologue au CHU d'Angers.

Comment attrape-t-on un staphylocoque doré ?

Le staphylocoque doré se transmet principalement par le contact cutané, en particulier par les mains, la bactérie pouvant survivre longtemps sur une surface contaminée. D'où l'intérêt de se laver les mains fréquemment. "À l'hôpital, le lavage des mains entre chaque patient protège contre la diffusion de ce microbe ", commente l'infectiologue. Autrement dit, si la personne se touche le nez, la bactérie se retrouve sur ses doigts et va alors continuer de se propager via le serrage de mains où le toucher d'objets contaminés. 

Est-ce contagieux ?

Le staphylocoque est très contagieux mais l'infection se révèle bénigne le plus souvent. On ne va donc pas chercher à éradiquer la bactérie chez quelqu'un qui est porteur d'une souche sans marqueur de virulence. "Il existe des souches un peu plus virulentes qui circulent en Amérique du Nord, en Afrique et en Océanie. Ce type de staphylocoque sécrète des toxines de Panton Valentin qui entraîne des infections cutanées plus graves, notamment avec l'apparition de furoncles plus importants mais aussi des infections pulmonaires, des infections ostéo-articulaires qui peuvent être gravissimes et ce, d'autant plus que ces souches peuvent se diffuser dans un foyer, par exemple dans une famille ou dans une communauté. Ces souches que l'on souhaite éradiquer sont très contagieuses ", ajoute la spécialiste. 

20 % de la population est porteuse du staphylocoque doré et ne présente aucun symptôme

Quels sont les symptômes ?

"20 % de la population est porteuse du staphylocoque doré et ne présente aucun symptôme. En revanche, quand on est porteur de souches un peu plus virulentes, les symptômes peuvent se manifester par des furoncles à répétition, indique le Dr Valérie Rabier. D'autres souches un peu particulières de staphylocoque doré peuvent donner chez les enfants des impétigos avec des infections sur le pourtour de la bouche. Ce sont surtout des infections cutanées mais le staphylocoque doré peut malheureusement entraîner des manifestations beaucoup plus graves lorsqu'il franchit la barrière cutanée, il peut entraîner des septicémies avec des atteintes du cœur, des os, des vertèbres et du poumon". 

Maladies liées au staphylocoque doré

Le staphylocoque doré est la principale bactérie en cause dans les infections cutanées avec formation de pus notamment dans le cas de furoncles, de panaris, de folliculite, de sycosis, d'impétigo, d'orgelet et de suppurations de plaies et abcès. Les autres infections localisées liées au staphylocoque doré sont notamment des infections de l'appareil respiratoire (pneumonie et pleurésie), l'endocardite, les phlébites septiques, (S. aureus parfois impliqué), et sinusites (S. aureus parfois impliqué) et les infections des os et des articulations : ostéomyélites, arthrite et spondilodiscite.

Infections généralisées

Une infection par staphylocoque non traitée peut évoluer en septicémie (multiplication de la bactérie dans le sang). Elle peut entraîner de graves complications (ex : choc septique, potentiellement mortel ou le syndrome du choc toxique (SCT). "Lorsqu'on est fragile (diabétique, cirrhotique.), on est plus à risque de contracter un staphylocoque ", souligne l'infectiologue.

Intoxications alimentaires

Le staphylocoque doré peut être impliqué dans les intoxications alimentaires (généralement bénignes). En France, il est d'ailleurs en tête des bactéries responsables d'intoxications alimentaires. Les principales causes de l'intoxication sont la présence, dans l'aliment ingéré, d'une entérotoxine produite par staphylococcus aureus, la mauvaise conservation des aliments (ex : décongélation-recongélation), ou la contamination de l'aliment lors d'une manipulation comme par exemple des mains souillées. 

Maladies nosocomiales 

Le staphylocoque doré est fréquemment impliqué dans les infections dites nosocomiales, qui sont contractées dans un établissement de santé. Cette situation est due à la sélection naturelle des germes dans l'écosystème hospitalier, qui a plusieurs facteurs comme par exemple la prescription d'antibiotiques aux patients, l'utilisation de produits antiseptiques et de désinfectants, qui favorisent le développement de germes dits résistants à l'environnement. Dans les hôpitaux, le risque de transmission du staphylocoque doré est majoré par l'utilisation de différents équipements médicaux : aiguilles, sondes, canules, cathéters, drains, etc. Les patients s'exposent notamment au risque de transmission du staphylocoque doré multirésistant, une souche résistante à l'antibiothérapie, et qui peut être à l'origine de nombreuses complications. "Grâce au lavage des mains par des solutions hydro-alcoolique, on limite la diffusion de ces infections ", commente la spécialiste.

Comment se débarrasser du staphylocoque doré ?

"Quand on n'est pas malade et que la souche ne présente pas de virulence particulière, on ne fait rien. À contrario, lorsque la souche est particulièrement virulente, on propose aux différentes personnes du foyer des douches antiseptiques, des crèmes dans le nez, sous les aisselles et dans le nombril ", explique l'infectiologue. Ces traitements relèvent d'une décontamination. Si la bactérie entraîne une infection, des antibiotiques seront prescrits.

Merci au Dr Valérie Rabier, infectiologue au CHU d'Angers.

Maladies infectieuses