Coup de chaleur : symptômes, durée, urgence, que faire ?

"Coup de chaleur : symptômes, durée, urgence, que faire ?"

Le coup de chaleur correspond à une surchauffe de l'organisme avec une température au-delà de 40 degrés. C'est une urgence médicale qui engage le pronostic vital. Symptômes, coup de chaleur d'exercice, réflexes à avoir, risque, durée... Conseils.

Lorsqu'il fait chaud, notre corps réagit en actionnant son système de refroidissement. L'objectif : maintenir la température interne à 37°C même s'il fait plus dehors. Comment ? Par la vasodilatation et par la sudation. La vasodilatation des vaisseaux que l'on ressent bien lorsqu'il fait chaud (jambes lourdes, mains et pieds gonflés, surface de la peau chaude) permet d'évacuer la chaleur vers la surface du corps. La sueur permet, quant à elle, de refroidir la surface de la peau. Le problème, c'est que chez les nourrissons, ces mécanismes de refroidissement ne sont pas toujours au point et que chez les personnes âgées, ils ne fonctionnent plus aussi bien. Du coup, les plus jeunes (surtout avant 4 ans) et les plus âgés risquent de se déshydrater plus vite et de voir leur température interne dépasser 37°C. Le coup de chaleur est une urgence médicale qui engage le
pronostic vital. 

Définition : qu'est-ce qu'un coup de chaleur ?

Le coup de chaleur correspond à une surchauffe de l'organisme avec une température au-delà de 40 degrés. Le corps n'arrive plus à faire face à l'augmentation de la température interne liée à l'activité musculaire et/ou à une ambiance surchauffée (canicule). On distingue ainsi le coup de chaleur classique chez des personnes exposées de façon prolongée à une température ambiante chaude et humide (par exemple, rester des heures dans une voiture ou dans un RER en pleine chaleur) du coup de chaleur d'exercice qui survient au décours d'une activité physique intense et soutenue (coup de chaleur classique). Le coup de chaleur classique survient sous forme épidémique lors de vagues de chaleur, et prédomine chez les personnes âgées, fragiles, souffrant de pathologie chronique : cardiovasculaire, pulmonaire ou mentale.

Qu'est-ce qu'un coup de chaleur d'exercices ?

Le coup de chaleur d'exercice survient au décours d'une activité physique intense et soutenue dans une atmosphère chaude, de façon sporadique et affecte les sujets jeunes, en bonne santé tels que les athlètes de haut niveau et le personnel militaire. Les symptômes sont similaires au coup de chaleur classique à la différence que le sujet a plutôt la peau humide en raison d'une importante transpiration, plutôt que sèche.

Quels sont les symptômes du coup de chaud ?

Le diagnostic de coup de chaleur classique repose sur l'hyperthermie et des troubles de la conscience après une exposition à une atmosphère chaude et humide. Parmi les symptômes du coup de chaleur :

  • une fièvre brutale qui atteint ou dépasse 40°c
  • des palpitations
  • maux de tête iolent
  • des rougeurs diffuses
  • la peau est chaude et très sèche (la sudation s'arrête) / chez les sportifs, la peau est chaude et plutôt humide.
  • des vomissements
  • des diarrhées
  • confusion mentale, délire et état d'agitation grave

Combien de temps dure un coup de chaud ?

Dans les formes bénignes et rapidement prises en charge, le coup de chaleur dure généralement moins de 12 heures

Que faire ?

Il faut demander une assistance médicale au plus vite : appeler le 15. En attendant :

  • placer le sujet à l'ombre
  • le refroidir en l'aspergeant d'eau froide et en le ventilant
  • ou bien donner une douche froide ou un bain frais.

Aucun traitement pharmacologique adjuvant pouvant accélérer le refroidissement n'a montré son efficacité.

Quels sont les risques du coup de chaleur ?

Le coup de chaleur est une urgence médicale car il peut engager le pronostic vital. Il peut entraîner des troubles neurologiques (délire, convulsions ou coma) puis des défaillances dites "multiviscérales" et évoluer vers le décès. Les défaillances multiviscérales sont :

  • Défaillance cardio-vasculaire : hypotension artérielle, état de choc
  • Défaillance respiratoire : polypnée, hypoxémie profonde
  • Défaillance rénale : oligo-anurie, insuffisance rénale modérée à sévère.
  • Défaillance hématologique : troubles de l'hémostase avec thrombopénie, voire fibrinolyse et coagulation intra-vasculaire disséminée (CIVD).
  • Défaillance hépatique (plus rare).

Parmi les complications les plus sévères observées à la suite d'un coup de chaleur sont :

Comment l'éviter ?

  • Boire de l'eau régulièrement sans attendre d'avoir soif (au moins 1,5 L par jour). Premières personnes concernées, les nourrissons et les personnes âgées. Ces dernières qui ne ressentent parfois pas la sensation de soif doivent se forcer à boire.
  • Eviter les efforts physiques et le sport qui augmentent la température interne de votre corps.
  • Porter des vêtements légers et amples car ils favorisent la circulation de l'air, plutôt de couleur claire pour ne pas retenir la chaleur.
  • Se rafraîchir plusieurs fois par jour : n'hésitez pas à prendre des douches, à vous mouiller la tête, à utiliser des brumisateurs ou des linges humides.
  • Les ventilateurs ? Ils procurent une sensation de fraîcheur agréable par la circulation de l'air, mais lorsque l'air est chaud, il reste chaud et en fait, il ne vous rafraîchit pas. Ce n'est donc pas suffisant pour vous rafraîchir. Il est préférable de vous mouiller régulièrement.
  • Que boire ? Evitez l'alcool, les boissons sucrées, et à forte teneur en caféine (café, thé). Préférez l'eau plate et gazeuse (enrichie en sel) et les jus de fruits frais.
  • Que manger ? Continuez à manger normalement en privilégiant de préférence les fruits et les légumes : salades de crudités, soupes fraîches, mais aussi des laitages (yaourts liquides, milkshakes...).
  • Couvrez-vous la tête. Au choix, chapeaux, casquettes, ou foulards vous éviteront des insolations.
  • Même si la chaleur fatigue, ne faites pas la sieste au soleil !
  • Restez dans des pièces bien aérées et fraiches. Fermez les volets et ouvrez les fenêtres pour laisser passer l'air. Si votre appartement est vraiment chaud, arrangez-vous pour rester dans des endroits frais ou climatisés au moins deux ou trois heures pendant la journée (grands magasins, cinémas, lieux publics).

Sources

Les recommandations canicule, SFMU, 2011.

Le coup de chaleur Heatstroke C. Rahmoune a , A. Bouchama b, Elsevier, 2004

Symptômes et questions diverses