Don du sang : appel d'urgence, qui peut donner ?

Le niveau des réserves de sang de la France est historiquement bas., alerte l'EFS. Une situation critique à la veille des départs en vacances. Toute personne en bonne santé, âgée de 18 à 70 ans et pesant au moins 50 kilos, peut donner son sang. Cependant, il existe des contre-indications.

Don du sang : appel d'urgence, qui peut donner ?
© lightpoet - stock.adobe.com

[Mise à jour le 30 juin 2022 à 13h07] "Le niveau des réserves de sang de la France est historiquement bas", alerte l'EFS le 29 juin. "Une situation critique à la veille des départs en vacances, qui pourrait se révéler dangereuse à court terme pour soigner les patients."  Groupe sanguin A, B, O "Les stocks sont aujourd'hui inférieurs à 90 000 poches. Nous devons atteindre 110 000 poches d'ici mi-juillet pour permettre à chaque malade d'être soigné. Le défi est simple : il nous faut au minimum 20 000 poches en 15 jours. Nous demandons à chaque française, chaque français en capacité de donner son sang de faire ce geste solidaire."

Le don du sang se fait par un prélèvement intraveineux, il n'est donc pas plus douloureux qu'une simple prise de sang. Quelle quantité de sang peut-on donner ? Que dit le nouveau questionnaire ? Quel test faire ? Qui peut donner ? Jusqu'à quel âge ? Guide pratique pour donner son sang.

Est-ce que je peux donner mon sang si j'ai eu le Covid ?

Vous ne pouvez pas vous rendre en collecte pour donner votre sang si :

  • vous avez été testé positif au Covid-19 ou présentez des symptômes. Il vous faudra patienter 14 jours après la disparition des symptômes ou après avoir été testé positif avant de pouvoir donner votre sang ;
  • si vous n'êtes pas vacciné et si vous êtes cas contact d'une personne ayant le Covid-19. Vous devrez patienter 14 jours après le dernier contact ;
  • si vous êtes asymptomatique bien que testé positif au Covid-19. 14 jours de délai sont nécessaires avant de venir en centre.

Définition : qu'est-ce que le don du sang ?

Le don du sang se fait par un prélèvement intraveineux, il n'est donc pas plus douloureux qu'une simple prise de sang. Dans le cas du don du sang total, une fois le prélèvement effectué, à raison de 400 ml en moyenne par donneur, la séparation des composants sanguins principaux est effectuée. Ainsi, globules rouges (ou hématies), plaquettes et plasma sont entreposés en attente de besoins. Le don du sang par aphérèse implique la séparation des cellules au moment du prélèvement, celles qui ne sont pas recherchées étant réinjectées au donneur.

Quelles sont les conditions pour donner son sang en France ?

Le critère d'accès au don du sang faisant référence aux partenaires sexuels est le même pour toutes et tous depuis mars 2022, impliquant donc un mono partenariat réciproque dans les quatre mois précédant le don. Cette durée d'ajournement de 4 mois est celle actuellement prévue pour de multiples contre-indications (par exemple les tatouages ou piercings, certains voyages, endoscopie…). Les conditions pour être donneur sont les suivantes :

  • Être âgé de 18 à 70 ans (après 60 ans, le don est soumis à l'approbation d'un médecin de collecte de l'EFS. Pour un don de plasma ou de plaquettes, il faut être âgé de 18 à 65 ans.
  • Ne pas être à jeun
  • Être en forme
  • Peser au minimum 50 kilos
  • Ne pas être enceinte ni avoir accouché depuis moins de 6 mois.
  • Absence d'intervention chirurgicale récente (dans les 4 derniers mois)
  • Ne pas avoir pris d'antibiotique au cours des 2 dernières semaines, ni d'avoir eu d'infection au cours des 6 derniers jours (angine, bronchite, fièvre, rhino... ).
  • Ne pas avoir eu de soins dentaires 3 jours précédant le don.
  • Ne pas avoir eu de piercing ou de tatouages dans les 4 derniers mois précédant le don.
  • Ne pas avoir consommé de drogue.

Test d'éligibilité de l'EFS en ligne 

Jusqu'à quel âge peut-on donner son sang ?

Le don du sang est possible en France de 18 à 70 ans. Après 60 ans, le don est soumis à l'approbation d'un médecin de collecte de l'EFS. Pour un don de plasma ou de plaquettes, il faut être âgé de 18 à 65 ans.

