Trop de triglycérides : comment les diminuer rapidement ?

Les triglycérides, comme le cholestérol, font partie de la classe des lipides. Ils sont stockés dans la graisse corporelle (comme la graisse abdominale). Comment faire baisser son taux de triglycérides quand on en a trop ? Quelles sont les normes à ne pas dépasser ?

Définition

Les triglycérides sont des molécules faisant partie de la catégorie des lipides. L'organisme les synthétise à partir des matières grasses absorbées au niveau intestinal. Par ailleurs le foie peut également les synthétiser à partir du glucose. Ils constituent une des principales sources d'énergie de réserve pour le corps. Ils sont principalement stockés au niveau du tissu adipeux c'est-à-dire au niveau de la graisse corporelle. Ces molécules circulent via le sang de manière naturelle, mais ils peuvent être à l'origine, en cas de quantité trop importante, de pathologies cardiovasculaires dues à leurs possibles dépôts sur les parois des artères.

Taux de triglycérides

Le taux de triglycérides sanguins permet d'évaluer le risque d'accidents cardiovasculaires (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral) et de formation des plaques d'athérome, des plaques de cholestérol qui épaississent la paroi des artères et qui entravent la bonne circulation du sang.

Triglycérides à chaîne moyenne

Les triglycérides à chaîne moyenne(TCM) sont des triglycérides spécifiques qui se caractérisent par trois groupements hydroxyles du glycérol estérifiés par des acides gras à chaîne moyenne. Extraits de l'huile de palme ou de coprah, les TCM sont des graisses qui ne nécessitent pas l'intervention de la bile ou des sucs pancréatiques pour être absorbées par l'intestin. Par conséquent, ces triglycérides constituent une source énergétique importante qui trouve une forte application dans le domaine médical, notamment, pour rééquilibrer le statut alimentaire des sujets qui absorbent mal les graisses.

Triglycérides oxydés

Le phénomène d'oxydation des triglycérides conduit à leur dégradation et l'apparition d'une flaveur " rance " qui modifie la qualité de l'huile. Le nombre d'utilisation des bains de friture, la température de cuisson, et le choix d'une huile saturée qui résiste mal à une température de cuisson élevée sont des facteurs de risque de triglycérides oxydés mauvais pour la sante. C'est pourquoi il est recommandé de limiter sa consommation de produits frits qui augmentent le risque de surpoids, d'hypertension artérielle et de certains cancers (prostate, sein, oro-pharyngé).

Normes

  • Chez l'homme, le taux normal de triglycérides est compris entre 0.5 et 2 mmol/L soit entre 0.45 et 1.75 g/l.
  • Chez la femme, il varie entre 0.40 et 1.60 mmol/L soit entre 0.35 et 1.40 g/l.

Attention, les résultats varient en fonction de la technique utilisée par chaque laboratoire et dépendent également de nombreux facteurs comme par exemple le sexe, l'âge...

Diagnostic : comment mesurer son taux de triglycérides ?

Les triglycérides sont dosés dans le sang par une prise de sang, de préférence à jeun, le plus souvent en même temps que le cholestérol.

Triglycérides bas

Un taux de triglycérides bas n'est responsable d'aucune pathologie particulière et est souvent en lien avec une alimentation faible en graisse, sucre et alcool. C'est parfois le cas chez les personnes dénutries ou souffrant d'anorexie par exemple.

Triglycérides élevés

On parle d'hypertriglycéridémie quand le taux sanguin chez l'homme est supérieur à 2 mmol/L ou à 1.75 g/L et, chez la femme, supérieur à 1.60 mmol/L ou à 1.40 g/l. Cette anomalie survient généralement dans le cadre d'une alimentation trop riche en calories, en sucre, en matières grasses, ou une consommation excessive d'alcool. Le surpoids, le tabagisme, le diabète, la sédentarité, la prise de la pilule, certains médicaments, l'hypertension artérielle, le stress ou encore l'excès de poids et la consommation d'aliment riches en graisse représentent les principaux facteurs de risque de l'hypertriglycéridémie.

Comment faire baisser les triglycérides rapidement ?

  • En cas d'excès de triglycérides, une diminution de la consommation de graisses et l'arrêt de l'alcool sont préconisés.
  • Parallèlement, une perte de poids en cas d'obésité, fréquente, une activité physique régulière et l'arrêt du tabac sont également indispensables.
  • En cas de taux toujours élevés malgré un traitement bien conduit, des médicaments tels que les fibrates peuvent être utilisés pour aider à diminuer leur quantité.

Le meilleur régime anti-triglycérides

Il favorise des aliments les moins transformés possibles avec le moins d'acides gras saturés et trans : l'huile d'olive, d'arachide, de soja, de tournesol ou de maïs. On conseille aussi de consommer des poissons gras au moins deux fois par semaine : saumon, maquereau, hareng, sardines et truite par exemples. Des suppléments d'huile de poisson peuvent être proposés. Les viandes et produits laitiers riches en graisse doivent être limités, tout comme la consommation d'alcool, de sucre et d'aliments sucrés. Certaines méthodes de cuisson sont à privilégier : cuire au four, pocher, griller, rôtir, cuire sur le barbecue.

La consommation de certaines plantes comme le thé vert, l'ail, le ginseng, ou les graines de coriandre pourrait avoir une action sur le taux de triglycérides, comme la consommation de cannelle ou de vinaigre de cidre. On peut aussi privilégier les phytostérols (margarine par exemple) qui sont des matières grasses très peu absorbées par le corps et qui restent dans la lumière intestinale avant d'être évacuées dans les selles.

Il faut souvent plusieurs mois de changement d'hygiène de vie pour constater une réduction du taux de triglycérides. On conseille en général d'attendre quatre à huit semaines avant de refaire une analyse de sang. "Si vous changer votre hygiène de vie pendant trois mois et que vos taux de triglycérides continuent d'être élevés, votre médecin vous proposera peut être d'essayer un traitement médicamenteux" indique le Dr Claire Lewandowski, spécialisée en médecine générale.

Prévention

Adopter une alimentation équilibrée, pauvre en sucres, en produits transformés et frits, pratiquer une activité physique régulière, conserver un poids de santé normal, arrêter de fumer et consommer l'alcool avec modération permettent de réduire les risques d'hypertriglycéridémie. En cas de contraception hormonale, une surveillance régulière du bilan de cholestérol est nécessaire et un changement de contraception est proposé si le lien est fait avec l'augmentation des triglycérides.

Lire aussi :

Trop de triglycérides : comment les diminuer rapidement ?
Trop de triglycérides : comment les diminuer rapidement ?

Sommaire Définition • Taux de triglycérides • Triglycérides à chaîne moyenne • Triglycérides oxydés Normes Mesurer son taux • Triglycérides bas • Triglycérides élevés Faire baisser ses triglycérides Meilleur régime anti...