Ce qu'il se passe dans le corps quand on meurt

Cœur qui arrête de battre, organes qui cessent de fonctionner, cheveux qui tombent, décomposition, squelette... Que devient le corps humain quand on meurt ? Les étapes avec le Dr Michel Sapanet, médecin légiste au CHU de Poitiers.

Ce qu'il se passe dans le corps quand on meurt
© Elnur Amikishiyev - 123RF

Lorsque le corps est en vie, des millions de réactions biochimiques ont lieu en permanence au sein des cellules pour assurer le fonctionnement de chaque organe. Mais "une fois la circulation sanguine interrompue, lors de la mort naturelle par arrêt cardiaque, les organes ne sont plus irrigués et l'activité de leurs cellules va s'arrêter progressivement. L'arrêt cardiaque entraîne la défaillance des autres organes les uns après les autres. La mort n'est pas un phénomène instantané : tous les organes ne meurent pas en même temps. C'est d'ailleurs ce qui permet de greffer des organes alors que le donneur est décédé. Cet arrêt des métabolismes, c'est-à-dire de tous les fonctionnements de l'organisme (battement du cœur, circulation sanguine, respiration, communication interneuronale...) va avoir des conséquences sur l'état du corps qui va se dégrader progressivement, pose d'emblée le Dr Michel Sapanet, directeur de l'Institut de médecine légale Poitou-Charentes. Toutefois, ce qu'il se passe après la mort dépend énormément des causes du décès et des conditions de conservation du corps". Le processus pendant lequel le corps se décompose peut être long.

1. Le corps se refroidit

En vie, la température normale du corps humain se situe aux alentours de 37°, plus précisément entre 36 et 37.8°C selon l'activité. Après le décès, la température corporelle va progressivement s'équilibrer avec l'environnement dans lequel le corps se trouve. "Ce refroidissement va prendre du temps : au début, on ne remarquera pas de différence de température, mais au bout d'une à deux heures, le corps va perdre en moyenne 1°C par heure", détaille le médecin légiste. 

2. Des taches lie-de-vin apparaissent

Lorsque les métabolismes s'arrêtent, les vaisseaux sanguins deviennent progressivement perméables : "Le sang, qui n'est plus en circulation, va s'accumuler sous l'effet de la pesanteur dans les parties basses du corps, les globules rouges vont s'amonceler et l'hémoglobine va diffuser hors des vaisseaux", explique le Dr Sapanet. Ce phénomène est à l'origine de la formation de grandes taches de couleur lie-de-vin appelées "lividités cadavériques". Ces colorations sont généralement visibles une à deux heures après le décès et augmentent d'intensité pendant quelques heures. "Sur un corps allongé sur le dos, ces colorations se forment dans le dos sauf au niveau des zones d'appui du corps comme les omoplates ou les fesses par exemple", précise-t-il. 

3. Le corps se rigidifie

Puisque les métabolismes ne fonctionnent plus, le corps va devenir acide et sous l'effet de l'acidité, les fibres musculaires vont se contracter de manière totalement involontaire. "Le corps est alors très rigide : tous les muscles se raidissent, d'abord ceux de la nuque, puis ceux des muscles de la mastication. Par ailleurs, cette rigidité cadavérique se manifeste par des doigts très crispés et recroquevillés et des articulations très rigides", décrit le spécialiste. 

4. Une tache verte se forme sur l'abdomen

24 à 48 heures après la mort, une tache verte va se former sur la paroi de l'abdomen, à peu près là où se situe l'appendice. Cette tache verte est l'un des premiers signes visibles de la putréfaction. "Elle correspond à la migration des pigments des matières fécales qui traversent les parois et qui apparaissent en surface", explique le Dr Sapanet. 

5. L'abdomen gonfle

Toutes les bactéries présentes naturellement dans le corps vont produire des gaz qui vont faire gonfler l'abdomen. "Ce phénomène va faire déplacer le sang qui stagnait dans les vaisseaux : c'est ce qu'on appelle la circulation posthume. Les veines superficielles de l'organisme vont alors former un réseau très foncé", indique l'expert. 

