Don du sang : conditions, quantité, contre-indications

Tout au long de l'année, 10.000 dons de sang sont nécessaires chaque jour pour couvrir les besoins. Les besoins en produits sanguins restent constants pendant l'épidémie de Covid. Le don du sang est autorisé y compris pendant le couvre-feu. Conditions, quantité maximum pour un homme ou une femme, questionnaire... Comment faire.

Don du sang : conditions, quantité, contre-indications
© africa-studio.com (Olga Yastremska and Leonid Yastremskiy)

Tout au long de l'année, 10.000 dons de sang sont nécessaires chaque jour pour couvrir les besoins. Or, seuls 4% des Français en âge de donner leur sang  le font chaque année. "Lorsque l'on est en capacité de donner son sang, il faut se dire qu'un jour où l'autre, on peut soi-même en avoir besoin", rappelle le Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste.

Donner son sang pendant l'épidémie de Covid

Les besoins en produits sanguins restent constants pendant l'épidémie de Covid. Le don du sang est autorisé y compris pendant le couvre-feu (en remplissant l'attestation dérogatoire de déplacement, case "aide aux personnes vulnérables"). Le 29 avril 2021, l'EFS a rappelé :

  • S'agissant de la vaccination, dans la grande majorité des cas, il est possible de donner son sang après une injection de vaccin contre la Covid-19, sans aucun délai d'ajournement à respecter. Il n'y a que dans les cas de vaccination à l'étranger ou dans le cadre d'un essai vaccinal qu'il faudra respecter un délai avant de donner son sang. 
  • Vous pouvez vous rendre en collecte sauf si vous avez été testé positif à la Covid-19 dans les 42 derniers jours soit 28 jours après le début des symptômes ou 14 jours après la disparition des symptômes.
  • Vous pouvez vous rendre en collecte sauf si vous êtes asymptomatique avec un test positif de la Covid-19, vous devez attendre 14 jours à partir de la date du test.
  • Vous pouvez vous rendre en collecte sauf si vous avez été en contact étroit avec un cas confirmé de covid-19, vous devez attendre 14 jours après le dernier contact sauf si le test PCR est négatif.

Définition : qu'est-ce que le don du sang ?

Le don du sang se fait par un prélèvement intraveineux, il n'est donc pas plus douloureux qu'une simple prise de sang. Dans le cas du don du sang total, une fois le prélèvement effectué, à raison de 400 ml en moyenne par donneur, la séparation des composants sanguins principaux est effectuée. Ainsi, globules rouges (ou hématies), plaquettes et plasma sont entreposés en attente de besoins. Le don du sang par aphérèse implique la séparation des cellules au moment du prélèvement, celles qui ne sont pas recherchées étant réinjectées au donneur.

Conditions pour donner son sang

Les conditions pour être donneur sont les suivantes:

  • Être âgé de 18 à 70 ans (après 60 ans, le don est soumis à l'approbation d'un médecin de collecte de l'EFS. Pour un don de plasma ou de plaquettes, il faut être âgé de 18 à 65 ans.
  • Ne pas être à jeun
  • Être en forme
  • Peser au minimum 50 kilos
  • Ne pas être enceinte ni avoir accouché depuis moins de 6 mois.
  • Absence d'intervention chirurgicale récente (dans les 4 derniers mois)
  • Ne pas avoir pris d'antibiotique au cours des 2 dernières semaines, ni d'avoir eu d'infection au cours des 6 derniers jours (angine, bronchite, fièvre, rhino... ).
  • Ne pas avoir eu de soins dentaires 3 jours précédant  le don.
  • Ne pas avoir eu de piercing ou de tatouages dans les 4 derniers mois précédant le don.
  • Ne pas avoir consommé de drogue.

Quelle quantité ?

La quantité de sang prélevé lors d'un don se situe entre 420 et 480 ml. Ce volume est prélevé fonction du sexe, et du poids du donneur ( +/- 7ml de sang par kilo) mais est toujours inférieur à 10 % du volume sanguin global.

