Taux de PSA et prostate : à partir de quel taux s'inquiéter ?

"Taux de PSA et prostate : à partir de quel taux s'inquiéter ?"

L'antigène prostatique spécifique (PSA) est une protéine fabriquée par la prostate. Elle permet de fluidifier le sperme et de favoriser le déplacement des spermatozoïdes. C'est un marqueur sanguin du cancer de la prostate mais pas que...

Le PSA est un marqueur sanguin du cancer de la prostate. Il peut aider au diagnostic et au suivi des malades déjà diagnostiqués. "Mais son augmentation ne signifie pas à 100% des cas qu'il y a un cancer. Il peut aussi augmenter en cas de prostatite (inflammation de la prostate, ndlr)" note le Dr Natacha Naoun, oncologue spécialisée en oncologie Génito-Urinaire à l'Institut Gustave Roussy.

Définition : qu'est-ce que le PSA ?

L'antigène spécifique de prostate, ou PSA, est une protéine fabriquée par la prostate. Elle permet de fluidifier le sperme et de favoriser le déplacement des spermatozoïdes. On la trouve en petite quantité dans le sang des hommes. Un taux élevé d'antigène prostatique est évocateur d'une anomalie prostatique. Certaines sont bénignes, comme l'hypertrophie bénigne de prostate ou adénome (augmentation de volume), d'autres sont malignes comme le cancer de la prostate. En fonction du taux de PSA et de différents critères tels que l'âge ou les symptômes, d'autres examens peuvent être pratiqués, comme une biopsie trans-urétrale. Le contrôle systématique du PSA n'est pas recommandé chez l'homme mais est régulièrement proposé par les médecins après 50 ans. Le cancer de la prostate demeure le plus fréquent chez l'homme, devant le cancer du poumon ou le cancer colorectal.

"Un taux élevé d'antigène prostatique est évocateur d'une anomalie prostatique"

Taux normal

La valeur normale admise moyenne du taux de PSA dépend de la technique utilisée. Elle est de l'ordre de 4 ng/mL de sang. Le taux normal de PSA varie en fonction de l'âge du patient: il est de 2,5 ng/mL pour les hommes de moins de 50 ans, de 3, 5 ng/mL pour les hommes âgés de 50 à 60 ans et de 4, 5 ng/mL pour les hommes âgés de 60 à 70 ans.

Âge Taux normal
Hommes moins de 50 ans 2.5 ng/ml
Hommes entre 50 et 60 ans 3.5 ng/ml
Hommes entre 60 et 70 ans 4.5 ng/ml

Dosage : comment se préparer à la prise de sang ?

Le dosage de l'antigène spécifique de la prostate est réalisé par une simple prise de sang. Il est recommandé de ne pas avoir de rapport sexuel la veille du dosage et de ne pas avoir eu de toucher rectal dans les 3 jours précédents, car cela peut faire augmenter le taux de PSA. Les médecins urologues recommandent d'effectuer un dosage des PSA et un toucher rectal chez tous les hommes ayant plus de 50 ans et moins de 75 ans. Le dosage des PSA (protéine exclusivement prostatique) permet d'évoquer le diagnostic et de suivre l'évolution du cancer de la prostate. Un dosage normal n'exclue pas la présence d'une tumeur de la prostate : un toucher rectal permet de vérifier  le volume et l'aspect de la prostate. Le dosage de PSA n'est pas fiable à 100% : une biopsie de la prostate est indispensable pour confirmer le diagnostic.

Taux élevé : dans quels cas le PSA peut-il augmenter ?

Le taux sanguin d'antigène prostatique spécifique peut augmenter dans les cas suivants :

  • tumeur de la prostate,
  • prostatite aiguë ou chronique (infection de la prostate),
  • adénome ou hypertrophie bénigne de la prostate, (augmentation de la taille de la prostate),
  • inflammation de la prostate,
  • éjaculation récente,
  • toucher rectal.

Le dosage sanguin de l'antigène spécifique prostatique est utilisé pour le dépistage du cancer de la prostate, car il représente un marqueur tumoral. Son augmentation est parfois associée à des symptômes urinaires tels que des mictions impérieuses ou des infections urinaires. Il peut aussi être utilisé dans le cadre d'une surveillance du cancer de la prostate, suite à la mise en place d'un traitement. "Si le taux de PSA est élevé sur un premier dosage, il va être recontrôlé" indique le Dr Natacha Naoun.

Taux bas 

Un taux de PSA en dessous de la normale est rare et peu significatif sauf lorsqu'il s'agit de la fraction de PSA libre. En effet, un taux abaissé de PSA libre constitue un argument en faveur d'un possible cancer de la prostate et cela nécessite des examens complémentaires.

Quand s'inquiéter ?

La Haute Autorité de Santé indique que le dépistage systématique du cancer de la prostate, effectué par dosage de l'antigène spécifique prostatique, n'a pas démontré d'intérêt. Cependant, il est recommandé de consulter lorsqu'un taux de PSA élevé est retrouvé lors d'un bilan de routine, ou lorsque des symptômes urinaires ou sexuels sont présents. "Son augmentation ne veut pas dire à 100% des cas qu'il y a un cancer puisqu'il peut augmenter pour d'autres raisons" souligne le Dr Naoun qui convient que "c'est une aide au diagnostic du cancer de la prostate mais ça ne le pose pas. C'est un indicateur pour faire d'autres examens complémentaires". Chez l'homme de plus de 50 ans, une consultation est nécessaire lors de la modification des mictions (impériosités, pesanteur, difficultés urinaires ou sexuelles).

Merci au Dr Natacha Naoun, oncologue spécialisée en oncologie Génito-Urinaire à l'Institut Gustave Roussy.

Analyses de sang