6. Le corps a une odeur très désagréable

On entre dans le cycle de putréfaction : les bactéries vivant dans le corps commencent par attaquer le système digestif, puis tous les organes (foie, rate, cœur, cerveau...). Vont alors se produire des réactions chimiques liées à la décomposition du corps. "Le corps commence à suinter des liquides noirs et rouges, la peau devient progressivement verdâtre puis noire et le corps dégage des odeurs très désagréables. Chez une personne ayant une importante surcharge graisseuse, la graisse va se liquéfier et des grosses bulles vont apparaître sur la surface de la peau avec à l'intérieur des liquides de putréfaction ou de la graisse liquéfiée", décrit le médecin légiste. 

• Quelle est l'odeur d'un corps mort ? "Les premières heures suivant le décès, le corps a une odeur de viande froide. Cette odeur va évoluer et tendre vers une odeur caractéristique de certains fromages forts comme l’Époisses ou le Maroilles", compare notre interlocuteur. Lors de la décomposition, les protéines du corps subissent le même type de transformation que les protéines de certains fromages. Par ailleurs, lorsqu'elles se dégradent, les graisses émettent une odeur de beurre rance. Les os, même lorsqu'ils sont nettoyés, conservent également cette odeur de beurre rance. 

7. Des mouches pondent sur le corps

Si le corps n'est pas dans un endroit parfaitement clos (morgue, cercueil), des mouches vont venir pondre sur le corps dès que sa température s'abaisse. "Ces mouches vont pondre des œufs généralement près des orifices et dans les endroits les plus humides. Des asticots vont se développer progressivement, vont pénétrer la peau puis se nourrir du corps", indique le médecin légiste.   

8. Les chairs se décomposent et le corps s'assèche

La putréfaction continue... Toutes les chairs vont se décomposer, se liquéfier ou se faire manger par les asticots. Les restes putréfiés sortent par le nez, la bouche ou l'anus. Le corps se déshydrate et s'assèche. 

Combien de temps le corps met-il à se décomposer ? Le corps va se dégrader plus ou moins rapidement en fonction de la température ambiante, mais aussi du gabarit de la personne. S'il fait froid, le corps va mettre beaucoup plus de temps à se décomposer. En revanche, une décomposition complète en plein été peut se faire en l'espace d'un mois. "Lorsque le corps se trouve dans un cercueil, il se passe globalement les mêmes étapes, mais le processus de décomposition prend beaucoup plus de temps, parfois plusieurs années", souligne-t-il.

9. Les cheveux et les poils tombent

"On va tout de suite détruire un mythe : non, les cheveux et les poils ne poussent pas après la mort. Quand sur un cadavre, on a l'apparence d'une barbe qui pousse, c'est simplement la peau qui se déshydrate, qui se rétracte et qui fait ressortir la longueur des poils", explique notre interlocuteur. Les cheveux tombent lorsque le cuir chevelu se putréfie. Les poils tombent également en même temps que la peau se décompose. En revanche, les ongles se décomposent beaucoup plus lentement car c'est de la corne et ça se conserve mieux. 

10. Le squelette se disloque

A la fin du processus de décomposition, il ne restera plus que le squelette et les ligaments. Les ligaments s'assèchent et se rétrécissent et le squelette se disloque : les doigts et les orteils se désunissent en premier, suivis des grosses articulations. 

Soins de conservation du corps : qu'est-ce que c'est ?

Lorsqu'il reçoit des soins de conservation, le corps se conserve dans un meilleur état et beaucoup plus longtemps. "Les soins de conservation consistent à faire une incision au niveau du cou pour y trouver deux gros vaisseaux, une artère et une veine. A partir de là, on va remplacer le sang par un liquide rosé qui contient du formol, un conservateur qui permet de diminuer voire de stopper la putréfaction. D'autre part, on incise au niveau du nombril pour y faire passer un gros trocart et extraire le maximum de liquides présents dans l'organisme", indique le médecin légiste. L'ensemble de ces opérations nécessite entre 1h30 et 2h00. Les soins de conservation sont réalisés par un thanatopracteur, ils ne sont pas obligatoires et payants.

Merci au Dr Michel Sapanet, médecin légiste au CHU de Poitiers, directeur de l'Institut de médecine légale Poitou-Charente. et auteur  de l'ouvrage "En direct de la morgue" aux Editions Plon (à paraître le 23 janvier 2020)

Ce qu'il se passe dans le corps quand on meurt
Ce qu'il se passe dans le corps quand on meurt

Sommaire Le corps se refroidit Lividités cadavériques Le corps est rigide Le corps se colore L'abdomen gonfle Le corps change d'odeur Apparition de vers sur le corps Décomposition du corps Perte des poils et...

Autour du même sujet