Quel est le poids minimal pour donner son sang ?

Il faut peser au moins 50 kilos pour pouvoir donner son sang.

Les homosexuels peuvent-ils donner leur sang ?

Oui, depuis le 16 mars 2022, tous les Français quelle que soit leur orientation sexuelle peuvent donner leur sang. Ainsi, les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes peuvent donner leur sang. La Direction générale s'est appuyée sur les travaux menés par le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) eux-mêmes basés sur les données épidémiologiques produites par Santé publique France et par les pays qui ont connu récemment des évolutions similaires en particulier le Royaume-Uni, les Pays-Bas, le Canada et Israël. "Le risque résiduel qu'un don soit potentiellement infecté par le VIH alors que les marqueurs biologiques de l'infection ne sont pas encore présents a été estimé sur la période 2018-2020 à 1/11 600 000 dons, ce qui représente 1 don potentiellement infecté par le VIH tous les 4 ans. Ce risque résiduel n'a cessé de diminuer au fil des années" explique le HCSP dans son avis de janvier 2022. A compter du 16 mars, le critère d'accès au don faisant référence aux partenaires sexuels est le même pour toutes et tous, impliquant donc un mono partenariat réciproque dans les quatre mois précédant le don. Cette durée d'ajournement de 4 mois est celle actuellement prévue pour de multiples contre-indications (par exemple les tatouages ou piercings, certains voyages, endoscopie…). Plus aucune question relative au genre du partenaire sexuel du donneur ne sera posée, ni dans le questionnaire ni lors de l'entretien préalable réalisé par un médecin ou un(e) infirmièr(e).

Quelle quantité de sang donne-t-on ?

La quantité de sang prélevé lors d'un don se situe entre 420 et 480 ml. Ce volume est prélevé fonction du sexe, et du poids du donneur ( +/- 7ml de sang par kilo) mais est toujours inférieur à 10 % du volume sanguin global.

Quelle est la bonne période pour donner son sang ?

Il est conseillé de respecter un délai de 14 jours après la fin d'un traitement médicamenteux (antibiotiques, corticoïdes en comprimés...). Il est conseillé d'éviter de pratiquer des activités génératrices de fatigue ou à risques comme une conduite prolongée ou une station debout prolongée, dans les heures qui suivent un don de sang. Il est évidemment nécessaire d'avoir répondu au questionnaire concernant ses antécédents pour être certains de ne pas être exclu de la capacité à donner son sang.

Quelles sont les questions du questionnaire de l'EFS ?

Malheureusement, toues les bonnes volontés ne sont pas éligibles au don du sang. Un questionnaire disponible sur le site de l' EFS permet de savoir si l'on est encore capacité de donner son sang, en fonction des ses antécédents médicaux. Ce questionnaire a été actualisé à partir de mars 2022 :

  • mono partenariat réciproque dans les 4 mois précédant le don. Cette durée d'ajournement de 4 mois est celle actuellement prévue pour de multiples contre-indications (par exemple les tatouages ou piercings, certains voyages, endoscopie…).
  • Plus aucune question relative au genre du partenaire sexuel du donneur ne sera posée.
  • Ajournement pour 4 mois en cas de prise d'un traitement pour la prophylaxie pré-exposition (PrEP) ou la prophylaxie post-exposition (PEP) au VIH.

Quel est le nombre de don du sang maximum par an ?

Pour les hommes, 6 dons du sang sont autorisés chaque année. Pour les femmes, 4 dons du sang sont autorisés chaque année. Un délai de 8 semaines minimum est nécessaire entre 2 dons de sang total, temps nécessaire pour que les cellules sanguines se régénèrent.

Quelles sont les contre-indications au don du sang ?

La première condition au don de sang, est d'être en parfaite santé. Il est donc proscrit en cas de grande fatigue, d'anémie, de diabète insulinodépendant ou de traitement pour des crises d'épilepsie. Les femmes enceintes ne peuvent pas non plus donner et ce, jusqu'à six mois après l'accouchement. Les contre-indications pour donner son sang sont les suivantes : 