Quand donner ?

Il est conseillé de respecter un délai de quatorze jours après la fin d'un traitement médicamenteux (antibiotiques, corticoïdes en comprimés...).

Il est conseillé d'éviter de pratiquer des activités génératrices de fatigue ou à risques comme une conduite prolongée ou une station debout prolongée, dans les heures qui suivent un don de sang.

Il est évidemment nécessaire d'avoir répondu au questionnaire concernant ses antécédents pour être certains de ne pas être exclu de la capacité à donner son sang.

Questionnaire don du sang

Malheureusement, toues les bonnes volontés ne sont pas éligibles au don du sang. Un questionnaire disponible sur le site de l' EFS permet de savoir si l'on est encore capacité de donner son sang, en fonction des ses antécédents médicaux. AU moindre doute, l'avis d'un médecin est nécessaire.

Nombre de dons autorisés

Pour les hommes, 6 dons du sang sont autorisés chaque année. Pour les femmes, 4 dons du sang sont autorisés chaque année. Un délai de 8 semaines minimum est nécessaire entre 2 dons de sang total, temps nécessaire pour que les cellules sanguines se régénèrent.

Quelles sont les contre-indications ?

La première condition au don de sang, est d'être en parfaite santé. Il est donc proscrit en cas de grande fatigue, d'anémie, de diabète insulinodépendant ou de traitement pour des crises d'épilepsie. Les femmes enceintes ne peuvent pas non plus donner et ce, jusqu'à six mois après l'accouchement.

De plus, dans certains cas, il faut respecter un délai avant de pouvoir donner son sang :

  • Après la fin d'un traitement par antibiotiques : 7 jours
  • Après des soins dentaires : 7 jours (sauf soins de carie : 1 jour)
  • Après un épisode infectieux : 14 jours après l'arrêt des symptômes
  • Après un piercing ou un tatouage : 4 mois
  • Après un voyage dans un pays où sévit le paludisme (malaria…) : 4 mois
  • Après une intervention chirurgicale : 4 mois

En outre, le don est proscrit à tout donneur atteint d'une maladie virale transmissible par le sang : la syphilis, les hépatites virales B et C, le VIH.

Donner son sang après un piercing ou un tatouage ?

Il existe une contre-indication temporaire de 4 mois après s'être fait poser un piercing ou un tatouage. De fait, dès que des aiguilles ou objets tranchants traversent la peau, il existe un risque de transmission virale ou bactérienne. Même si dans la plupart des cas, ces actes sont réalisés avec des aiguilles à usage unique et dans des conditions de stérilisation optimales, il n'empêche qu'ils sont considérés comme des situations à risque. Après 4 mois, il est possible de donner son sang. Et pour cause : s'il y a eu transmission, le virus sera mis en évidence par le test de dépistage.

Où donner ?

Les établissements français du sang font des campagnes de prélèvements. Les camions se déplacent de ville en ville pour faire les prélèvements. Pour avoir accès aux calendriers et aux endroits pour donner son sang, il est nécessaire de contacter EFS, Etablissement français du sang.

Espace donneur de l'EFS

Lancé à l'occasion de la Journée mondiale des donneurs de sang, l'espace donneur en ligne de l'EFS permet à chacun d'accéder à l'historique de ses dons, de sélectionner des lieux de collecte et de choisir comment être contacté par l'EFS. Accessible sur le site Internet donneurs.efs.sante.fr, il offre une meilleure information et un meilleur suivi pour tous les donneurs qui se mobilisent. Pour ceux qui n'auraient jamais donné leur sang, ils pourront remplir une promesse de don en ligne pour être ensuite invités à une collecte. Une application à destination des donneurs de sang sera disponible d'ici la fin de l'année

Pour en  savoir plus sur le don du sang : consultez le site internet ou appelez le numéro vert gratuit : 0 800 10 99 00.

Analyses de sang