Microalbuminurie : indications, dosage, taux normal, bas ou élevé

La microalbuminurie est le dosage de l'albumine dans les urines. Cet examen permet de faire le dépistage précoce d'un dysfonctionnement rénal, notamment chez les personnes diabétiques ou hypertendues. Le point avec le Dr Monique Quillard, médecin généraliste.

Microalbuminurie : indications, dosage, taux normal, bas ou élevé
© Alexander Traksel-123RF

Définition : qu'est ce que la microalbuminurie ?

Le terme de microalbuminurie caractérise une quantité anormale d'albumine dans les urines. L'albumine est une protéine normalement présente dans le sang et fabriquée par le foie. Elle permet le transport de diverses hormones, notamment thyroïdiennes, et des acides gras libres, qui servent de réserve en acides aminés et qui maintiennent la pression osmotique nécessaire à la circulation des liquides organiques. "Lorsque le rein fonctionne bien, il ne laisse pas passer cette protéine dans les urines, remarque le Dr Monique Quillard, médecin généraliste. Sa présence signale donc un dysfonctionnement de cet organe. Elle peut aussi être le signe de diabète, car chez les patients diabétiques ou hypertendus dont le fonctionnement des reins est altéré, l'albumine passe dans les urines".

Indication : quand faire le dosage ?

La présence de microalbuminurie chez un patient témoigne d'un dysfonctionnement du filtre rénal à un stade précoce et réversible. Elle est asymptomatique et ne provoque aucune douleur. La détecter permet d'adapter les traitements et de prévenir les complications : risque cardio-vasculaire, insuffisance rénale. La mesure de la microalbuminurie est réalisée au moment du diagnostic du diabète, puis chaque année dans le cadre du suivi de l'affection. Des mesures plus fréquentes peuvent être demandées en cas de graves anomalies mises en évidence par des quantités anormalement très élevées. La microalbuminurie peut également être observée chez les patients atteints d'hypertension artérielle.

Déroulement de l'examen

La microalbuminurie est mesurée en analysant un échantillon d'urine. Dans un premier temps, l'échantillon est prélevé lors de la première miction du matin, après une rapide petite toilette. Un résultat anormal amène généralement à effectuer une nouvelle analyse des urines 24 heures plus tard. Il n'est pas nécessaire d'être à jeun pour un dosage de microalbuminurie. Un ECBU peut être demandé en complément en cas de valeur élevée afin d'éliminer une éventuelle infection urinaire : certains facteurs comme la fièvre peuvent augmenter la microalbuminurie.

Taux normal de la microalbuminurie

La microalbuminurie est généralement comprise entre 30 et 300 mg d'albumine par 24 heures. 

Délai des résultats 

Ils sont généralement disponibles dans la journée.

Microalbuminurie trop élevée : cause, que faire ?

"Au-delà de 300 mg/24h, le patient présente une protéinurie avérée et un risque élevé de maladie cardiovasculaire ou d'insuffisance rénale, indique le Dr Quillard. Avant d'entamer le moindre traitement, une confirmation devra être effectuée en réalisant de nouveau le test au bout d'une semaine ". S'il se confirme, il conviendra de consulter rapidement un néphrologue pour un bilan complet, en particulier si le patient est diabétique. "Une augmentation peut également se voir chez la femme enceinte et chez l'adolescent au moment de la croissance, sans que cela ne soit pathologique. Une surveillance est de mise ", précise le Dr Quilalrd.

Microalbuminurie trop basse : causes, traitements

Un résultat en deçà des valeurs normales signifie que tout va bien puisque l'albumine n'est pas censée se retrouver dans les urines. Si le résultat se rapproche de la valeur basse, ce peut être le signe d'une atteinte rénale à un stade précoce. 

Merci au Dr Monique Quillard, médecin généraliste.