  • Traitement comprenant la prise d'antibiotiques en cours ou arrêté depuis moins de 14 jours.
  • Traitement pour la prophylaxie pré-exposition (PrEP) ou la prophylaxie post-exposition (PEP) au VIH depuis moins de 4 mois.
  • Prise de certains médicaments comme le Roaccutane®.
  • Infection ou fièvre de plus de 38 °C datant de moins de 2 semaines.
  • Contact récent avec une personne atteinte d'une maladie contagieuse (le délai varie alors selon la période d'incubation).
  • Antécédent de paludisme (jusqu'à 3 ans après la dernière crise).
  • Vaccin datant de moins de 4 semaines (BCG, fièvre jaune, rougeole, rubéole, oreillons).
  • Intervention chirurgicale ou examen endoscopique dans les 4 derniers mois.
  • Soin dentaire en raison d'un risque de passage de bactéries dans le sang (délai variant de 24 heures après le traitement d'une carie ou un détartrage à une semaine après une extraction dentaire ou un traitement de racine).
  • Infections actives transmissibles par le sang : hépatites virales, syphilis, infection par le VIH ou par le HTLV, maladie de Chagas...
  • Traitement par hormones de croissance avant 1989.
  • Antécédent familial de maladie à prion, antécédent de greffe de cornée ou de dure-mère, antécédent de chirurgie de l'encéphale ou de l'œil avant avril 2001 et antécédent de transfusion ou de greffe.
  • Tatouages ou piercings (boucles d'oreilles comprises) datant de moins de 4 mois.
  • Acupuncture ou mésothérapie lorsqu'elles ne sont pas réalisées avec des aiguilles personnelles ou à usage unique dans les 4 derniers mois.
  • Antécédent de consommation de drogues ou de substances dopantes par voie intraveineuse ou intramusculaire.
  • Contre-indications liées aux voyage (voir ci-dessous)
  • Relation sexuelle avec plusieurs partenaires différents au cours des 4 derniers mois. Cette contre-indication ne s'applique pas aux femmes ayant des relations sexuelles uniquement avec des femmes.
  • Relation sexuelle en échange d'argent ou de drogue dans les 12 derniers mois.
  • Relation sexuelle avec un partenaire ayant lui-même eu plus d'un partenaire sexuel dans les 4 derniers mois
  • Relation sexuelle avec un partenaire ayant une sérologie positive pour le VIH, l'hépatite virale B ou C, dans les 12 derniers mois.
  • Relation sexuelle avec un partenaire ayant utilisé des drogues ou des substances dopantes ou ayant eu une relation sexuelle en échange d'argent ou de drogue dans les 12 derniers mois.

Quelles sont les contre-indications liées au voyage ?

  • Séjour dans une région où peuvent sévir certaines maladies (Tropiques, Amérique Latine, Proche et Moyen-Orient…) dans un délai qui peut varier de 1 à 4 mois selon le pays visité.
  • Séjours au Royaume-Uni entre 1980 et 1996 d'une durée cumulée supérieure à un an. Cette mesure a pour but d'écarter tout risque de transmission de la " maladie de la vache folle ".

Peut-on donner son sang si on a un piercing ou un tatouage ?

Il existe une contre-indication temporaire de 4 mois après s'être fait poser un piercing ou un tatouage. De fait, dès que des aiguilles ou objets tranchants traversent la peau, il existe un risque de transmission virale ou bactérienne. Même si dans la plupart des cas, ces actes sont réalisés avec des aiguilles à usage unique et dans des conditions de stérilisation optimales, il n'empêche qu'ils sont considérés comme des situations à risque. Après 4 mois, il est possible de donner son sang. Et pour cause : s'il y a eu transmission, le virus sera mis en évidence par le test de dépistage.

Où donner son sang ?

Les établissements français du sang font des campagnes de prélèvements. Les camions se déplacent de ville en ville pour faire les prélèvements. Pour avoir accès aux calendriers et aux endroits pour donner son sang, il est nécessaire de contacter EFS, Etablissement français du sang. Lancé à l'occasion de la Journée mondiale des donneurs de sang, l'espace donneur en ligne de l'EFS permet à chacun d'accéder à l'historique de ses dons, de sélectionner des lieux de collecte et de choisir comment être contacté par l'EFS. Accessible sur le site Internet donneurs.efs.sante.fr, il offre une meilleure information et un meilleur suivi pour tous les donneurs qui se mobilisent. Pour ceux qui n'auraient jamais donné leur sang, ils pourront remplir une promesse de don en ligne pour être ensuite invités à une collecte. Une application à destination des donneurs de sang sera disponible d'ici la fin de l'année

Pour en  savoir plus sur le don du sang : consultez le site internet ou appelez le numéro vert gratuit : 0 800 10 99 00.

Analyses de sang